Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The Night Flight Orchestra , Illwill, Dream Evil, MotÖrhead
- Style + Membre : Mercyful Fate

KING DIAMOND - Deadly Lullabyes (2004)
Par POWERSYLV le 30 Décembre 2004          Consultée 5168 fois

Voilà des années que l'étrange personnage de KING DIAMOND hante le panorama metallique. Malgré l'influence qu'il a eu au travers de son groupe MERCYFUL FATE, surtout au début des années 80 (parlez-en à son compatriote Lars Ulrich, aux groupes thrash mais aussi black-metal) puis de son projet solo KING DIAMOND, en dépit des albums de l'un ou de l'autre qui sortent avec la régularité d'un coucou suisse, le bonhomme reste plutôt discret. Bon, c'est vrai que les albums de KING DIAMOND se suivent et ... se ressemblent. Mais il fait ça tellement bien.

Deadly Lullabyes - Live est donc un album live à mettre de plus dans sa besace quand on est fan. Un double qui plus est. Et souvent les doubles live ont des allures de best of. Tel était mon état d'esprit lorsque ma main a tendu l'objet à la caissière d'un magasin parisien en ce beau jour d'automne 2004.

Car je l'avoue, je ne connais pas grand chose de la carrière du musicien, on va dire que je connais l'essentiel - les 3 premiers MERCYFUL FATE + leur album 9, et Fatal Portrait, Conspiracy et Abigail : The Return pour KING DIAMOND.

Au menu ce soir : la quasi-totalité du premier CD (exceptions faite de "Eye Of The Witch" (album The Eye, 1990) et du classique "Sleepless Nights" (l'excellent album Conspiracy, 1989)) fait la part belle à l'histoire d'Abigail, avec 4 titres du premier volet sorti en 1987, et 4 titres de la suite sortie 15 ans plus tard. Le second CD commence par 4 titres du dernier album en date (The Puppet Master, 2003), avant de faire un crochet par l'album Them pour 2 extraits, puis un petit dernier issu de l'album The Eye. Rappelé en hâte, le KING et les siens s'exécutent avec en guise de conclusion "Halloween" (le premier album Fatal Portrait, 1986) et les facéties de Noel de "No Presents For Christmas".

Ce double live est bien fait : le son est bon, la voix du bonhomme fait toujours cet effet saisissant avec ses poussées ultra aiguës ou ses médiums fantomatiques qu'accompagnent des musiciens chevronnés. Climats heavy ou inquiétants, solos de guitares classieux et riffs d'acier, tout est propice au "bon" cauchemar.

Cependant, même si j'ai pu connaître d'autres chansons de la carrière du King par le biais de cette tranche de vie (difficilement, car je dois avouer qu'il faut le temps de rentrer dans les morceaux), j'aurai crû que la variété aurait été davantage au rendez-vous avec une représentation de tous les albums. Bon, ok, sa discographie commence à être conséquente.

Est-ce que les fans de longue date s'y retrouveront, sachant qu'ils doivent avoir les albums studio à la maison ? Et sachant que, les ambiances sont déjà tellement remarquables sur les albums studio, je ne sais pas si sur album live la dimension "en concert" apporte réellement quelque chose. A voir. Un bon moment néanmoins, sans que je ne sois réellement emballé malgré plusieurs écoutes attentives. Peut-être qu'en vidéo ...

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


DREAM EVIL
In The Night (2010)
T.w.i. (trou warrior inside)




HAMMERFALL
Renegade (2000)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- King Diamond (chant)
- Andy La Rocque (guitare)
- Mike Wead (guitare)
- Hal Patino (basse)
- Matt Thompson (batterie)


1. Funeral
2. A Mansion In Darkness
3. The Family Ghost
4. Black Horsemen
5. Spare This Life
6. Mansion In Sorrow
7. Spirits
8. Sorry Dear
9. Eye Of The Witch
10. Sleepless Nights
11. The Puppet Master
12. Blood To Walk
13. So Sad
14. Living Dead
15. The Invisible Guests
16. Burn
17. No Presents For Christmas



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod