Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


DISARMONIA MUNDI - Fragments Of D-generation (2004)
Par VOLTHORD le 4 Août 2004          Consultée 3343 fois

Je tiens de suite à préciser, je suis loin d’être ce qu’on pourrait appeler un dingue de death mélodique. J’ai sûrement eu tort de prendre ce genre à la légère car le jour ou j’ai écouté pour la première fois « morgue of centuries », morceau de Disarmonia Mundi proposé sur le sampler Metallian, soyons clair, je suis tombé sur le cul. Et comme personne d’autre que moi sur Nightfall ne s’est proposé pour chroniquer l’album de ce groupe prometteur, alors autant que je le chronique moi-même, tout novice que je suis en matière de Death mélodique…

Je ne m’attarderai pas à présenter le groupe, sachez simplement que Disarmonia Mundi nous vient tout droit du pays des pizzas et emploi à plein temps un certain Speed de feu Soilwork pour assurer les parties vocales.

« Fragments of D-Generation » (notez au passage le jeu de mot) débute sur une intro calme et reposante qui, après 53 secondes d’existence, se fait sauvagement balayer par un blast beat venu de nulle part et un riff thrashisant dévastateur. Grosse tuerie que ce « Common State of Inner Violence », avec ses rythmiques décapantes et son refrain entraînant, qui d’entrée de jeu montre que les italiens ne sont pas là pour plaisanter. Seconde piste, second Hit, « Morgue Of Centuries » enfonce le couteau dans la plaie et joue davantage sur les mélodies, avec une nouvelle fois (et durant tout l’album) une alternance chant clair/chant hurlé exécuté avec génie par le vocaliste de Soilwork ainsi que le guitariste/batteur/claviériste Ettore Rigotti sur certain chants clairs. Le mid tempo « Red Clouds » vient piocher dans des influences presque neo metal avec ses couplets rappés et un nouveau putain de refrain chanté… différent, mais toujours aussi démentiel !

La suite est légèrement en dessous des trois premières pistes mais reste d’un niveau largement supérieur à la moyenne, je retiendrai principalement le thrashy « Swallow The Flames », l’électronique « Ocean Grave » ou le tres groovy « A Mirror Behind » ( qui dans un premier temps m’évoquait un « swinging the dead » de Devil Driver)

Disarmonia Mundi excelle dans un death mélodique teinté d’influences thrashouillette par ci, fortement heavy metallique par là, électronique ou même indus par moment…ajoutons à cela quelques claviers bien insérés, des solos de guitares diversifiés et une bonne variation rythmique, le tout donnant une profondeur et une fluidité accentuées par un son ENORME.

Pas besoin d’être spécialiste pour affirmer que Disarmonia Mundi vient de sortir là une tuerie, aussi incontournable ces temps ci que le dernier Dark Age et qui frôle la note maximale…

9/10

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par VOLTHORD :


AETHER REALM
Tarot (2017)
Il est très bien, ce nouveau WINTERSUN




FURIA
La Source Noire (2004)
Un DVD limité à ne pas manquer!


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
   VIVI

 
   (2 chroniques)



- Bjorn
- Claudio Ravinale (textes & backing vocals)
- Mirco Andreis (basse)


1. Common State Of Inner Violence
2. Morgue Of Centuries
3. Red Clouds
4. Quicksand Symmetry
5. Swallow The Flames
6. Ocean Grave
7. A Mirror Behind
8. Come Forth My Dreadful One
9. Shattered Lives And Broken Dreams
10. Colors Of A New Era



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod