Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


HONKY TOAST - Whatcha Gonna Do Honky ? (1999)
Par THE MARGINAL le 29 Janvier 2005          Consultée 1433 fois

On a beau aimer profondément et passionnément un style musical(en ce qui me concerne, le Hard US et ses dérivés), il faut parfois savoir faire preuve d'esprit critique. Justement; l'album "Whatcha gonna do honky ?", qui est signé Honky Toast, se prête à la critique à l'issue de quelques écoutes.

Pour la petite histoire, Honky Toast est un quartette américain qui a débarqué avec ce fameux "Whatcha gonna do honky ?" un beau jour de 1999, en guise de premier effort discographique. Formé autour de Eric J. Toast(chant, guitare), Richard Croisant(guitare), EZ Bake(basse) et Frank B. Butter(batterie); Honky Toast se positionne dans le créneau hard bluesy, avec des tendances sleaze. A l'écoute de ce skeud, on peut aisément percevoir les influences de AC/DC, Cinderella, Faster Pussycat, voire les Black Crowes. Sauf que ce groupe n'a pas la flamme, l'aura et la classe de l'un d'entre eux.

Que ce groupe ne soit pas original, passe encore... Mais si, en plus, il pond des compos peu ou pas inspirées; ça devient plus problématique.

Bon, commençons par les bons titres. Car sur cet album de 14 titres, il y en a quand même quelques-uns à sauver. On mentionnera le bluesy "Shakin' and a bakin' ", dont les riffs sont semblables à ceux de "The more things change" de Cinderella; mais qui reste malgré tout accrocheur et appréciable, à défaut d'être génial. Dans un genre différent, le mid-tempo "California" mi-folk, mi-rock hard est aussi sympa à écouter. Mais le meilleur titre de l'album est incontestablement "I wanna be on welfare" qui montre le groupe vraiment conquerrant: rythmique soutenue et furibarde, guitares incandescentes et pleines de verve, refrain plein de punch et de conviction. Assurément un grand moment de sleaze-rock n'roll bluesy ! J'ajouterai même que ce titre montre un tout autre visage de Honky Toast et apparaît comme l'hymne en marge du reste de l'album. Enfin, il y a un hymne sur cet opus, c'est toujours mieux que rien. Pour compléter la liste des (rares) bons titres, on citera aussi l'énergique "Hair in my teeth again", servi par une intro bluesy aux allures retro; ainsi que l'explosif "Rocks off" qui flirte avec le punk.

Le reste de l'album montre un groupe sans conviction, à court d'inspiration. On s'ennuie ferme lorsqu'on écoute des titres comme "Wild-eyed girl" ou "Don't try cryin' ". "Whatcha gonna do honky ?" est un mid-tempo mi-bluesy, mi-funky qu'on peut trouver rigolo, mais qui s'avère décousu, voire bizarre. Honky Toast touche vraiment au ridicule avec "Highh school burnout" qui s'apparente à une démo non-achevée et surtout "Listen to the bass", un quasi-instrumental sur lequel le chanteur s'époumone à hurler "Listen to the baaaaaaassssssss !!!!". S'il s'agit de l'humour, c'est vraiment (très) lourdingue et de bas de gamme.

Bon, objectivement, tout n'est pas foncièrement mauvais sur cet album et 5 bons titres, c'est mieux que rien. Au moins, Honky Toast evite le zéro pointé que certains groupes beaucoup plus connus(non, je ne citerai pas de noms) ont allégrement réussi à atteindre. Il n'empêche que c'est surprenant que Sony ait signé ce combo à l'époque car il y a tout de même nettement mieux et ce n'est pas avec un tel opus que le hard-rock peut revenir en force au sommet des charts.

En conclusion; cet album ne cases pas trois pattes à un canard(sauf le titre "I wanna be on welfare") et n'est pas indispensable, sauf si vous collectionnez absolument tout de A à Z sur le Hard US. Pour l'anecdote, l'aventure de Honky Toast s'est achevée après cet album et aux dernières nouvelles, le chanteur a refait surface(avec un autre nom, semble-t-il) avec un nouveau combo qui se nomme Pisser et qui, parait-il, est dans la veine d'AC/DC et Aerosmith...

Véritable note: 1,5/5(gràce à "I wanna be on welfare")

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


TRIUMPH
Allied Forces (1981)
Un must du hard-rock




The DOGS D'AMOUR
In The Dynamite Jet Saloon (1988)
Le meilleur album des dogs d'amour


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Eric J. Toast (chant, guitare acoustique)
- Richard Croissant (guitare)
- Ez Bake (basse)
- Frank B. Butter (batterie)


1. Whatcha Gonna Do Honky?
2. High School Burnout
3. Shakin' And A Bakin'
4. California
5. Scared Boy
6. Love Bites
7. Wild-eyed Girl
8. Listen To The Bass
9. I Wanna Be On Welfare
10. Hair In My Teeth Again
11. Free As A Bird
12. Alcoholic Mama
13. Rocks Off
14. Don't Try Cryin'



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod