Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MÉLODIQUE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


ALBUMS STUDIO

2023 The Rarity Of Reason

E.P

2020 Before It Awakes
 

- Style : Amon Amarth, Fallen Joy, In Flames
 

 Bandcamp (13)
 Facebook (30)
 Youtube (19)

AFTER EARTH - Before It Awakes (2020)
Par KOL le 4 Septembre 2023          Consultée 496 fois

"Before It Awakes" est un mini-album que j’aurais aimé apprécier… Que j’aurais d’ailleurs dû goûter... Je vous aurais alors conté les innombrables qualités de cette nouvelle formation de Death Mélodique suédoise, petite pépite en devenir, qui ouvre ici sa discographie en 2020. Il convient de rappeler à toutes fins utiles que le Melodeath est probablement l’un de mes styles favoris, situé sur un point de bascule idéal entre violence et délicatesse pour ce qui me concerne. L’agressivité des voix alliée à la puissance de la batterie, régulièrement blastée, s’y marie en effet souvent divinement avec un raffinement plus Heavy et un sens des mélodies qui font vibrer mon petit cœur de Metalleux, tout en déménageant sévèrement.

Dès lors, dès que l’on me propose un petit shot en la matière, il y a fort à parier que je sois au rendez-vous. Notez que ce format EP me séduit de plus en plus, a fortiori pour découvrir de nouveaux groupes. Cela permet de voir ce que les musiciens ont dans le bide sans risquer de nausées. J’avais ainsi été particulièrement séduit par l’effort initial d’ORBIT CULTURE (filez donc m’écouter "Odyssey" si vous ne l’avez pas encore fait) qu’avait exhumé Fenryl en ces pages ici-même. D’ailleurs, la jeune génération ne s’y trompe pas, "consommant" la musique à travers des singles et autres playlists, plus que de formats longs. C’est comme ça, que l’on soit d’accord ou pas, mais c’est l’incontestable tendance chez les teenagers de nos jours. Certaines références, comme SLIPKNOT récemment, l’ont d’ailleurs relevée et se questionnent quant au format de leurs futures sorties. Mais je m’égare sans doute.

Bref, il y a donc un nouveau shérif dans la ville, et il s’appelle AFTER EARTH. Créé fin 2017 au milieu des vastes contrées nordiques autour du chanteur Marcus Rydstedt, le gang de Skövde propose une déclinaison somme toute plutôt classique de la formule initiée il y a plus de trente ans par ses voisins de Göteborg. Chant growlé (parfois hurlé), grosses rythmiques tantôt rapides, tantôt pachydermiques, leads harmonisés de guitares, l’ensemble est exécuté avec respect, sans doute un poil trop d’ailleurs tant l’ensemble manque de folie et de personnalité.

En revanche, l’écriture est franchement aboutie, les titres parvenant aisément à se frayer un chemin à travers vos feuilles et imprimer leurs lignes inspirées dans vos tympans. Pour simplifier, on évolue grossièrement entre du IN FLAMES et du AMON AMARTH, le folklore Viking en moins. Les similitudes avec ce dernier étant renforcées par les vocalises caverneuses de Rydstedt, qui évoquera par moments Hegg. Cette capacité à écrire des chansons accomplies tout en restant profondément intègre et puissant est à souligner, car c’est loin d’être le cas de tout ce que j’ai entendu récemment en la matière. Privilégiant le mid-tempo, AFTER EARTH s’assure par ailleurs un maximum d’efficacité et d’accessibilité, ce qui est plutôt intelligent pour sortir de la fange, sans jamais avoir à se montrer aguicheur.

En revanche, "Before It Awakes" est largement plombé par sa production, évidemment home-made. Je ne suis pas certain que le manque de moyens soit ici à blâmer, tant la technologie de home-studio permet des merveilles de nos jours (allez donc jeter une oreille à "The Reborn" de FALLEN JOY si vous ne me croyez pas). Il s’agit probablement d’un choix artistique et d’un manque de recul, mais lorsque chant-batterie et basse sont autant mis en avant, on en perd les riffs. La quatre-cordes claque comme si elle avait été mixée par Kevin Shirley (IRON MAIDEN), anéantissant le travail du duo Olsson/Lundblad à la gratte et ne leur laissant que les miettes des leads harmonisés pour exister. Ceux-ci tombent du coup de façon légèrement incongrue, n’ayant par le liant habituellement apporté en matière de spectre musical. Or, le Metal vit ou périt par le riff, c’est gravé dans les tables de de notre Grand Maître à tous.

On devinera cependant suffisamment de bonnes choses sur "Pyre" ou "Embrace The Nothing", très bon morceau également mieux carrossé, pour ne pas blâmer outrageusement le jeune combo, mais vous avouerez que c’est tout de même ballot de se prendre les pieds dans le tapis de la sorte.

Il subsiste toutefois suffisamment de promesses sur ce "Before It Awakes", lancé comme un cri sincère et honnête envers ses racines, pour que l’on reste attentif à la suite de leur carrière, les défauts de cet essai séminal étant somme toutes aisés à reprendre, avec un peu de bouteille. On attendra également de la part d’AFTER EARTH une identité plus marquée et plus singulière. Le respect, c’est une bonne chose, mais comme le disait justement Michael Corleone, "le vrai pouvoir ne se donne pas, il se prend".

Note réelle : 2,5/5.

A lire aussi en DEATH MÉLODIQUE par KOL :


FOR I AM KING
I (2018)
Excellente pièce de Mélodeath




INSOMNIUM
Songs Of The Dusk (2023)
Prolongement magistral d'"Anno 1696"


Marquez et partagez




 
   KOL

 
  N/A



- Anton Vehkaperä (batterie)
- Victor Lundblad (guitare)
- Marcus Rydstedt (chant)
- Oscar Lindberg (basse)
- Rob Olsson (guitare)


1. Embers
2. Pyre
3. Into Demise
4. The Storm
5. Embrace The Nothing



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod