Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Wolf's Gang
 

 Myspace (196)

BLASPHEME - Blaspheme (1983)
Par DARK BOUFFON le 11 Juin 2003          Consultée 5421 fois

Blasphème est comme ces nombreux groupes français des années 80 : très vite apparu mais trop tôt disparu. Trêve de poésie (très moyenne, j’en conviens !!), venons-en au vif du sujet. Ce nom vous est peut-être familier ou totalement inconnu mais il est indéniable que ce groupe de heavy hexagonal fut l’un des leaders de la scène metal en France au début des 80’s, au même titre que Trust (les plus connus !), Sortilège, ADX, Warning, H-Bomb et autres Satan Jokers.

C’est au tout début de cette décennie que Blasphème se forme et le groupe donne son premier concert en février 1981. Sans rien d’autre qu’une démo en poche, les quatre musiciens (Marc Féry au chant, Pierre Holzhaeuser à la guitare, Philippe Guadagnino à la basse et Régis Martin à la batterie) donnent une grande quantité de concerts dans le but de se faire connaître. Le public réagit bien à la musique du groupe et de plus en plus de métalleux se pressent pour voir ces nouveaux venus. Des radios vont même jusqu’à passer quelques-uns de leurs titres ! Et pour couronner le tout, ils apparaissent sur une compilation anglaise présentant les jeunes espoirs hard-rock européens.
Sachant tout ceci, il n’est pas étonnant qu’un producteur anglais, Robert Wood, s’intéresse à eux et leur propose un contrat en octobre 1983. C’est donc grâce à cet homme providentiel mais aussi et surtout à la détermination des musiciens que le premier véritable album du groupe sort en 1983 sous le sobre nom "Blasphème".

Et c’est bien simple, malgré une production qui a un peu vieilli, vous pouvez de suite ranger cette galette aux côtés du premier EP de Sortilège… bref, c’est magique !! Les paroles écrites dans la langue de Molière sont parfois un peu kitch (mais Sortilège est bien pareil :) mais l’attitude provocante stylée 80’s est bien présente. Quant à la musique proprement dite, elle ne laissera aucun amateur de ce style indifférent !! On est en plein hard-rock/heavy metal vintage. La voix de Marc Féry est particulière, partant très facilement dans les aigus… une sorte de Balavoine du metal et cela n’a rien de péjoratif, bien au contraire :) Les riffs et solos de Pierre Holzhaeuser sont inspirés et appuyés par la basse galopante de Philippe Guadagnino. Régis Martin et sa batterie ne sont pas en reste et délivrent une performance très intéressante.
Mais ce sont surtout les mélodies et l’ambiance du disque qui m’ont foutu une claque ! Tout commence avec "Jack l’Eventreur", morceau typique mais très efficace. Les paroles de "Vengeance Barbare" sont peut-être très stylée 80’s mais la chanson est un hymne du groupe… headbanging obligatoire !!! Et, heureusement, ça ne s’arrête pas là : "Enfer Paradise" et son refrain plus FM, très mélodique et accrocheur ; la très belle semi-ballade "Sactuaire" et ses paroles de très bon goût (« La vierge, brûlant d’impatience, s’allume avec un cierge, en attendant jouissance » ;-) où la voix du chanteur révèle à la fois ses possibilités et son feeling ; "Jehovah" au refrain qui devait tuer en concert quand tout le public le reprenait ; le plus speed "Magie Noire" et sa basse venimeuse ; le vindicatif "L’An Christ" suivi de l’efficace "Résurrection", instrumental qui comporte un passage empli de feeling. Le disque se termine sur une pièce de plus de 6 minutes : l’épique et très réussi "Excalibur".

Bref, vous l’aurez compris, on tient là un petit bijou pour les amateurs de heavy de cette époque et plus généralement pour tous ceux qui veulent découvrir à quoi ressemblait le hard hexagonal des 80’s, en-dehors de Trust et de Sortilège. Bien sûr, tout cela a un peu vieilli et en fera sourire certains, mais quel plaisir de réécouter cette galette 20 ans après sa création. Un très bon premier album qui allait être suivi deux ans après par un album tout aussi percutant !!!

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BOUFFON :


SIDE WINDER
Chapter One (2002)
Heavy metal




Bruce DICKINSON
Anthology (2006)
Un très bon témoignage de la carrière solo de b.d.


Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Marc Fery (chant)
- Pierre Holzhaeuser (guitare)
- Philippe Guadagnino (basse)
- Régis Martin (batterie)


1. Jack L'eventreur
2. Vengeance Barbare
3. Enfer Paradise
4. Sanctuaire
5. Jehovah
6. Magie Noire
7. L'an Christ
8. Résurrection
9. Excalibur



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod