Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY SYMPHO BLACK  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Cradle Of Filth

DIABOLICAL MASQUERADE - Ravendusk In My Heart (1995)
Par JULIEN le 9 Mai 2004          Consultée 3954 fois
1994 : En norvège, terre glacée, le trône du Black Metal est occupé, depuis le monumental « In The Nightside Eclipse », par le seigneur EMPEROR. Détenteur d’impressionnants pouvoirs destructeurs et d’une incomparable aptitude à l’ensorcellement des âmes, l’entité impériale a planté dans la gorge du Black Metal ses crocs caractéristiques, y laissant des traces indélébiles que d’aucuns tenteront d’imiter.

1995 : En Suède, un homme se dresse et, plein d’un respect exclusif et sincère pour l’empereur norvégien, entreprend de conquérir lui aussi le trône noir de ses terres extrêmes, pas moins tétanisantes. Rassemblant son ineffable pouvoir créateur en une armoirie dénommée DIABOLICAL MASQUERADE, le seigneur Blackheim, seul contre tous les prétendants suédois, hissa son art à un niveau rare, repoussant les plus forts et balayant les moins capés de ses adversaires. Seul DISSECTION s’avéra un adversaire de son niveau, mais le monarque Jon Nodtveidt se retira du combat : le trône du Dark Metal lui était tout acquis, et il accepterait de régner sur celui-ci, le trône du Black revenant à DIABOLICAL MASQUERADE.

Comment Blackheim mena t-il son offensive ? Tout d’abord en fourbissant ses guitares, dont il sut arracher des riffs sombres jouant à cache cache avec des mélodies somptueuses, captivantes ("Blackheim’s Forest Kept The Season Forever", "The Castle Of Blackheim"…), drapées de choeurs et claviers majestueux (« The Sphere In Blackheim’s Shrine", "Blackheim’s Quest To Bring Back The Stolen Autumn"…), de subtiles percées en acoustiques et son clair ("The Castle Of Blackheim", "Blackheim's Hunt For Nocturnal Grace" ), parfois inquiétantes ("Beyond The Spiritual Moon", le sinistre "Ravendusk In My Heart") ne manquant pas d’accroître la noire beauté de la chose. Et ces riffs brûlants d’un feu infernal, domestiqué dans les 80’s, et qui vinrent insuffler à ce Black grandiose un contre point chaud et intense… le sommet de ces offensives quasi Heavy sont d’ailleurs à chercher dans les assauts de "Under The Banner Of The Sentinel" (ce riff doublé au clavier ! Quelle ampleur !) voire "The Darkblue Seajourneys Of The Sentinel", le premier d'entre eux étant supporté de gueulantes aïgus de circonstance assurées par le lieutenant Dan Swanö (EDGE OF SANITY…), seul élément toléré par Blackheim en ces jours de conquête.

Maniant comme personne cette association Black ténébreux – Heavy tendu sur fond de crépuscule rougeoyant, Blackheim, lors de cette fantastique croisade que l’on retiendra comme l’épopée « Ravendusk In My Heart », n’aura pas tenté de cacher l’inspiration qu’il aura pu chercher du côté des empereurs norvégiens – même si son élaboration musicale se fait plus aérée et épique, moins hostile que celle d’EMPEROR. Ce qui n’empêcha pas ce génie suédois de démontrer, dès ses premiers faits d’armes, une personnalité et une patte totalement unique et inimitable. La marque des très grands. Et nous n’étions qu’au tout début d’un règne prodigue qui ne verrait guère se profiler d’opposants à son hégémonie sur le monde du Black suédois. All Hail Blackheim !




Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Blackheim (chant,guit.,basse,claviers)
- Dan Swanö (chant clair)


1. The Castle Of Blackheim
2. Blackheim's Quest To Bring Back The Stol
3. Beyond The Spiritual Moon
4. The Sphere In Blackheim's Shrine
5. Under The Banner Of The Sentinel
6. Blackheim's Forest Kept The Season Forev
7. The Darkblue Seajourneys Of The Sentinel
8. Blackheim's Hunt For Nocturnal Grace
9. Ravendusk In My Heart



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod