Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Axel Rudi Pell , Soul Sirkus, Bad English, Silent Force
- Style + Membre : Revolution Saints

HARDLINE - Double Eclipse (1992)
Par THE MARGINAL le 27 Décembre 2004          Consultée 3444 fois

"Double eclipse" est le premier effort discographique de Hardline et il a vu le jour en 1992. Autrement dit, il est apparu au mauvais moment car le hard mélodique n'est plus au goût du jour et les majors s'intéressent à d'autres vagues musicales.

Pourtant, Hardline avait quelques atouts à faire valoir puisque Neal Schon (ex-Bad English, ex-Journey) et Deen Castronovo (ex-Bad English) ont intégré ce combo américain pour prêter main forte aux frères Johnny et Joey Gioeli (respectivement chanteur et guitariste) et au bassiste Todd Jensen (ex-Harlow). Qui plus est, c'est Neal Schon en personne qui s'est chargé de produire l'album.

A l'écoute de "Double eclipse", on est en terrain connu : Hardline joue du hard mélodique de grande qualité et excelle dans l'art de délivrer des compos en béton bien travaillées, très accrocheuses et efficaces. Avec la présence de Neal Schon et Deen Castronovo, on se doutait qu'on avait affaire à du très costaud. Cet album aura surtout révélé au grand jour les qualités vocales de Johnny Gioeli qui réussit à transcender les chansons de façon impressionnante.

J'avoue qu'il est assez difficile de citer un titre qui sort du lot. Qu'il s'agisse de "Life's a bitch", un mid-tempo mélodique bien travaillé doté d'un refrain envoûtant, du punchy "Rhythm from a red car" et de son refrain ultra fédérateur, du "bonjovien" "Everything", du big-rock groovy "Takin' me down", du survitaminé et entraînant "Bad taste" ou du catchy "I'll be there" qui voit les guitares électriques et acoustiques se superposer et les chœurs soutenir efficacement le chant de Johnny Gioeli, tous ces titres sont excellents et difficiles à départager.

Dans un autre registre un peu différent, on mentionnera également la très bonne interprétation de "Hot cherie" (vidéo du groupe que MTV refusait de passer à l'époque) et de "Dr.Love", ainsi que le court instrumental "31-91" qui permet à Neal Schon d'exprimer son talent à la guitare acoustique.

Quand aux 3 ballades de l'album, "A change of heart", "Can't find my way" et "In the hands of time", elles s'inscrivent tout à fait dans la lignée de ce qu'on trouve sur un disque de hard mélodique d'AOR. Elles n'apportent rien de neuf dans ce domaine, mais se laissent quand même écouter, en particulier grâce aux superbes parties guitaristiques présentes. Ceci dit, "In the hands of time" est la plus inspirée (et également la plus travaillée) des 3 ballades car elle met davantage l'accent sur l'intensité.

C'est un magnifique album qu'a sorti Hardline en 1992. Malheureusement, la période n'était plus propice au hard mélodique/FM et le quintette américain a dû jeter l'éponge. Si "Double eclipse" était sorti 3 ans plus tôt, il aurait probablement fait un carnage dans les charts mondiaux. A l'instar de XYZ, House of Lords et Tyketto, Hardline aurait mérité un bien meilleur sort, une meilleure reconnaissance.

A défaut de succès commercial, ce premier album de Hardline est devenu culte (aux yeux des amateurs du genre) avec le temps et le groupe est revenu aux affaires 10 années plus tard.

Véritable note: 4,5/5

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par THE MARGINAL :


Sammy HAGAR
Live Hallelujah (2003)
Hard fm / a.o.r




BLACK 'N BLUE
Black N' Blue (1984)
Hard fm / a.o.r


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Johnny Gioeli (chant, guitare)
- Neal Schon (guitare)
- Joey Gioeli (guitare)
- Todd Jensen (basse)
- Deen Castronovo (batterie)


1. Life's A Bitch
2. Dr. Love
3. Rhythm From A Red Car
4. Change Of Heart
5. Everything
6. Takin' Me Down
7. Hot Cherie
8. Bad Taste
9. Can't Find My Way
10. I'll Be There
11. 31-91
12. In The Hands Of Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod