Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Broken Teeth

DIRTY LOOKS - Cool From The Wire (1988)
Par THE MARGINAL le 3 Juillet 2004          Consultée 1590 fois
1 an après avoir effectué ses premiers pas discographiques(avec un album intitulé "In your face"), Dirty Looks revient à la charge en 1988 avec comme successeur "Cool from the wire". Ce quatuor americain, composé de Henrik Ostergaard(chant,guitare), Jack Pyers(basse), Paul Lidel(guitare) et Gene Barnett(batterie) n'a pas la pretention de révolutionner le monde musical et fait ce qu'il sait faire le mieux: du hard-rock bluesy d'inspiration "acédécienne"(période Bon Scott).

D'ailleurs, on peut noter des similitudes au niveau du timbre vocal entre Henrik Ostergaard et Bon Scott, même si le vocaliste de Dirty Looks monte davantage dans les aigus. Le title-track ouvre fort judicieusement l'album: mid-tempo festif et catchy, refrain fédérateur et facile à mémoriser. Voilà de quoi annoncer la couleur. La suite de cet opus est tout aussi plaisante à écouter. "It's not the way you rock", l'explosif "Oh Ruby" et son refrain diablement sexy, le très rock "Put a spell on you", "No brains child" et son refrain à la fois criard et ravageur, ainsi que le mélodique "It's a bitch" aux consonances 80's plus vraies que nature sont les titres les plus marquants de ce deuxième album de Dirty Looks.

Autre titre de qualité, mais qui contraste avec le reste de l'album: la power-ballad bluesy "Wastin' my time" dont le début est gorgé de guitares acoustiques et slide avant que des riffs plus heavy ne prennent le relai et fassent monter en intensité la chanson. Voilà une power-ballad que très peu de gens connaissent, mais qui n'a rien à envier aux meilleures du genre.

Le reste de l'album s'écoute sans problème, mais ce n'est pas exceptionnel. En fait, il manque un titre speed et un soupçon d'audace à ce disque pour que celui-çi soit considéré comme excellent. Dirty Looks est un bon groupe, mais il est quand même un cran en dessous d'un Cinderella ou d'un Great White, par exemple. A l'écoute de ce "Cool from the wire"; on peut quand même dire que les musiciens, sans être les meilleurs, maitrisent bien leurs instruments et sonnent de façon cohérente. Ils ont bien pigé le style AC/DC, sans pour autant en être une vulgaire copie carbone. Le guitariste Paul Lidel fait sortir de son instrument de très bons riffs bien rock n'roll, ainsi que des solos bien sentis.

Tout bien considéré, ce "Cool from the wire" pourrait être assimilé à un concept-alum puisque tout tourne autour des nanas, de la fiesta et du rock n'roll. En tout cas, il s'inscrit parfaitement dans le contexte de l'époque et, aujourd'hui, le paysage musical aurait besoin de groupes comme Dirty Looks. En tout cas, cet album n'aura aucun mal à plaire aux fans de Hard US et peut-être rangé à côté du "Blow my fuse" de Kix (sorti la même année, d'ailleurs).




Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Henrik Ostergaard (chant, guitare)
- Paul Lidel (guitare, chant)
- Jack Pyers (basse)
- Gene Barnett (batterie)


1. Cool From The Wire
2. It's Not The Way You Rock
3. Can't Take My Eyes Off Of You
4. Oh Ruby
5. Tokyo
6. Wastin' My Time
7. Put A Spell On You
8. No Brains Child
9. Get It Right
10. It's A Bitch
11. Get Off



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod