Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (456)

HEVIUS - Millénaire (2020)
Par GEGERS le 3 Mai 2020          Consultée 1081 fois

HEVIUS, c’est un peu le genre de groupe autour duquel on aurait envie de construire une mythologie. Un peu comme LOST HORIZON en son temps, on aurait envie de vous présenter les musiciens comme des descendants d’Odin, des prophètes du Ragnarok, des demi-dieux qui boivent l’hydromel directement dans le crâne de leurs ennemis. Le Metal manque de nouvelles mystifications, ne trouvez-vous pas ? Sauf que HEVIUS, c’est juste un groupe de Parisiens (allez, pas tout à fait, ils nous viennent de Seine-et-Marne) visiblement sympas, qui pratiquent le Heavy Metal depuis le début des années 2000 pour le simple plaisir de partager leur passion (et pour une fortune colossale, cela va sans dire). En vingt ans d’existence, le groupe a néanmoins accouché en tout et pour tout d’un unique album, "Derrière la Lumière…" en 2005, auquel succède en ce bien étrange printemps "Millénaire", qui permet au groupe de réaffirmer son amour du Heavy Metal.

HEVIUS tient d’HELLOWEEN ses harmonies mélodiques, mais aussi un sens précieux de l’espièglerie. Cet humour potache se traduit, sur l’album, par une reprise pas piquée des hannetons du célèbre "Vice Et Versa" des Inconnus, dans une version Power Mélodique étonnamment percutante et savoureuse, la batterie effectuant notamment un boulot d’enfer en assurant sans sourciller les changements de rythme. Une belle audace. Dans le livret, en lieu et place des citrouilles chères aux Allemands, le groupe propose quelques petits jeux qui, une fois la lecture des paroles achevées, permettent de prolonger le plaisir de l’objet ("Malheur… Les membres du groupe ont perdu leurs barbiches !!! Aide-les à les retrouver !").

Bref, HEVIUS ne se prend pas au sérieux. Fort heureusement, car la musique que le groupe pratique n’est pas non plus des plus frigides. À pratiquer un Heavy Speed cher à STRATOVARIUS, à FREEDOM CALL où à EDGUY, le groupe sait bien qu’il a le champ libre pour pratiquer, sans contraintes, la musique qu’il souhaite. Pas de danger de rencontrer, par mégarde, un succès castrateur. Sur "Millénaire", c’est open-bar ! Le groupe use et abuse des codes du genre, n’hésitant pas à intégrer une bonne plâtrée de claviers "tut tut" qui se contentent le plus souvent d’habiller les morceaux, mais qui peuvent être également à la source des mélodies ("Une Autre Vie", "Aux Armes"). S’ajoute à cela une sympathique tendance à avoir recours aux harmonies vocales (celles de "Une Autre Vie" peuvent évoquer AXENSTAR, spécialiste du genre), un choix judicieux qui permet de compenser les faiblesses vocales de Julien Ferrier qui, bien que compétent, n’est ni Michael Kiske ni Tobias Sammet. C’est bien d’ailleurs au niveau du chant que se trouve la principale faiblesse du groupe, car les morceaux, portés par des riffs souvent vindicatifs, des mélodies flamboyantes et des refrains judicieusement construits, frisent souvent le sans-faute.

C’est lorsque le groupe se fait le plus intransigeant qu’il se fait le plus percutant. "Millénaire", toutes guitares dehors, est un tube en puissance qui démontre toute la puissance de feu du groupe, qui confirme à de multiples reprises son savoir-faire en matière de composition : "Liberté", féroce, rapide, sans concessions, est une réussite sur laquelle le chant, plus rugueux, semble mieux à sa place. "Alpha & Omega" a beau être un mauvais morceau de STRATOVARIUS, celui de HEVIUS est un des meilleurs moments de l’album, évoquant la naïveté des années 80. "De L'Autre Côté Du Miroir" et "Armée D'Acier", plus longs et aventureux, jouent sur l’alternance des rythmes et des ambiances, se faisant une nouvelle fois bluffants par la richesse et la force des mélodies proposées.

On pourrait considérer HEVIUS comme un successeur de MALÉDICTION ou MANIGANCE. Il n’en est rien, d’une part parce que le groupe a suffisamment de bouteille pour qu’on ne le présente pas comme un petit nouveau, d’autre part parce que "Millénaire", direct et sans fioritures, ne s’encombre pas des apparats plus progressifs arborés par ces deux groupes. HEVIUS, c’est du Heavy Speed de prolétaire, moins kitsch que du FREEDOM CALL, mais raisonnablement axé autour d’une volonté de frapper vite et fort grâce à des mélodies imparables. En cela, l’album est réussi, même si nous ne lui garantissons pas une longue durée de vie dans notre discothèque, dans l’ombre de ces mastodontes qui ont fait main basse sur le style. Une confirmation serait la bienvenue pour que HEVIUS trouve enfin sa place !

3,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


CRYSTAL EYES
Killer (2014)
L'attente accule




DARK SKY
Initium (2012)
Et il dit "Headbanguez, ceci est mon Heavy !"


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Ugo Verzeletti (basse)
- Alexandre 'alex' Ferrier (batterie)
- Julien 'ju' Ferrier (chant, guitare)
- Florian Altairac (claviers)
- Olivier Louis-servais (guitare)


1. Millénaire
2. Une Autre Vie
3. Aux Armes
4. De L'autre Côte Du Miroir
5. Emissaire
6. Liberté
7. Armée D'acier
8. Je Te Donne L'enfer
9. Alpha & Omega
10. Pouvoir De L'étrange
11. Le Prix Du Sang
12. Hevius Et Versa
13. Nous Sommes Des Rois



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod