Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (20)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


1997 Soknardalr
1999 2 Arntor
2001 1 1184
2003 1 Likferd
2004 Valfar, Ein Windir
2005 Sognametal
 

- Style : Fimbultyr, Myrkgrav, Mithotyn, Enslaved, Ferndal
- Membre : Cor Scorpii
 

 Site Officiel (771)

WINDIR - Arntor (1999)
Par JULIEN le 7 Janvier 2005          Consultée 10892 fois

Le Viking metal, vous connaissez... et vous en avez assez de compulser sans cesse le même défilé de clichés casqués, faisant tonner les chants guerriers matelassés de grosses guitares et de claviers pompeux, en prenant la mer sur les drakkars ? Alors laissez vous enrôler sous la bannière étoilée de Valfar, fier capitaine du vaisseau WINDIR ! Et rendez lui hommage car l’homme, désormais, est devenu un Einherjer (nom attribué aux guerriers tombés sur le champ de bataille au nom d’Odin)... Valfar ayant quitté notre monde en 2004, des suites d’une hypothermie. Quel plus bel hommage pouvons nous lui rendre, si ce n’est prêter l’oreille à son inimitable contribution musicale à ce mouvement du Metal, au sein duquel il aura su se forger une place à part ?

A la différence de bien des activistes du style, Valfar s’est acoquiné à l’art consommé d’une évocation majestueuse autant qu’onirique d’ambiances froides, et dont les frimas lèchent, sans la mordre, la cuirasse du guerrier... pour mieux la gainer d’une beauté quasi irréelle. Certes, les assauts des riffs répondent d’une certaine agressivité Black (attisée par une production "Grieghallen" brut et adéquate), et les blasts n’hésitent pas à jaillir de la proue pour éventrer les navires venant à croiser inconsidérément la route de WINDIR (qu'on écoute simplement le très Black "Ending" qui referme cet album)... mais le cœur de Valfar abrite une verve musicale poétique déposée sur un parchemin d’ocre authentique, épousé d’une écriture guitaristique comme on n’en fréquente guère dans le monde du Metal. Car si les langues de biens des tenants du Viking débitent leurs arguments sur le registre de l’épique rocailleux, Valfar sait enlacer son âme d’une foison d’harmonies et de chorus à la fois planants, délicatement humides, et empreints d’une touche émotionnelle versant souvent dans la nostalgie...

Douce comme la neige, vigoureuse comme une marche guerrière ("Kampen"), la musique de WINDIR sur « Arntor » se veut la florescence d’une ode émouvante aux pays des glaces, d’où s’élèvent ici et là les mélodies Folkloriques de l’accordéon (la magnifique introduction "Byrjing") ou de la flûte, traçant comme des esquisses sur ces nappes gelées de claviers vaporeux, enveloppant le conquérant d’un manteau de givre... tandis que les guitares, aiguës et intenses, s’envolent avec grâce dans la stratosphère, cueillant la légèreté d’un nuage pour mieux lui faire déverser sa triste pluie bleutée sur quelque étendue cristalline du grand Nord... Comme une rêverie peinte dans les yeux du Viking flattant son glaive en guettant son horizon d’aventure par delà la fenêtre d’« Arntor ».

N’escomptez pas la brutalité crasse ici : la rage Black qui rebondit dans la gorge de Valfar, répercutant les attaques des riffs et du martèlement de la batterie, n’en devient qu'un plus remarquable écrin, accueillant une plénitude faisant ployer l’âme avec ces claviers enveloppants d’une belle ampleur, et les harmonies rêveuses autant que perçantes des guitares chantant leurs hymnes perlés de mélancolie. Ecoutez l'incroyable "Arntor, Ein Windir" et son cœur instrumental fabuleux, entre claviers cotonneux, exhortations tendues de six cordes sur fond de toms, et guitares acoustiques apaisantes... ou encore les longues pièces magnifiques que sont "Saknet" ou ce "Svartesmeden Og Lundamyrstrollet" doté d’un final à pleurer... et tentez un peu de vous soustraire à l’emprise de ces six cordes ensorcelantes et aériennes, de ces claviers uniques parcourus d’une brise au charme apaisant, et sur lesquels s’appuient des chœurs privilégiant une certaine solennité touchante à l’emphase criante des belliqueux ("Kong Hydnes Haug")...

A-t-on jamais un jour écrit de plus beau Viking Metal que celui de WINDIR sur cet album magique ? A-t-on jamais entendu plus belle expression de la beauté froide du Grand Nord ? Je me crois autorisé à poser la question... tout en me permettant ici d’y apporter ma réponse, et la mienne seulement... et celle-ci est négative. Valfar peut librement jouir de son repos éternel, son œuvre sur terre est désormais... immortelle.

A lire aussi en VIKING METAL par JULIEN :


FALKENBACH
... En Their Medh Riki Fara... (1996)
Black, Folk and Viking Metal united !




TURISAS
Battle Metal (2004)
Fans de bal sagoth et finntroll... levez vous !

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   MEFISTO
   VOLTHORD

 
   (3 chroniques)



- Valfar (cris, guitare, basse, synthés)
- Steinarson (chant clair sessions)
- L.r. Aroy (guitare solo sur 2,4,6)
- Harjar (guitare solo sur 3 et 5)
- Aroy (synthé sur 7)
- Steingrim (batterie sessions)


1. Byrjing
2. Arntor, Ein Windir
3. Kong Hydnes Haug
4. Svartesmeden Og Lundamyrstrollet
5. Kampen
6. Saknet
7. Ending



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod