Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


VISCERAL BLEEDING - Transcend Into Ferocity (2004)
Par MOX le 8 Septembre 2004          Consultée 1785 fois

Regardez-les, toutes ces innombrables formations que des groupes comme SUFFOCATION ou INCANTATION ont pu générer. Visceral Bleeding (ou comment deviner instantanément la musique qu'ils vont jouer) est de ceux-là, ceux-là même qui essaient de sortir la tête de l'eau. Ils s'affichent, chanteur au timbre "Singularis Porcus" en tête, toujours plus rapides, toujours plus violents.

Mais ces suédois ont évité l'écueil et ont franchi le cap mortel du premier album, faisant souvent office de testament. "Transcend Into Ferocity" est leur deuxième album qui, comme le suggère les battements de cœur en début et fin de galette, s'apparente à une prodigieuse poussée d'adrénaline de moins de 30 minutes. Certes, la longueur hérissera certains poils, mais j'en connais certains qui sortiraient un peu fier "arrêtez! Laissez-moi respirer" peu avant la fin. Un parfait moyen de faire sortir la tête d'un concurrent hors de l'eau est de promouvoir une production mirifique et un emballage cadeau sophistiqué. Bien que les guitares manquent un peu de pêche, le son est tout à fait acceptable. Quant à l'emballage, c'est une piste multimédia avec clip et photos qui fera passer la pilule.

Et ensuite? Notre bien-aimé beugleur de service est bien là, les guitaristes dont les doigts semblent avoir du mal à tenir sur le manche sont là aussi, enfin le batteur psychotique et infatigable également. Rien à faire, cet album est du simple death-metal brutal à tendance technique. Comprenez que chacun part joyeusement faire sa sauce dans son coin si bien que certains morceaux sont plus proches du chaos que de la musique. Oreilles chastes à ce style, n'espérez aucune facilité d'accès tant les riffs différents se filent le témoin avec une rapidité déconcertante. Avec, comme de bien entendu, ce batteur incapable de se calmer quelques secondes qui enchaîne blast-beats et autres techniques de martelage prompt.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'écoute prolongée ne détruit pas le système auditif (ou du moins, pas nécessairement) mais permet l'établissement de repères hautement importants. Là un break, là un riff bien tranchant sortant du lot, là quelques secondes bien entraînantes. Force est de constater qu'ils se font attendre lors des premières écoutes, mais très vite ils apparaissent excellents. Certes, ils ne permettent pas au tempo de souffler suffisamment, mais ils sont bien choisis et assurent la continuité de ce foutras musical. On ne cherche bientôt plus à retenir les 68 riffs/secondes, on accepte cette férocité jusqu'au-boutiste, cette domination par la violence. On ne cherche même plus à suivre l'élocution du vocaliste, tout va décidément trop vite.

En voilà un parfait exemple de musique hermétique. Totalement basique, sans une once de recherche artistique, cette boucherie auditive est exclusivement consacrée aux passionnés. La grande majorité de nos lecteurs qui, j'en suis sûr, auront fait l'effort de lire (en gros) mes arguments risquent fort de trouver ce "Transcend Into Ferocity" quasi-incompréhensible. Certains hésiteront même entre "soupe" et "fausse musique". Vous en avez marre des clichés ? Commencez par autre chose !

A lire aussi en DEATH METAL par MOX :


BLOODBATH
Resurrection Through Carnage (2002)
Death metal

(+ 1 kro-express)



VADER
Litany (2000)
Death metal


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Calle Löfgren (basse)
- Dennis Röndum (chant)
- Tobbe
- Peter Persson (guitare)


1. Merely Parts Remain
2. Fed To The Dogs
3. Indulge In Self Mutilation
4. Fury Unleashed
5. Trephine The Malformed
6. All Flesh...
7. Clenched Fist Obedience
8. Fire Took His Face
9. When Pain Came To Town



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod