Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL  |  STUDIO

Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DRAGONHAMMER - Time For Expiation (2004)
Par BAST le 22 Mai 2004          Consultée 2316 fois
Groupe surtout remarqué pour la laideur de la pochette de son premier album, « The Blood Of The Dragon », DRAGONHAMMER revient sur un nouveau label, Scarlet Records, après la mystérieuse cessation d’activité du fameux Elevate Records, le plus gros pourvoyeur de heavy italien qui fut. Ceux qui auront fait l’effort de passer outre la pochette susmentionnée auront pu découvrir une formation plutôt intéressante.

Je me souviens d’ailleurs avoir été très agréablement surpris par cet album, au point que je me suis hâté d’acquérir le suivant. Et mon enthousiasme est vite retombé. Musicalement, « Time For Expiation » s’inscrit dans la continuité du premier effort des italiens. Seulement, la fraîcheur qui était l’une des sources de satisfaction de « The Blood Of The Dragon » est tombée d’un cran et le niveau des compositions a quelque peu régressé.

« Time For Expiation » est un album de speed mélodique plutôt bien fait qui devrait avant tout fendre d’une moue autant dubitative que moqueuse la majorité des amateurs de heavy mélodique. Mais je pense qu’il saura plaire à certains inconditionnels du genre, pour peu qu’une réponse soit apportée à la question récurrente : pourquoi DRAGONHAMMER plutôt qu’un autre ?

Alors, à ce point de ma chronique, je ne peux donc m’adresser qu’à ces derniers, eux qui consacrent la majeure partie de leur budget à l’acquisition d’albums de speed mélodique épique teinté de fantasy.

Et à ceux-là, je leur conseille de quérir sur le net quelques titres de cet opus afin qu'ils se fassent une idée plus précise des capacités de DRAGONHAMMER. Le groupe s’acquitte plutôt bien de sa tâche, celle de jouer des titres épiques, véloces et correctement exécutés. « Time For Expiation » recèle d’ailleurs deux excellents morceaux : « Believe », remarquable par ses mélodies, son refrain entêtant et ses changements de rythme qui lorgnent vers le courant progressif et « Free Land », composition qui rappelle le MOB RULES des débuts. Le reste de l’opus manque cruellement de relief par rapport aux productions récentes, pour la plupart d’excellente facture (DIONYSUS, HEAVENLY, DRAGONFORCE...).

Je n’ai donc malheureusement pas répondu à la question posée plus haut mais, au risque de me répéter, je pense malgré tout que « Time For Expiation » saura trouver sa place dans quelques CDthèques éparses. Et c’est tout.

Voila qui devrait condamner DRAGONHAMMER à un anonymat encore plus prononcé. C’est dommage, car les italiens disposent d’un certain talent, leur premier album l’a démontré. Ne reste plus qu’à attendre que le tir soit rectifié. Mais DRAGONHAMMER doit se hâter, car dans cette scène heavy mélodique où déferlent tant et tant de sorties, les seconds couteaux sont bien vite oubliés.




Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Max Aguzzi (voix, guitare)
- Gae Amodio (basse)
- Raf Condemi (batterie)
- Alex Valdambrini (clavier)


1. Ancient Voice
2. Eternal Sinner
3. Believe
4. Fear Of A Child
5. The Pages I Never Wrote
6. Free Land
7. Blind Justice
8. Ymd
9. Time For Expiation
10. Letter From Pain (bonus Track)



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod