Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Deicide

VITAL REMAINS - Dechristianize (2003)
Par POSSOPO le 15 Août 2003          Consultée 4959 fois

VITAL REMAINS, après quelques années de galère en partie dues à son arrivée sur la scène death metal à un moment où celle-ci était quasi moribonde, a connu son petit moment de gloire en 1997 avec Forever underground, troisième album censé participer au renouveau du genre. En fait de renouveau, il s’agissait surtout pour les quelques journalistes qui s’intéressèrent à ces natifs du pays de l’oncle George de montrer à tous ceux qui en doutaient que certains chevelus pratiquaient encore cet art extrême malgré un oubli passager des médias.
Aujourd’hui auréolé d’une vraie réputation dans l’underground mais n’ayant jamais décroché la timbale en terme de ventes, le duo Tony Lazaro - Dave Suzuki fait sensation en dénichant après moult problèmes de line-up un nouveau vocaliste venu de Floride, cinquième en date dont je tairai le nom pour l’instant afin de créer un effet de suspense que les fans d’Hitchcock apprécieront. Il aura fallu quatre longues années, dues principalement au rachat d’Olympic Records par Century Media, pour que ce nouveau trio accouche d’un successeur à Dawn Of The Apocalypse.

Les hostilités sont déclenchées au son de o fortuna, mouvement d’ouverture de la cantate de CARL OFF Carmina Burana à peu près aussi entendue à la télévision et ailleurs que l’Hymne A La Joie et le Boléro, agrémenté de samples extraits d’un film dont le thème est le petit Jésus (probablement La Dernière Tentation Du Christ).

Incapable de conserver le secret plus longtemps (le suspense aura été de courte durée), je précise que les comparaisons entre ce Dechristianize et la (trop?) longue discographie de DEICIDE sont inévitables. Vous l’avez compris, celui qui déchire ses cordes vocales sur cet album n’est autre que le sympathique Glen Benton, icône du death metal sataniste américain.
VITAL REMAINS et DEICIDE évoluent dans un style similaire, le premier privilégiant la technique et les mélodies de guitare.

La production est typique des studios Morrisound, puissante mais classique tout comme les riffs et le son des guitares. Glen Benton n’est pas le plus grand innovateur de la planète metal et ses vocalises sont «deicidément» très communes. Les spécificités sont ces fameuses mélodies de guitare salvatrices mais trop rares et des soli parfois heavy metal. Dechristianize devient grâce à ces six cordes habilement utilisées un monument de grandiloquence tandis que d’autres titres puisent dans les débuts de DARK TRANQUILLITY une légère influence. Rassurez-vous, VITAL REMAINS n’a pas viré sa cuti et n’a que mépris pour l’école de Göteborg et les paroles anti-chrétiennes viennent rapidement remettre les choses à leur place.

Ne reniant pas une tradition vieille de quinze ans, ces deux musiciens (Glen Benton n’étant que chanteur de session) parviennent à conserver un soupçon de fraîcheur avec ce qui est probablement leur plus belle réussite depuis le début de leur carrière malgré un désagréable penchant à étirer les morceaux comme d’autres leur chewing-gum. Glen Benton ferait bien de s’inspirer de ces soixante minutes de musique afin de rendre DEICIDE un peu plus captivant.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


DEATH
Human (1991)
Death metal

(+ 3 kros-express)



ENTOMBED
Left Hand Path (1990)
Premier album de death metal suédois


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Tony Lazzaro (guitars)
- Dave Suzuki (bass, drums, lead guitar)
- Glen Benton (vocals)


1. Let The Killing Begin
2. Dechristianize
3. Infidel
4. Devoured Elysium
5. Savior To None...failure For All
6. Unleashed Hell
7. Rush Of Deliverance
8. At War With God
9. Entwined By Vengeance



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod