Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



SYRENS CALL - Emoceans (2004)
Par FREDOUILLE le 4 Novembre 2004          Consultée 2788 fois

Deuxième album pour les Français de SYRENS CALL après "Fantasea" sorti en 2001. Le groupe nordiste aura mis un peu plus de 3 années pour nous concocter "Emoceans", album d'un peu plus de 68 minutes. Trois longues années : l'attente a été longue, mais elle en valait la chandelle. Car SYRENS CALL nous démontre une nouvelle fois que la scène metal française se porte plutôt très bien car "Emoceans" s'avère être un album tout à fait irrésistible et au final relativement riche et varié.

Tout d'abord, je tiens à signaler que la production de l'album est tout à fait admirable et bien meilleure que celle de "Fantasea". Les compositions d'"Emoceans" possèdent un son très clair et très soigné. On distingue aisément l'ensemble des instruments avec un clavier omniprésent, et le chant de Valérie Paul situé très en avant.

Subjugué par la vague progressive, SYRENS CALL vogue donc à pleines voiles vers un heavy metal mélodique teinté d'émotions et d'ambiances. Et il y réussit très bien. La musique du groupe oscille entre le calme et la tempête ("The awakening" en est la parfaite illustration !) dans une alliance de charme et de puissance. SYRENS CALL a sensiblement évolué depuis "Fantasea" et ce dans tous les domaines : composition, technique et maîtrise instrumentale, chant de Valérie.

Sur "Emoceans", la voix de Valérie est donc placée très en avant et ce pour notre plus grand plaisir. Son chant est absolument magnifique d'émotions et de puissance (un régal sur "The start of a new story"). On pourra bien entendu le comparer à celui de Sylvie d'HEADLINE. Mais Valérie a un petit quelque chose de plus notamment sur l'aspect mélodique sur lequel elle a du travailler très dur. Cela se ressent sur les magnifiques "Fears & hope", "Mission to earth" et "Legasea" (les refrains y sont magnifiques). Par ailleurs, Valérie possède dans sa voix un certain coté "petite fille" très sympathique et très attachant.

Musicalement et comme il est de coutume pour ce genre de musique (heavy metal progressif), il est fortement conseillé de boucler sa ceinture avant le décollage. Car "Emoceans" nous entraîne dans un gigantesque voyage interstellaire (un petit clin d’œil à la pochette!). En effet, SYRENS CALL nous plonge au cœur même d'une musique alambiquée aux structures complexes et diversifiées (passages calmes et puissants). Cette dernière n'est jamais ennuyeuse.

SYRENS CALL nous balance donc des plages de claviers absolument dantesques, des soli parfaitement exécutés et avec un certain feeling, des riffs puissants (d'ailleurs ceux du début de "Mission to earth" me rappellent fortement ceux de "Aces high" de vous savez qui !) et des breaks carrément efficaces (je pense notamment à celui de "The druidesses of oya" et à son accélération rythmique progressive sur fond de clavier - Un régal !). On pourra également noter quelques trouvailles ingénieuses telles la présence d'un saxophone sur "Legasea", passage un peu médiéval sur "Start of a new story" (s'agirait-il d'une flûte ?), une voix écorchée (limite black) sur "A deep breath".

Sur "Emoceans", SYRENS CALL a durci le ton et a trouvé fort logiquement le juste équilibre entre rythmiques rapides ("The awakening" sur lequel les nappes de claviers défilent avec fluidité et grande vitesse), agressivité ("Mission to earth", "A deep breath"), puissance, et ambiances calmes et atmosphériques ("Silence of an angel" sur lequel les gratteux font d'ailleurs des prouesses) sur lesquelles l'émotion prédomine.

"Emoceans" est ce genre d'album qui vous fait donc passer un excellent moment : ce deuxième album passe comme une lettre à la poste tant les mélodies sont accrocheuses. On pourra penser tour à tour à HEADLINE, THRESHOLD (époque "Wounded land" pour le coté parfois un peu FM de certains passages), SONATA ARCTICA pour les lignes de claviers et IRON MAIDEN pour quelques sonorités de guitare.

Néanmoins, et au vu de ces 13 nouvelles compositions, SYRENS CALL possède vraiment sa propre personnalité et démontre ici tout le talent que l'on pouvait penser de lui. Alors espérons qu'avec "Emoceans", vous aussi vous succomberez à l'appel des sirènes.

Morceaux préférés : "Fears & Hope", "Mission to earth", "Legasea", "The druidesses of oya", "The awakening"

Note : 3.5 / 5

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


AWACKS
The Third Way (2006)
Très bel album de Metal Prog !




VENTURIA
The New Kingdom (2006)
Une perle rare de metal progressif!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Eric Serre (basse)
- Thibaut Coisne (guitare lead)
- Stéphane Thuriot (guitare rythmique)
- Frank Manier (claviers)
- Valérie Paul (chant)
- Sebastien Paul (batterie)


1. The World Of Emoceans
2. Fears & Hopes
3. Mission To Earth
4. Legasea
5. The Druidesses Of Oya
6. Survival
7. Silence Of An Angel
8. In The Abyss Of Sorrow
9. A Deep Breath
10. The Awakening
11. The Start Of A New Story
12. July 69
13. The Other Kingdom



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod