Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : American Heartbreak
- Style + Membre : Hanoi Rocks

JETBOY - Feel The Shake (1988)
Par THE MARGINAL le 4 Juillet 2004          Consultée 2558 fois

Avant de chroniquer ce premier album de Jetboy, je vais d'abord commenter quelques faits historiques propres à ce groupe US car je crois que ça vaut le détour. Jetboy s'est formé à San Francisco aux alentours de 1983 par l'intermediare des guitaristes Billy Rowe et Fernie Rod, desireux de monter un combo mélangeant hard-rock, punk et glam; dans la veine de Hanoi Rocks ou New York Dolls. Se sont joints à eux le bassiste Todd Crew, le batteur Ron Tostenson et le chanteur Mickey Finn(c'est le monsieur au centre de la pochette, avec sa jolie coupe keupon). Après avoir écumé les clubs sans relâche, Jetboy finit par être signé en 1986 chez Elektra.

L'aventure de Jetboy peut enfin prendre son envol, pense-t-on. Que nenni ! Pour des raisons aussi bizarres qu'étranges, le groupe se fait 2jecter de Elektra sans même avoir sorti quoi que ce soit. Peu après, MCA signe Jetboy qui voit Todd Crew partir. C'est Sam Yaffa, le bassiste de Hanoi Rocks, qui le remplace.

Après tout ce remue-ménage, le premier album de Jetboy "Feel the shake" voit finalement le jour en 1988. Musicalement, cet album est moins rentre-dedans que ce que les premiers pas du groupe dans les clubs laissaient supposer(enfin, c'est ce que certains observateurs de l'époque disaient). Enfin, ça reste quand même du hard rock plutôt sympa à écouter, avec des réminiscences glam et boogie(par moments, AC/DC n'est pas si éloigné que ça). Des titres comme "Feel the shake", "Make some noise" et sa basse bien ronronnante, "Fire in my heart" qui mélange influences rock sudiste, rockabilly(dans les riffs de guitare) et refrain pop; "Locked in a cage", pêchu, entrainant et chaleureux comme ce n'est pas permis; "Talkin' " qui a un côté festif et éxotique plutôt agréable, le hard bluesy "Bloodstone" sont plutôt convaincants et ont tous les ingrédients nécessaires pour satisfaire les fans de hard US.

Le meilleur titre de l'album, toutefois, c'est "Hometown blues", un blues-rock cradingue joué sur un tempo lent sur lequel la voix de Mickey Finn se fait plus râpeuse, plus profonde aussi. Un moment d'écoute vraiment jouissif et grandiose.

Cependant, il y a aussi des défauts à signaler sur cette galette: le titre "Hard climb" est trop formaté pop, trop "easy-listening", serais-je tenté d'ajouter. D'autre part, le chant de Mickey Finn aurait parfois tendance à être un peu clair.

Comme 1er album, "Feel the shake" est plutôt crédible, de bon ton. Celui-çi recèle notamment quelques jolies parties de guitare. Je m'attendais toutefois à entendre quelque chose un peu plus sleaze, voire punk et la présence d'un titre speed aurait été la bienvenue. Donc, il s'agit là d'un album assez satisfaisant, mais pas d'un chef-d'oeuvre. A signaler que "Feel the shake" s'est classé 135ème dans le Top album US.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


BLACKEYED SUSAN
Electric Rattlebone (1991)
Hard rock




GOV'T MULE
High & Mighty (2006)
Pour les fans de lynyrd skynyrd, led zeppelin...


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Mickey Finn (chant)
- Fernie Rod (guitare)
- Billy Rowe (guitare)
- Ron Tostenson (batterie)
- Sam Yaffa (basse)


1. Feel The Shake
2. Make Some Noise
3. Bad Disease
4. Fire In My Heart
5. Hometown Blues
6. Locked In A Cage
7. Talkin'
8. Hard Climb
9. Bloodstone
10. Snakebite



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod