Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK METAL  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

 Myspace Sacramentum (301)

SACRAMENTUM - Finis Malorum (1994)
Par JULIEN le 20 Mars 2004          Consultée 1862 fois

SACRAMENTUM est à mon avis l’un des rares groupes qui aura su s’approcher du trône occupé par le pontifiant DISSECTION, celui d’un mouvement parallèle au Black Metal mélodique, à savoir le Black-Death mélodique, appelé également Dark Metal. En effet, à la différence du Black mélodique des NAGLFAR, NECROMICON et autres MORK GRYNING, SACRAMENTUM n’hésite pas à recourir, à l’instar de DISSECTION, à quelques éléments Death pour booster la puissance d’une musique qui, il est vrai, partage avec le Black mélodique ce penchant certain pour les tempos échevelés et les harmonies de guitares. Mais bon je conçois aisément que ces ergotages n’intéressent peut-être que moi, aussi vais-je mettre sous l’éteignoir ces discussions laborieuses pour me recentrer sur la musique, et ce premier mini-cd du groupe suédois.

SACRAMENTUM montre dès ses premiers jours discographiques un groupe déjà nanti d’un potentiel conséquent, dans un style proche de celui du DISSECTION de « The Somberlain » : la vigueur d’une construction et de quelques intonations Death Metal (sur l’intro de « Devide Et Impera » ainsi que sur quelques passages de « Pagan Fire » et « Travel With The Northern Winds » par exemple) servent ainsi de support à la mise en place d’une élaboration mélodique de bonne tenue, éclatant en mille chorus très bien sentis asseyant une ambiance sombre mais pas malsaine (« Moonfog », « Devide Et Impera »). Le tout avec un talent certain pour les mélodies qui s’incrustent dans le crâne pour ne plus le quitter.

Nonobstant ces remarques, rétablissons ici un peu de prudence : SACRAMENTUM reste tout de même une formation qui, bien qu'aspirant à une dimension mélodique aboutie, n’en reste pas moins largement apte à fendre les têtes à grands coups de rythmiques bétonnées. Et je ne parle pas du chant Death-Black de Nisse Karlen, qui rebutera certainement les moins habitués d’entre vous ! Eh ! même si la mélodie est omniprésente chez nos suédois, ça reste du Black-Death tout de même, SACRAMENTUM !

Pour conclure, avec ce « Finis Malorum », SACRAMENTUM débarquait précocement sur la scène extrême avec un petit brûlot à la gloire du Dark Metal, sous l’égide des tout puissants DISSECTION qui l’avaient précédé. Encourageant et intéressant, bien que manquant d’assurance et d’un peu de rigueur, ce mini-cd préparait le terrain pour l’affiné et plus mélodique « Far Away From The Sun »… de même que « The Somberlain » pétrit un an plus tôt le terrain pour la survenue de l’absolu « Storm Of The Light’s Bane » de DISSECTION, également plus mûr et travaillé. Décidément !

A lire aussi en DIVERS par JULIEN :


Devin TOWNSEND
Infinity (1998)
Metal experimental

(+ 1 kro-express)



TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA
Beethoven's Last Night (2000)
Classic meets metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Nisse Karlen (chant,guitare rythmique)
- Anders Brolycke (guitare solo)
- Freddy Andersson (basse)
- Mikael Ryden (batterie)


1. Moonfog
2. Travel With The Northern Winds
3. Devide Et Impera
4. Pagan Fire
5. Finis Malorum (outro)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod