Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MÉLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (15)

MERCENARY - Soundtrack For The End Times (2023)
Par STEPHEN PAGE le 26 Février 2024          Consultée 2069 fois

La vie est tout sauf un long fleuve tranquille.
Tel pourrait être l'adage qui résume ce qu'est MERCENARY. Dix longues années se sont écoulées depuis l'album "Through Our Darkest Days" (2013). Une attente interminable! La dernière tournée date de 2015 au Japon, à tel point que je pensais tout simplement que le groupe avait rendu les armes.
Pourtant selon les dires de Jakob Mølbjerg, il n'en fut rien, bien au contraire, le groupe n'a jamais cessé de composer, de se rencontrer mais plusieurs facteurs, dont certains positifs, ont contraint le groupe à une certaine hibernation. Les joies de la paternité pour certains membres du groupe, cette fameuse crise Covid, un burn-out pour Jakob.

En 2020, MERCENARY était revenu de nulle part avec son single "From The Ashes Of The Fallen", excellent morceau typiquement dans la veine du groupe avec ces riffs agressifs, véloces, son ambiance teinté de prog. On s'attendait donc à ce que le 8ème album sorte dans la foulée. Eh ben que nenni. Ce n'est que 3 ans plus tard que "Soundtrack For The End Times" pointe le bout de son nez.
Depuis l'album "Metamorphosis" (2011), le groupe est resté sous forme de quartet. René Pedersen se charge, seul, du chant et de la basse, Martin Buus et Jakob Mølbjerg (seul membre restant depuis le début du groupe) forment une redoutable paire de guitaristes. Seul changement, Martin Nielsen à la batterie. Bien entendu Jacob Hansen est toujours à la production, on a donc le droit à un son maousse costaud comme souvent chez MERCENARY.

Dire que l'attente valait le coup est un doux euphémisme. Je vais tuer le suspense tout de suite. Cet album tue !!!
Dès l'entame "Burning In Reverse" on retrouve immédiatement ce qu'on aime chez nos danois. Du riff, de la mélodie, des alternances vocales impressionnantes (je rappelle qu'à la base Rene Pedersen n'était pas le chanteur), des solis toujours limpides et inspirés.
Les mélodies sont évidemment ultra présentes, un morceau comme "Where Darkened Souls Belong" a même quelques relents pop avec son entêtant clavier que n'aurait pas renié un PARADISE LOST période "One Second".
Mais MERCENARY n'oublie pas de faire parler la poudre. Le monstrueux "Through this Blackened Hatred" déboule tel un bulldozer pour tout saccager. "Become The Flame", qui postule sérieusement au titre de mon morceau préféré de 2023, est une tuerie sans nom. Ce refrain est d'une beauté....j'ai même cru entendre le Devin TOWNSEND de "Infinity" par moment, le petit passage atmosphérique très MUSE au piano est très bien trouvé et le non moins très bon solo (comme toujours) qui font de ce morceau la réussite de cet album.
Mais soyez rassurés, sur cet album tout vaut quasiment le détour.
Le troisième single "Heart of the Numb" met en vedette Matt Heafy de TRIVIUM. Excellent morceau où les deux chanteurs se répondent du tac au tac avec toujours ces refrains ultra efficaces.
L'album se termine en beauté avec l'excellent "Beyond The Waves" (dont la démo date de 2015), morceau le plus long de l'album, aux ambiances progressives et mélancoliques avec son superbe break tout en émotion.

Inutile de tergiverser, j'ai eu un véritable coup de cœur pour cet album, qui m'a captivé de bout en bout. Un sentiment de puissance plane au-dessus de cet album comme rarement chez MERCENARY.
Je tenais également à mettre en valeur l'incroyable performance vocale de Rene Pedersen, qui depuis le départ de Mikkel Sandager après l'album "Architects Of Lies" (2008) se charge du chant seul. Il est tout simplement bluffant. D'une justesse redoutable en chant clair et d'une grande puissance en growl. D'ailleurs, pour la petite confidence, la voix de Sandager avait parfois tendance à me faire mal aux oreilles.

En attendant de voir MERCENARY repartir enfin sur les routes, ne passez pas à côté de ce très très bon album de Death (très) Mélodique.
Mon album coup de coeur de 2023.
Bravo messieurs.

Morceaux préférés : "Become The Flame", "Beyond the Waves", "Heart of the Numb" (mais en fait tout est bien).

Note réelle: 4,5/5.

A lire aussi en DEATH MÉLODIQUE :


IN FLAMES
Used & Abused... In Live We Trust (2005)
Du live, des clips, un documentaire... bon boulot




BE'LAKOR
Stone's Reach (2009)
Death Mélo de grande classe !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez






 
   STEPHEN PAGE

 
  N/A



- Jakob Mølbjerg (guitare)
- Martin Buus (guitare)
- René Pedersen (chant, basse)
- Martin Nielsen (batterie)


1. Burning In Reverse
2. Heart Of The Numb (feat. Matt Heafy)
3. Where Darkened Souls Belong
4. Through This Blackened Hatred
5. Anthem For The Anxious
6. A Darker Path
7. Become The Flame
8. From The Ashes Of The Fallen
9. Black Heart, Dead Tissue
10. Black Blood Soil
11. Beyond The Waves



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod