Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SCENT OF FLESH - Valor In Hatred (2004)
Par MOX le 3 Septembre 2004          Consultée 1869 fois

Alors, euh, voyons voir... S... un C puis un E sûrement... Sce... Sce... Sceo ? Bon, direction la tranche du CD : Ah! Scent of Flesh ! Encore ce genre de logos dessinés au crayon pendant un cours passionnant en amphithéâtre. Soulignons également l'originalité de la pochette, suivant les incontournables Fistful of Metal d'ANTHRAX, Vulgar Display of Power de PANTERA, Nation de SEPULTURA et St Anger de METALLICA (rayez la mention inutile). Me voilà comblé de préjugés, prêt à suivre la doctrine conseillée par ces finlandais pour écrire sur leur deuxième album: "Hate is in you, unleash it!"

Il me fallut quelques temps pour admettre qu'une nouvelle fois, l'habit ne fait pas le moine. Car sous ses airs de death-metal dont on voit arriver les riffs, le chant et les textes à mille lieues à la ronde, Valor In Hatred se révèle être un parfait concentré de musique efficace et rarement réchauffée puisant quelques influences du côté de BEHEMOTH dernière période. On y trouve un chant graisseux de rigueur, accompagné d'une voix black en retrait, un batteur très prompt mais intelligent, permettant à sa batterie d'alterner entre différents rythmes, du déchaînement total jusqu'à l'entrain réel. Enfin n'occultons pas les guitares qui ne se cantonnent pas à aligner des notes le plus rapidement possible, haut lieu du death brutal s'il en est un. Non, les références au heavy-metal y sont nombreuses, ne serait-ce que pour dégoter la meilleure mélodie.

Valor In Hatred est majoritairement brutal, je vous l'accorde. Mais cet album puise une grande force en aérant sa musique de plusieurs manières. Prenons ces riffs déjà, empruntant plus au heavy qu'au death-metal simple. Ils apparaissent à maintes reprises, essentiellement durant les solos. Même si, globalement, le morceau débute sous un tonnerre de guitares tranchantes classiques du genre, l'apparition de ces moments plus calmes, de ces mélodies moins virulentes imposent le respect, puisqu'elles apportent ce havre de paix relatif qui s'écroulera - on le sait bien - à un moment ou à un autre. Grande efficacité. Notons, pour conclure sur cette facette moins agressive, l'hypnotique fin de The Last Awakening où un chant rituel et une acoustique accompagne pendant plus de 6 mn un futur état d'inconscience. S'ils ont voulu dépasser les fatidiques 40mn avec cette méthode, au moins c'est réussi.

Voyons les accès de brutalité. Il faut en premier lieu remarquer que Scent of Flesh n'est pas un groupe qui part dans tous les sens. La musique est construite, et elle revient fréquemment au début. Le désavantage de ce système est qu'on peut se lasser très vite, surtout que Scent of Flesh n'a pas l'air très enthousiasmé à l'idée de prendre des risques. Fort heureusement, ces riffs plus rassurants vus tout à l'heure et surtout ces transitions ingénieusement trouvées agrémentent une musique qui gagne subitement en durée de vie. Parallèlement les mélodies les plus féroces accrochent facilement l'auditeur, saupoudrées d'un chant et de textes certes bien loin d'un "Aime-moi tendre, aime-moi vrai" mais pas très originaux en tout cas. Il subsiste cependant un formidable élan de forme olympique à l'écoute de la plupart des titres vraiment bien rythmés, l'excellente production y étant forcément pour quelque chose.

Je ferme les yeux sur un Unleashed Be the Ungodly plus brutal que nature, et je m'attarde sur le reste, sur cette facilité qu'a le groupe à rendre Valor In Hatred accrocheur, peut-être pas fourmillant de détails (nous ne sommes pas dans la catégorie "œuvre d'art" mais dans "musique bourrine", je vous le rappelle) mais varié d'un morceau à l'autre. Honnête et efficace, l'avide de brutalité comme le novice risque fort d'y trouver son compte.

A lire aussi en DEATH METAL par MOX :


VADER
Litany (2000)
Death metal




BENIGHTED
Insane Cephalic Production (2004)
Death metal


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Antti Suikkanen (batterie)
- Niko Ahokas (chant)
- Sofian Gezuri (basse)
- Herkko Miiki (guitares)
- Matti Viisainen (guitares, chant)


1. Valor In Hatred
2. The Art Of Beheading
3. Circe Of Dark Beliefs
4. Visions Of Death
5. Descent To Dark Clarity
6. Unleashed Be The Ungodly
7. Suicidal Cannibalism
8. The Last Awakening



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod