Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (178)

MAGNITUDE 9 - Decoding The Soul (2004)
Par FREDOUILLE le 25 Août 2004          Consultée 2185 fois

MAGNITUDE NINE est un groupe de metal progressif en provenance des USA. Fondé en 1998, le combo américain n'en est pas à son premier coup d'essai puisque "Decoding the soul" est déjà la troisième livraison du groupe.

Le groupe a sorti en 1998 "Chaos to control", très progressif dans l'âme, et "Reality in Focus", flirtant bon le FATES WARNING, époque "Parallels" mais en plus progressif. MAGNITUDE NINE comportait en son sein le guitariste Rob Johnson, le chanteur Corey Brown (tous deux ex-PSYCHO DRAMA) et surtout le prodigieux bassiste Kevin Chown (ARTENSION).

Pour ce troisième album, le line-up est quasiment resté inchangé puisque seul Kevin Chown n'est plus de la partie et a été remplacé par Ian Ridley, un illustre inconnu (tout du moins pour moi).

Au fil des albums, MAGNITUDE NINE semble jouer la carte de la simplicité puisque ce "Decoding the soul" évite avec habileté et ingéniosité les plans trop démonstratifs ou breaks à n'en plus finir que pouvait par exemple comporter le premier album "Chaos to control". Le groupe semble avoir décidé de privilégier les mélodies et refrains accrocheurs combinés à de gros riffs simples, bien catchy ("Thirty days of night") et efficaces ("New dimension", "Lies within the truth", "Facing the unknown"). L'ensemble s'apparente donc à un heavy metal prog qui flirte toujours avec un FATES WARNING, voire un QUEENSRYCHE, mais en plus pêchu.

Les claviers ont pris une place moins prépondérante que par le passé, tandis que les soli toujours omniprésents sont de qualité et toujours inspirés, dignes de musiciens hors pairs. Il y a également un petit coté néo-classique qui n'est pas pour me déplaire et qui n'est pas sans rappeler un certain groupe américain nommé SYMPHONY X ("Dead in their tracks"). On peut également penser, de par certaines parties guitaristiques, à Yngwie Malmsteen (mais c'est moins flagrant que sur les précédents albums).

En procédant de cette façon, MAGNITUDE NINE a perdu volontairement le coté technique que l'on pouvait lui connaître sur les deux précédents albums et n'a plus à souffrir d'une comparaison (fortuite?) avec DREAMTHEATER. "Decoding the soul" démontre que le groupe a vraiment gagner en maturité et qu'il évolue tranquillement vers un heavy metal prog musclé, lorgnant parfois du coté d'un heavy FM ("Torn") mais ne comportant que des titres tubesques, directs, tantôt rapides, tantôt mid-tempo, mais aux refrains toujours ultra accrocheurs ("Facing the unknown", "New dimension"). Ce que la musique du groupe a perdu en complexité, elle l'a gagné en efficacité.

De plus, le groupe sait également varier les plaisirs d'un titre à l'autre : du néoclassique "Dead in theirs tracks", on passe au très bon "Changes", titre tout en nuance et finesse (les soli sur ce titre sont absolument énormes).

Pour terminer, je voudrais également tirer un grand coup de chapeau au chanteur Corey Brown qui s'exprime davantage sur cet album. Sa voix est juste, chaude et puissante et convient parfaitement sur ce disque.

De moins en moins prog, MAGNITUDE NINE démontre donc avec ce "Decoding the soul" que l'on peut réaliser un grand album, classique et dénué d'originalité certes, mais classieux. Cela, en privilégiant la simplicité, l'efficacité et le sens des mélodies. Quand je parle de simplicité, tout est relatif, car dans cet album il y a quand même de nombreux passages guitaristiques absolument monstrueux ("Dead in their tracks"). Rob Johnson est loin d'être un manchot, bien au contraire.

MAGNITUDE NINE, encore trop méconnu, est un groupe très talentueux qui vient de nous délivrer un très bon album de heavy metal prog qui, j'en suis sûr, ravira une bonne partie d'entre vous. A découvrir d'urgence !

Note : 3.5/5

Morceaux préférés de l'album : "New dimension", "Facing the unknown", "Thirty days of night", "Dead in their tracks".

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


CRIMSON GLORY
Strange And Beautiful (1991)
Metal prog




HEADSPACE
I Am Anonymous (2012)
L'album Metal Prog' de l'année ? Chef d’œuvre !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Corey Brown (chant)
- Rob Johnson (guitare)
- John Homan (batterie)
- Ian Ridley (basse)
- Joseph Anastacio Glean (clavier)


1. New Dimension
2. Lies Within The Truth
3. Facing The Unknown
4. To Find A Reason
5. Walk Through The Fire
6. Dead In Their Tracks
7. Changes
8. Torn
9. Thirty Days Of Night
10. Sands Of Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod