Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2023 End Of Silence
 

- Membre : Shylock

SONS OF ETERNITY - End Of Silence (2023)
Par GEGERS le 17 Décembre 2023          Consultée 933 fois

Pour qualifier les artistes que nous évoquons en ces pages, nous autres chroniqueurs avons recours à de nombreux tics d'écriture, à des expressions prémâchées, à des formules toutes faites, qui nous évitent parfois de nous creuser le ciboulot et nous permettent de produire un papelard dont la vacuité des mots choisis ne rend bien souvent pas justice à l'effort produit par les musiciens auteurs de l'œuvre abordée. Une de ces formules prêtes à l'emploi est cette fameuse "deuxième division", analogie sportive nous permettant de parler de ces groupes valeureux, besogneux, talentueux, qui ne connaissent pas les joies d'une reconnaissance leur permettant de vivre confortablement de leur art, où qui ont échoué aux portes du succès. Cette catégorisation est dommageable, car elle donne à la musique une hiérarchie de valeurs, qui n'existe pas. Si, factuellement, certains groupes et artistes ne bénéficient pas de la renommée qu'ils souhaiteraient ou mériteraient de connaître, leur création, elle, par ce qu'elle transmet à l'auditeur comme émotions, comme discours, comme sensations, ne saurait faire l'objet d'une quelconque classification.

Je vous avoue ainsi bien modestement ressentir plus de plaisir à l'écoute de ce premier album de SONS OF ETERNITY qu'à la découverte du dernier et médiocre album de METALLICA ou qu'au nouveau single de JUDAS PRIEST (que l'on peut aisément confondre avec le nouveau single de SAXON, et inversement). Car peu importe la "division", ce qui donne sa valeur à un album c'est bien le ressenti de l'auditeur : lorsque l'on perçoit un amour flagrant de la musique, un talent d'interprétation remarquable et une authenticité dans la démarche qui génère une proximité immédiate avec l'auditeur, alors il n'est plus ici question de renommée. La Musique est tout ce qui compte.

Les gars de SONS OF ETERNITY, basés en Bavière, ne sont pas de jeunes pousses. Nous retrouvons en effet au sein de la formation le chanteur Matthias Schlenk, longtemps membre du formidable groupe de Hard Rock SHYLOCK, au repos depuis de trop nombreuses années. Il est accompagné des guitaristes Matthias Kirchgessner (musicien de session pour Paul Di'Anno et Lou Bega notamment) et Jonas Rossner (ex-BEYOND THE BLACK), ainsi que d'une session rythmique qui a écumé en long et en large la scène Prog Metal munichoise. Ce sont donc des musiciens expérimentés qui proposent "End Of Silence", un premier album d'obédience Heavy Metal, parsemé de nombreux éléments Hard Rock qui lui confèrent une vigueur bienvenue. Nous sommes ici en terrain connu pour ceux qui maîtrisent l'école allemande du Heavy Metal : une musique orienté riffs, des morceaux construits autour de mélodies souvent agressives sur lesquels se dévoile un chant charismatique et intense, et surtout portée par une omniprésence de guitares, tant en lead que rythmiques, qui bâtissent un univers engageant bien que monochrome.

Il y a une certaine naïveté qui se dégage de cet album, comme si SONS OF ETERNITY n'avait pas encore réalisé que peu restait à dire dans le genre Heavy traditionnel. C'est ce qui fait le charme du groupe et, ce faisant, ce dernier délivre sans complexe des plans dont la vigueur compense largement l'absence de réelle originalité. "Dark Orbit", parvient ainsi, sans aller chercher bien loin, à proposer des ambiances à la frontière Hard et Heavy, totalement débridées tant au niveau vocal que des guitares qui sont ici les reines. Forcément, elles citent régulièrement leurs influences, notamment ACCEPT ("Media Zombies") mais s'en affranchissent suffisamment pour faire de SONS OF ETERNITY un peu plus qu'un groupe "générique" de Heavy à l'allemande. Ce "petit plus" se retrouve par exemple sur l'énergique et surprenant "Eye Of The Storm", sur lequel Matthias Schlenk ne s'économise pas, ou encore sur "Ruins", formidable ballade portée par une introduction en arpèges, qui avant de faire montre d'une certaine musculature évoque un mélange réussi entre BLIND GUARDIAN et AXXIS.

Il y a sur "End Of Silence" une ambiance assez paradoxale de fin d'une ère, les textes évoquant souvent les enjeux collectifs (environnementaux, sociaux) auxquels nous sommes bien loin de faire face. Parfois assez "simplistes", faisant l'apologie de l'union et de la solidarité (comme environ 90% des groupes de Heavy Metal traditionnel), les textes se font plus profonds dès qu'ils abordent des sujets plus personnels, avec une pudeur certes universelle mais qui touche ici à l'individu. "Horizon", agrémenté d'un refrain particulièrement percutant, illustre ainsi cette capacité qu'a SONS OF ETERNITY à parler à chacun et à tout le monde, glissant au passage un break bluesy qui renforce son affiliation à la scène Hard Rock.

Dans le flot des sorties d'albums impersonnels et aux mélodies interchangeables, SONS OF ETERNITY a des allures de bouffée d'air frais. Tout n'est pas parfait sur ce premier album qui présente quelques titres un peu trop "simplistes" ("Before The Day Will End" et ses mélodies arabisantes), mais il y a une vraie compétence partagée par ces cinq musiciens qui avec des moments forts tels que "Media Zombie" et son refrain particulièrement contagieux ou le précité "Eye Of The Storm", démontrent un véritable savoir-faire en matière de Heavy à la sauce teutonne.

3,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


BLOODBOUND
One Night Of Blood (2016)
Un bon bain de sang




MINDLESS SINNER
Poltergeist (2020)
Soyez sympas, rembobinez


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Matthias Schenk (chant)
- Matthias Kirchgessner (guitare)
- Jonas Roßner (guitare)
- Freddy Müller-schartl (basse)
- Thomas Abts (batterie)


1. In Silence
2. Dark Orbit
3. Stand Your Ground
4. Media Zombies
5. Before The Day Will End
6. Travellers In Time
7. Eye Of The Storm
8. The End
9. Ruins
10. Horizon
11. Dawn Of A...
12. Revolution



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod