Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (3 / 11)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Led Zeppelin, Deep Purple, Whitesnake, David Coverdale, Page - Plant

COVERDALE - PAGE - Coverdale - Page (1993)
Par DAVID le 31 Mai 2004          Consultée 4569 fois
Qu'a donc fait Jimmy Page depuis le split de Led Zeppelin ? Pas grand chose d'intéressant, faut bien l'avouer, entre un album solo (Outrider) et un super groupe qui n'a pas fait long feu, The Firm, regroupant entre autre le batteur Cozy Powell. Notre homme semble plus à l'aise pour s'occuper des remasters de Led Zeppelin... et oui, Led Zeppelin c'était sa vie. Et à l'écoute de Coverdale - Page, on s'en rend compte une fois de plus tellement le jeu du guitariste n'a presque pas évolué depuis les belles années du dirigeable. Dès l'intro de Shake my tree, on se croirait revenu sur Nobody's fault but mine. Et David Coverdale nous montre à quel point Robert Plant fut une influence majeure pour lui, puisqu'il va jusqu'à l'imiter dans ses moindres intonations quand il hurle.
Enfin parfois, ces hurlements me font plus penser à un mec qui singe Brian Johnson mais bon (sur Whisper a prayer for the dying). Le batteur présent sur l'album a également un jeu calqué sur celui de John Bonham, avec une force de frappe équivalente. Bref, Coverdale - Page ou l'union de vieux briscards qui tente de raviver un passé révolu ? Pas tout à fait, mais il est certain que ce disque aurait pu être monumental puisqu'il avait tout pour plaire. D'autant que les titres qui tuent, ce n'est pas ça qui manque, entre un Shake my tree endiablé, un heavy rock du feu de dieu pour Waiting on you ou la superbe ballade bluesy Don't leave me this way.

Alors que manque-t-il à ce disque pour en faire une référence ? Le problème est que bon nombre de morceaux se contentent d'être tout juste bons, là où une telle affiche aurait pu laisser espérer du génial. David Coverdale a tendance à ramener ses influences hard US, c'est surtout perceptible sur le très rock Feeling Hot et la ballade peope Take a look at yourself qui sonne malheureusement plus comme du Thunder que du Led Zeppelin pour le coup. Un immense sentiment de gâchis rend l'écoute de ce disque un peu frustrante puisqu'on se dit à maintes reprises que cet album aurait pu être génial, il aurait pu oui ! Les idées sont là, qui plus est : sur les 2 acoustiques Pride and joy et Easy does it, la guitare de Jimmy Page nous remémore une fois de plus le passé et la voix de David Coverdale ressemble à s'y méprendre à celle de David Lee Roth.

Mais pourquoi toujours comparer à ce disque à du Led Zeppelin ? Tout simplement parce que Jimmy Page n'arrête pas d'y faire référence avec des gimmicks réguliers comme les harmonies présentes sur Over now et Whisper a prayer for the dying. Mais bon, Jimmy Page n'y peut rien, c'est son style. Et que dire des orchestrations pompeuses soi-disant dans la lignée de Kashmir, l'inspiration en moins (à la fin de Over now et Whisper a prayer for the dying toujours, pour les refrains qui s'éternisent). Sans oublier l'intro d'Absolution Blues où on ne s'attend qu'à une chose : voir le riff de In the evening démarrer tellement les 2 intros sont dans le même style. On pourrait continuer comme ça pendant longtemps.

Ce qui aurait pu être un grand disque sans ces lourdeurs de composition restera juste un bon disque que l'on aura tôt fait d'oublier.




Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Jimmy Page (guitare, basse, chœurs)
- David Coverdale (chant, guitare)
- Ricky Phillips (basse)
- Denny Carmassi (batterie, claviers)


1. Shake My Tree
2. Waiting On You
3. Take Me For A Little While
4. Pride And Joy
5. Over Now
6. Feeling Hot
7. Easy Does It
8. Take A Look At Yourself
9. Don't Leave Me This Way
10. Absolution Blues
11. Whisper A Prayer For The Dying



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod