Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK MÉLODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2005 The Forsaken

ANTESTOR - The Forsaken (2005)
Par STORM le 2 Avril 2024          Consultée 481 fois

Et pourquoi pas ne pas re-retourner les croix ? Le Black Metal est devenu plus acceptable ces deux dernières décennies, et la variété de ses ramifications qui tendent de plus en plus à s’ouvrir vers de nouvelles perspectives plus consensuelles, plus accessibles aussi, font que ce courant si subversif originellement s’intègre aujourd’hui bien plus aisément dans nos paysages sociétaux et sociaux actuels. Les propos et les actes jusqu’au-boutistes sont-ils relégués à jamais aux esprits du passé ? Où sont passés les terreurs, les crimes qui ont enivré tant de générations avides de sensations fortes et de transgressions ultimes ? Mais en même temps, si la charpente de ce mouvement artistique ne vacille pas trop c’est bien qu’il a su se construire et s’imposer durablement dans le temps sans devenir la lubie d’adolescents instables et écervelés. Au contraire en brassant ces eaux froides avec d’autres plus tempérées, son aspect saumâtre rend riche et prolifique son champ des possibles.

Alors être christianophobe ou satanophobe, contre-culturel, suprémaciste ou marxiste, il parait convenu que le Black Metal accueille et accueillera toujours en son sein tous les pestiférés du monde entier. En 2005, ANTESTOR n’est pas tombé du nid, certains de ses membres sont actifs depuis la fin des années 80 lorsque le combo s’appelait alors CRUSH EVIL. Passons sur les menaces de mort que le groupe a reçu de la part d’Euronymous, de Varg Vikernes et de Faust à la fin des années 90. Enjambons cela et changeons de siècle. Et si les musiciens de ANTESTOR se présentent avec ce "The Forsaken" « un chapelet aux pinces » (1), il est bon ton de dire aussi qu’il catapulte ses ennemis dans leurs propres tranchées. Hellhammer du groupe MAYHEM a rejoint ANTESTOR le temps de cet album pour poser son jeu de batterie. Hé oui ça vous étonne ? Et le fameux Necrolord s’est occupé de la pochette au rendu pour le moins original et gentillet dira-t-on. Qu’en penserez-vous ? Revenons à la musique.

ANTESTOR nous propose un Black Metal superbement mélodique c’est un fait. Combinant des leads majestueux, les riffs des guitares happent le mental instantanément. Appuyé par un chant vindicatif, le grain puissant et aiguisé de Vrede n’a rien à envier à ses confrères satanistes. Quérulent et tempétueux il saisit rapidement l’auditeur. Les autres musiciens d'ANTESTOR ne sont pas en reste et ressemblent en aucun point aux petits chanteurs à la croix de bois, ni même à de preux enfants de chœur mais plutôt à d’authentiques métalleux possédés par leurs assentiments et leurs agressivités. Et "The Forsaken" est le réceptacle merveilleux de cette escalade de violence mélodique aux ambiances Heavy sur certains soli ou breaks ("The Crown I Carry", "The Return"), mais aussi atmosphériques et épiques lorsque les claviers prennent le pas ("Betrayed"). "Via Dolorosa" est un titre incroyable d’un Black Mélodique superbe. Le riff apparaissant peu après les deux minutes me fait associer à celui du titre de STORM : "Langt Borti Lia". C’est un récital complet et sa variété de rythme et d’ambiances impose le respect. Et que dire aussi de l’interlude mélancolique : "Raade", beau à pleurer. Elle secoue l’âme, ses montées symphoniques et le chant élégiaque de Ann-Mari Edvardsen potentialisent magiquement cet emportement vers les cieux. Mais il me faudrait vous conter aussi le très LORD BELIALien : "Vale Of Tears", le très DEATH : "As I Die" et j’en passe…

Rien à redire sur "The Forsaken" pas des plus linéaire et homogène qu’il soit tant il brasse de multiples influences avec une technique sans faille et hautement inspirée. La production est impeccable, fluide. Toujours rien à redire de ce côté-là non plus. Seul bémol peut-être qui m’empêche d’un cheveu de mettre la note maximum reste selon moi le manque léger (très léger hein !) de cohésion de l’ensemble. Cela pourrait avoir tendance à rendre difficilement lisible ce "The Forsaken". Mais c’est pinailler car ANTESTOR nous sert un UnBlack Metal de haute couture, de haute gastronomie, génial dans son ensemble et surtout dans ces détails. Le travail de composition et d’enregistrement est à remarquer. Nul doute que cet album vous emmènera à traverser une multitude d’émotions, le tout avec aisance et maestria. Magnifique !

Note réelle : 4,5/5. Et encore…

(1) RIMBAUD : "Lettre à Ernest Delahaye" (à propos de Verlaine) - février 1875.

A lire aussi en BLACK MÉLODIQUE par STORM :


HOTH
Oathbreaker (2014)
Dark Metal Darkvadoresque




CHYMIST
Opus I: Nox (2024)
Alchimie Black Metal


Marquez et partagez




 
   STORM

 
  N/A



- Vrede (chants)
- Vemod (chants, guitares)
- Gard (basse)
- Sygmoon (claviers)
- Hellhammer (batterie session)


1. Rites Of Death
2. Old Times Crueltly
3. Via Dolorosa
4. Raade
5. The Crown I Carry
6. Betrayed
7. Vale Of Tears
8. The Return
9. As I Die
10. Mitt Hjerte



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod