Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Robby VALENTINE - The Magic Infinity (1993)
Par THE MARGINAL le 22 Mars 2005          Consultée 1913 fois

Robby Valentine est un musicien et compositeur talentueux. Ceux qui ont pu écouter son 1er album solo("Robby Valentine", sorti en 1992), ainsi que les albums "The great escape"(Zinatra) et "Tears and triumph"(1st Avenue) ont pu s'en apercevoir. Fourmillant d'idées, Robby Valentine ne tarde pas à sortir en 1993 son 2ème album solo intitulé "The magic infinity".

Connaissant le curriculum-vitae de ce musicien, on ne sera pas surpris de découvrir que "The magic infinity" navigue dans les eaux du hard FM(ou plus précisèment l'AOR). Ceci dit, on a affaire à un ensemble assez varié. Pour commencer, parlons des titres les plus impressionnants. Curieuse coincidence: ceux-çi sont les plus foncièrement rock de l'album. "The magic infinity", un gros mid-tempo hard rock avec un refrain mélodique léché et de majestueuses nappes de claviers, "No turning back" qui met bien en valeur la grosse performance vocale de Robby Valentine, les gros choeurs qui le soutiennent et qui ne laissent nullement indifférents en raison des changements de ton impromptus, de l'accélération de tempo sur le solo et des claviers sonnant de manière symphonique, ainsi que "Mega-man", le tube de l'album qui mérite qu'on s'y attarde: intro style marche militaire, suivie de quelques notes de cornemuse, puis voilà les grosses guitares qui déboulent avec de gros choeurs sur le refrain. Le final, quant à lui, s'achève en douceur par un choeur d'enfant. Grandiose !

Dans un style différent, on trouve d'autres bons titres, mais moins divins que ceux décrits plus haut. Des morceaux hard/pop tels que "Wild child" et le "def-leppardesque" "Only your love", alternent passages calmes(sur les couplets) et refrain plus énervé, plus musclé et font preuve d'efficacité. "The reconciliation" est un titre court au piano et à la guitare slide à très forte connotation "beatlesque", tandis que "I need your love", très arrangé, débute calmement avant que l'ensemble se durcisse.

Quand aux ballades, elles sont trop nombreuses sur l'album: on en compte 5 ! Si "Miss you eternally", une ballade au piano qui progresse crescendo avec l'arrivée des guitares électriques musclant l'ensemble, et "Raise your hands", servi par un refrain de toute beauté, tiennent la route, je n'en dirai pas autant de "Don"t make me wait forever" et "Help me spell my name", 2 ballades au piano trop sirupeuses qui sont vraiment de trop sur l'album.

Dans l'ensemble, l'album est bien produit et le groupe joue très bien, Robby Valentine étant à créditer d'une remarquable performance. Par moments, ce disque fait penser à du Queen ultra-inspiré. Dommage que ce 2ème opus de Robby Valentine soit irrégulier en alternant des moments magiques et d'autres plus poussifs. Là où le bât blesse, c'est la présence excessive de ballades. Plus de titres rock axés sur les gros riffs auraient rendu l'album plus tranchant. Avec la présence de titres ambitieux, "The magic infinity" pouvait prétendre être un MUST du hard FM. Dommage que quelques ballades en trop aient fait baisser sa qualité intrinsèque.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


Sammy HAGAR
Live Hallelujah (2003)
Hard fm / a.o.r




STREETS
1st (1983)
Hard fm classieux avec Steve Walsh au chant


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Robby Valentine (chant, piano, synthès)
- Rob Winter (guitare)
- Arthur Polini (basse)
- John Ewbank (batterie)


1. The Magic Infinity
2. Miss You Eternally
3. Only Your Love
4. Angel Of My Heart
5. No Turning Back
6. The Reconciliation
7. Don´t Make Me Wait Forever
8. Wild Child
9. I Need Your Love
10. Help Me Spell My Name
11. Mega-man
12. Raise Your Hands
13. A World Of You And Me (bonus Track J
14. Valentine´s Overture Part 2 (a Marti



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod