Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Circle Ii Circle

MILLENIUM - Best Of... And More (2004)
Par BEHEMOTH le 28 Janvier 2005          Consultée 2024 fois

Millenium fait parti de la caste des nombreux groupes n’ayant pas eu le succès qu’ils méritaient. Vous savez, ces groupes cultes pour amateurs avertis, qui loupent le coche en raison d’une distribution confidentielle, ou tout simplement par malchance.

Ces derniers temps le groupe créé par Ralph Santolla et Todd Plant connaît un regain d’intérêt puisque Jericho leur quatrième opus, ainsi qu’un double best-of (excusez du peu) atterrissent coup sur coup dans les bacs.
Pour le nouvel album, il semblerait qu’une voie très différente ait été choisie. Auparavant détenteurs d’un hard rock mélodique pêchu ultra efficace, il semblerait qu’ils aient décidé de se convertir à un heavy mélodique somme toute très classique. Jericho a énormément déçu les fans du combo, tant la fraîcheur et les refrains imparables, incontestablement la patte du groupe, semblaient avoir disparus. En même temps, on aurait du se méfier, faut jamais faire confiance à un album qui fait figurer un dragon sur sa pochette (un coucou aux accros à Rhapsody en passant !).

Revenons en à notre best-of particulièrement consistant, il faut le signaler. Le premier disque retrace efficacement l’histoire du groupe, même si une quelconque chronologie a complètement été mise de côté. Quatre titres du premier album (album éponyme) figurent quant à eux sur le deuxième CD. La première galette démarre en trombe par 6 titres (autant de tubes) issus du troisième album intitulé Hourglass (2000). La particularité de celui-ci étant que l’on y voit figurer l’excellent Jorn Lande au chant. Il y apporta sa touche bien particulière, notamment au niveau des harmonies vocales très travaillées. Malheureusement, Millenium fait désormais parti de la longue liste des groupes pour lesquels le mercenaire Lande n’a enregistré qu’un seul album. Son timbre si particulier et l’énergie qu’il a su insuffler à l’album en ont rapidement fait mon préféré de toute leur discographie. Quel plaisir de retrouver « Hourglass » ou le quasi parfait « Power to love ». Si le style correspond parfaitement à ce que l’on est en droit d’attendre de la part d’un groupe de Hard mélodique, la variété est également au rendez-vous puisque des touches heavy, fm, ou même sympho se font entendre. Encore une marque du potentiel énorme que possède (ou plutôt possédait car la magie a presque disparu sur Jericho) cette formation. Celle-ci bénéficie de l’expérience du guitariste Ralph Santolla, décidément à l’aise dans tous les styles, faisant toujours la part belle à la mélodie dans ses soli, sans sombrer dans la démonstration, ce qui est toujours appréciable.

Du troisième album on passe au second, Angelfire, qui figure dans sa quasi totalité sur ce premier CD (8 titres au total avec Todd Plant au chant). Des titres tels que « Shaman », « Angelfire » ou « Heaven Sent » se révèlent être de petites perles expliquant aisément le succès qu’a rencontré l’album auprès des fans du style.
On passe ensuite au second disque de ce Best of…and more sur lequel le « And more » prendra toute sa signification.
En entrée ce sont 4 titres du premier opus qui nous sont proposés, bien agréables, d’autant que l’on peut déjà y déceler les qualités que le groupe développera plus tard.
C’est ensuite qu’il nous est permis d’apprécier le plat de résistance de ce best of, constitué de la bagatelle de 10 titres inédits. Ainsi, 4 reprises avec Jorn Lande au chant nous sont offertes (initialement prévues pour un album de reprises qui fût abandonné par la suite) : « On and on » un classique de MSG qui subit un lifting au niveau des parties de guitare, le classique « I surrender » de Rainbow fidèlement retranscrit (et ce n’est pas une mince affaire, peu de gens sont réellement capables d’assurer au chant sur ce morceau), « Love is like oxygen » une cover du groupe Sweet, ainsi que « Jane », une version survitaminée du hit de Starship.
Deux titres inédits très intéressants issus des sessions d’Hourglass ainsi que 4 démos de Jericho (dont une seule se retrouve sur l’album définitif dans une version plus heavy) sont là pour clore ce copieux best of.

Au final c’est un excellent résumé du groupe qui nous est proposé, intéressant tant pour le fan que pour le novice désireux de s’offrir une session de rattrapage sur ce groupe qui je le répète (histoire de bien me faire comprendre), est essentiel.

A lire aussi en HARD ROCK :


TESLA
Simplicity (2014)
En toute simplicité !

(+ 1 kro-express)



WARRANT
Born Again (2006)
Warrant est de retour ... et ça fait mal !!!


Marquez et partagez




 
   BEHEMOTH

 
  N/A



- Jørn Lande (chant jusqu'à 2000)
- Manfred Binder (basse jusqu'à 2000)
- Oliver Hanson (batterie jusqu'à 2000)
- Mark Prator (batterie)
- Steve Mckenna (basse)
- Shane French (guitare)
- Ralph Santolla (guitare, claviers)
- Todd Plant (chant)


- Disque 1
1. Power To Love
2. Hourglass
3. Superstar
4. I Still Believe
5. Masquerade
6. Chasing Time
7. Shaman
8. Beyond The Pain
9. End Of Time
10. Angelfire
11. Heaven Sent
12. Run
13. Saving Grace
14. The Color Of Night

- Disque 2
1. Together As One
2. Believe In Love
3. Almost Made It To Heaven
4. Invincible
5. On And On
6. I Surrender
7. Jane
8. Love Is Like Oxygen
9. Rain
10. Anybody
11. Gone Are The Chances
12. I Lost It
13. Heresy
14. Sea Of Madness



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod