Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


FIVE FIFTEEN - The Man Who Sold Himself (2004)
Par POWERSYLV le 30 Octobre 2004          Consultée 1506 fois

Pour être franc, voilà une bonne quinzaine d'années que Mika Jarvinen traîne ses guêtres dans le milieu hard/rock'n roll finlandais. Rock'n Roll, le mot est lâché, même s'il n'y a pas que cela comme nous allons le voir. Quand j'ai vu cette pochette pour la première fois, j'ai pensé à TED NUGENT et il faut dire que pour certaines facettes de la musique de FIVE FIFTEEN, je ne suis pas tombé loin. La Finlande est décidément un pays fascinant.

Emprunt de rock/hard rock seventies à plein nez, le groupe pioche dans toutes ces influences qui faisaient de cette époque l'une des plus prolifiques dans la rock music en terme de créativité.

Je parlais de rock'n roll et de TED NUGENT, et bien on est en plein dedans avec le premier titre "Stone Cold Heartbreaker". D'ailleurs, que l'on parle de "Innocence Is No Excuse", de "Mrs Rolling Stone" (où l'on retrouve une très forte connotation ROLLING STONES justement) ou de "Call The Doctor", la première partie de ce disque assez long (environ 77 minutes au compteur !) respire le rock électrique. Ca bouge bien, c'est frais, c'est plaisant. Les WHO et les STONES ne sont parfois pas loin au niveau des mélodies. Un orgue Hammond ou un piano font de sympathiques petites incursions ça et là, donnant à l'ensemble une certaine authenticité.

Cependant, on notera que la production est bien moderne et loin de sonner passéiste. Il convient aussi de mentionner l'enrichissement de la constante rock'n roll de sonorités psychédéliques. Ainsi, les ombres de THIN LIZZY et surtout de LED ZEPPELIN planent énormément sur certains titres, par exemple "Games Of May", "Eastern Song" avec voix trafiquée et ambiance très "When The Levee Breaks" (l'harmonica en moins) ou encore "Believer". Il y a même en "Silver Machine" une sympathique reprise d'HAWKIND (pour ceux qui ne le sauraient pas, c'était le premier groupe de Lemmy, avant qu'il ne se fasse virer et ne monte MOTORHEAD dans un tout autre style au milieu des années 70). Plus psychédélique que prog (terme que le groupe s'approprie pourtant, chacun y verra son interprétation), on a même des relents PINK FLOYD sur "Wayward Child" où la voix vive de Mika s'illustre.

Justement, en ce qui concerne les vocaux, Mika est ici assisté de fort belle manière par une chanteuse, Saana, dont la voix se veut proche de celle de Christina Scabbia (LACUNA COIL). Saana double la voix de Mika la plupart du temps, et l'effet est particulièrement réussi. Il lui arrive pourtant de chanter seule par moment.

La fin du disque est beaucoup plus consensuelle et "mélodique" (terme à prendre ici avec des pincettes) comme par exemple sur "Hanuman Dance" ou "Mrs Dalloway Meets Mrs Gallagher", titre sur lequel les guitares plus aériennes font penser dans l'esprit au "Wanted Dead Or Alive" d'un fameux groupe du New Jersey.

Encore méconnu, FIVE FIFTEEN mérite qu'on se penche sur son cas pour son authenticité, sa pêche, sa créativité et son humour aussi. 17 titres pour un album frais et sympathique assez "roots" mais avec une approche moderne pour se remuer le popotin et se dire : "Quand je pense qu'on est déjà en 2004 ...". Merci Spinefarm.

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


MUSTASCH
Mustasch (2010)
Metal rock poilu




DROP-O-RAMA
Three At Last (2007)
Entre Hard/Heavy, rock et new wave


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Mika Jarvinen (chant, guitare)
- Hanna Wendelin (chant)
- Esa Mark (guitare)
- Repe Lumikumpu (basse)
- Pate Kivinen (batterie)
- Atte Sarkima (claviers)


1. Stone Cold Heartbreaker
2. Innocence Is No Excuse
3. Jesus Went To N.y.c. (again)
4. Mrs Rolling Stone
5. Silver Machine
6. Wayward Child
7. Games Of May
8. Black Monday
9. Eastern Song
10. Call The Doctor (live)
11. My Oh My
12. Rocking Horse
13. Believer
14. Hanuman Dance
15. I Don't Remember
16. Mrs Dalloway Meets Mrs Gallagher
17. Prostitute



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod