Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL VINDSVALIEN  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1997 Supremacy
 

- Membre : Children Of MÄani
- Style + Membre : Blut Aus Nord

The EYE - Supremacy (1997)
Par STORM le 16 Octobre 2023          Consultée 420 fois

The EYE, si vous n’en avez jamais entendu parler est un side-project de Vindsval toujours bien installé aux commandes de son vaisseau amiral qu’est BLUT AUS NORD, vous savez cette hydre de Lerne dissonante et habile d’où est sorti "Disharmonium - Nahab" le tout nouvel album. Mais revenons à nos moutons noirs et parlons de "Supremacy, œuvre de sa prime jeunesse, période charnière chez l’auteur où sa capacité de création était féconde et de grande qualité. D’ailleurs un autre side-project bien plus particulier éclora dans le même temps, il s’agit de CHILDREN OF MÄANI, avec un EP des plus mystiques et imprégné d’un voile audacieusement mystérieux. Nous en reparlerons dans une prochaine chronique, ouvrons le rideau maintenant pour apercevoir The EYE !

Sont-ce les chutes d’un "Memoria Vetusta I - Fathers Of The Icy Age" ? Sorti quelque mois après, je pourrais à l’écoute des premières notes de "Supremacy" interpréter cela très aisément. Mais ce n’est pas vraiment le cas même si je retrouve quelques ritournelles similaires : un chant à l’expression quasi identique, une froideur atmosphérique imprégnant les guitares qui s’érigent comme un mur sonore. Mais là où sur BAN ce même mur est frontal et projeté, celui de The EYE joue sa partition davantage en arrière de scène. Les riffs restent expressifs et participent tout comme cette boîte à rythmes laconique produisant un mid tempo à larver nos méninges dans un bain rempli d’un liquide hypnotique. Néanmoins, je retrouve bien davantage d’accointance avec le premier méfait de BAN, "Ultima Thulée", la faute à l’écho persistant dans les compositions de claviers atmosphériques distillant quelques menues notes suffisantes pour rendre identifiable chacun des titres. Ces claviers permettent d’augmenter le sentiment de profondeur de la scène sonore. Le grésillement des guitares est le même que celui des premiers BAN, le son est donc sans équivoque, The EYE serait-il donc Abel lorsque BAN se transforme en Caïn ? Fort possible car l’univers du premier lorgne davantage sur un calme relatif, l’aspect mélancoliforme travesti dans les compositions se montrant plus présent. Cela donne un aspect éthéré à la musique instillée par Vindsval et "Supremacy" arbore ainsi un Black Metal trempé dans les fumerolles de l’ambient avec des teintes de Dungeon Synth ressortant judicieusement sur certains passages. Je pense par exemple au premier titre "The Eternal Oath Of Lie" qui excelle sur cette analyse, à son écoute nous pourrions très facilement être transportés dans un corridor où un courant d’air persistant nous empêche une quelconque sérénité de visite. Idéal en fond sonore pour démarrer une partie de Baldur’s Gate…

Les lyrics sont tantôt chantés en anglais tantôt déclamés dans la langue de Molière et je dois dire que c’est très agréable car la diction de Vindsval permet d’en comprendre l’élocution et le contenu. Se rajoute à cette palette vocale très Black Metal, des parties de chants clairs du plus bel effet qui forment une variété de chœur s’épanouissant lors de ponts ou de refrains ("The Call Of Thousand Souls"). Certains titres sont plus fortement inspirés que d’autres, l’album reste homogène et de bonne facture, je regrette simplement que les trois morceaux acoustiques soient de moindre qualité et semblent davantage jouer le rôle d’interlude qu’exprimer la continuité de "Supremacy". Je note cependant l’originalité indéniable de l’album, son approche très tournée ambient ne peut que me plaire. Son tempo lent pèse positivement sur l’ambiance dégagée, ce grésillement des guitares très caractéristique que les claviers entrainent, regorge de riffs suintant le froid et la scansion du temps. "Supremacy" recèle de la beauté et c’est à nous d’écarquiller nos yeux pour en déceler toute la quintessence. Point de blast, point de solos ravageurs, point d’envolées épiques et lyriques, juste l’expression non clinquante d’ambiances vaporeuses et aériennes inspirées qui n’ont pas si mal vieillies et me font encore parfaitement décrocher du manteau terrestre.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en BLACK METAL par STORM :


ANTI
The Insignificance Of Life (2006)
Mes chers parents je pars !




KYPRIAN'S CIRCLE
Noitatulen Vartija (1999)
Une pépite finlandaise des 90s


Marquez et partagez




 
   STORM

 
  N/A



- Vinsdval (tout)


1. The Eternal Oath Of Lie
2. The Land
3. The Call Of A Thousand Souls
4. My Supremacy
5. Aidyl
6. The Purest Domination In Wisdom (the Eternal Eye)
7. Your Weakness… (bastard Son Of Fear)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod