Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2004 Zillion

ZILLION - Zillion (2004)
Par BEHEMOTH le 18 Septembre 2004          Consultée 1588 fois

Zillion… Que ce nom sonne étrangement à nos oreilles vous ne trouvez pas ? Si en plus on y ajoute une pochette technoïde au possible (et moche avouons le) on serait tenté de dire que l’on est face à un nouveau projet d’un obscur DJ Tibétain… Et vous n’auriez pas totalement tort !!! En effet, même si ça n'a rien à voir, Zillion est également le nom d’un DJ (Google est mon ami), mais c'est aussi et surtout le nouveau projet de trois musiciens dont la renommée n’est plus à faire. Jugez plutôt : Sandro Giampietro (ancien Supared, dernier groupe en date de Michael Kiske si je ne m’abuse) assure rien de moins que la totalité des parties de guitares, mais aussi les vocaux et les claviers (rares), Jens Becker (Grave Digger) est à la basse, et c’est l’imposant Mike Terrana alias « le Batteur Mercenaire » qui assure derrière les fûts.

Là c’est l’instinct primaire du fan de heavy allemand qui se réveille en vous, n’ai je pas tort ? Et bien encore loupé, point de double pédale à outrance, ici on parle de hard mélodique voire même de FM. Bon, faut quand même pas déconner, les CVs des différents protagonistes ne mentent pas totalement, ça reste une musique puissante voire même assez souvent heavy.
Il semblerait que tout ce beau monde ait décidé de faire un passage du côté du hard permanenté, et le résultat s’avère tout à fait intéressant, rafraîchissant même.

Des morceaux très courts, 3-4min en moyenne, allant droit au but, sans fioriture aucune, délivrant un feeling live plutôt plaisant. En bref, l’album parfait pour vous accompagner lors de vos ballades en décapotable au bord de la mer (comment ça vous prenez le métro ? Essayez quand même, l’effet est garanti !). Refrains rapidement mémorisables et entraînants, le tout parfaitement exécuté.

Si le sieur Terrana se domine assez bien pour ne pas en faire des tonnes, ses fans ne seront pas déçus, puisque la double pédale se réveille lors de certains passages bien choisis ce qui a pour effet de déclencher un mouvement de tête de bas en haut incontrôlable !
Du côté de Sandro Giampietro, tant le chant que la guitare sont parfaitement assurés. On lui découvre une voix tout à fait plaisante, emprunte de personnalité, et qui ajoute un surplus à ce qui fait la personnalité de ce Zillion. Les parties de guitare sont en adéquation avec le reste de l’album : rythmiques sobres et efficaces, soli courts et mélodiques.

Au final, nous sommes face à un album parfaitement exécuté, dont la production fait honneur à la puissance de l’ensemble . Le contraire aurait été étonnant de la part des professionnels composant Zillion, mais il manque vraiment un petit quelque chose qui fait que l’on se repassera l’album en boucle. C’est donc plaisant mais pas inoubliable, peut être est-ce dû à un léger manque d’originalité ou à une musique un peu trop épurée et à des compos moins bonnes en fin d’album…
Zillion, une affaire à suivre cependant, tant le potentiel de ce projet semble important.

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par BEHEMOTH :


OVER THE EDGE
Over The Edge (2004)
Le grand retour de mickey thomas de starship




James CHRISTIAN
Meet The Man (2004)
Le chanteur de house of lords au top de sa forme!


Marquez et partagez




 
   BEHEMOTH

 
  N/A



- Sandro Giampietro (chant, guitares, claviers)
- Jens Becker (basse)
- Mike Terrana (batterie)


1. You And Me
2. This Day Is Gone
3. Dirty Little Secret
4. Never Down
5. Kryptonite
6. The Smile
7. Wonder Why
8. Take It Away
9. Day Or Night
10. The Hose
11. Say Goodbye



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod