Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2003 I
2005 1 II
2007 Interlude Premier

MONOLITHE - I (2003)
Par MOX le 2 Février 2004          Consultée 2868 fois

En moins d'une heure, une journée qui s'annonçait sympathique se désagrège totalement. Les responsables? Quelques musiciens français issus pour la plupart de leurs formations respectives se retrouvant pour accomplir une oeuvre désespérante. Comme protagonistes, nous avons: Sylvain Bégot et Marc Canlers d'ANTHEMON, Richard Loudin de DESPOND, Nicoles Chevrollier de THE OLD DEAD TREE et Benoît Blin. A eux 5, ils ont créé une sorte de saga musicale, qu'ils ont nommé Monolithe et qu'ils découperont sous forme de chapitres, contenant une seule chanson à chaque fois. Accrochez-vous bien, ce premier opus "I" (jamais vu plus sobre comme titre) dure 52 minutes, pour un seul morceau.

Puisant son inspiration chez des groupes de doom-metal extrêmes comme SKEPTICISM ou SHAPE OF DESPAIR, Monolithe joue tout bonnement du funeral doom, c'est à dire le metal le plus lent et le plus dépressif qui puisse exister. Le tempo est affreusement lent, et joue sur l'alliance entre des guitares plombées comme jamais et ultra-saturées et une batterie pachydermique, déposant ses à-coups comme vous verriez un géant poser un pied devant l'autre. En plus de celà, la musique s'accompagne d'une voix terriblement caverneuse et de synthés particulièrement sombres qui savent toutefois rester discrets. Et au coeur de ces 52minutes, c'est un véritable chemin de croix musical qui vous est proposé, jouant à faire évoluer la mélodie tous les quarts d'heure.

Imaginez-vous, le rien, le vide, la représentation gigantesque d'un Espace inconnu. Imaginez que de ce vide et de cet enchevêtrement de planètes et d'étoiles massives surgit un accord funéraire. Imaginez-vous dans une structure froide, tout en pierre, glaciale et jamais accueillante. Imaginez que vous êtes au soir de votre vie, et que vous contemplez la futilité de l'existence sur un paysage désert. La musique de Monolithe représente celà, elle est parfois funéraire, parfois outrageusement dépressive, et parfois pendant de minuscules secondes, quelque chose de beau, d'extraordinaire, comme l'arrivée d'un élement inconnu sur Terre surgit de cet amas de sons assourdissant. L'épopée est très éprouvante, et beaucoup lâcheront l'éponge avant la fin.

Il faut dire que nos français ne font rien pour rendre "I" accessible, la mélodie ne varie presque pas, voire revient sur ses pas, et pour peu que vous décrochiez à la 28ème minute, vous vous sentirez comme perdus en reprenant le rythme 10 minutes plus tard. Et pourtant la muique est belle, touchante, quelques bruits d'eau au début (tout va bien au début, forcément), des vents hurlants évoquant le vide. Ces voix résonnantes, ces rares passages calmes tranquillisant l'auditeur malmené... "I" est réservé à ceux qui se sentent d'aplomb pour essayer de pénétrer ce monde sombre. Un musique hypnotisante et angoissante, peut-être un peu moins de répétitions et ce sera un bonheur.

A lire aussi en DOOM METAL par MOX :


EVOKEN
Quietus (2001)
Gros doom/death et peu de claviers

(+ 1 kro-express)



SKEPTICISM
Lead And Aether (1998)
Une des pierres angulaires du genre

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Richard Loudin (chant)
- Sylvain Bégot (guitares, claviers)
- Marc Canlers (basse)
- Nicolas Chevrollier (guitares)
- Benoît Blin (guitares)


1. Monolithe I



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod