Recherche avancée       Liste groupes



      
EPIC METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2022 1 Every Battle Has Its Glory
 

- Style : Manilla Road

SORDID BLADE - Every Battle Has Its Glory (2022)
Par DARK SCHNEIDER le 7 Mars 2023          Consultée 1955 fois

Tous ceux qui s'intéressent au Epic Metal savent à quel point MANILLA ROAD est une formation absolument essentielle et fondatrice du genre. Pourtant, malgré le respect profond qu'inspire le groupe de Mark Shelton, son influence musicale reste assez peu perceptible chez ses disciples. Il s'agit d'une référence absolue mais qui semble toujours aussi inatteignable, tant son style s'avérait unique et donc peu imitable. SORDID BLADE, toute nouvelle formation menée par le suédois Niklas Holm, est très certainement le premier groupe à s'inscrire autant dans la continuité des Américains : il perpétue son héritage spirituel mais aussi, et enfin ai-je envie de dire, son héritage musical.

Alors que MANILLA ROAD appartient désormais aux livres d'Histoire, SORDID BLADE tente d'écrire la sienne avec les mots de son aîné. L'hommage est donc évident, totalement revendiqué et assumé par Niklas Holm qui a pourtant découvert le groupe sur le tard. Néanmoins, aux premiers abords, le patronyme de la formation ainsi que la pochette aux tons bleutés et brumeux peuvent nous laisser croire que SORDID BLADE serait surtout imprégnée d'influences Black Metal, ce qui serait parfaitement logique au vu du CV de son géniteur, qui, dans ses oeuvres parallèles, n'a pas hésité à se plonger dans les arcanes les plus sombres du Metal. Il n'en est cependant rien. Tout au plus pourrait-on y déceler un certain goût pour des atmosphères évanescentes, mais en fait cela il le doit également totalement à MANILLA ROAD aussi. En premier lieu, c'est le chant nasillard qui nous rappellera celui de Shelton, mais la similitude ne s'arrête pas là. L'excellent jeu de batterie de Micael Zetterberg, très généreux en roulement de toms, évoquera immanquablement celui de Rhandy Fox, certains riffs de guitare (l'intro de "Mighty Old Star"), mais aussi, et c'est peut-être cela le plus significatif car ils ne furent jamais vraiment émulés par qui que ce soit jusqu'à présent, certains soli de guitare sont réminiscents du feeling de Mark Shelton quand ce dernier partait dans de longues improvisations. Que ce soit sur "Unbreakable Bonds" ou "Halfway To Heaven", je vous le dis : les leads de Niklas Holm portent la marque du requin.

Heureusement, car le risque aurait pu être grand, SORDID BLADE n'a rien d'un vulgaire clone. Le groupe puise aussi son inspiration dans d'autres contrées, rien que le nom de la piste d'intro, "Mordian Winds", est une référence évidente à LORDIAN WINDS, autre projet du regretté William Tsamis de WARLORD. Les parties de lead de Holm ne se contentent pas non plus de reproduire le feeling sheltonien, et incorporent aussi des parties plus mélodiques et accrocheuses. Le title track, a une approche du Metal Épique bien plus classique également, le genre de titre que l'on aurait pu imaginer être composé par un VISIGOTH (et qui, à mon avis, l'aurait transcendé). SORDID BLADE arrive à se construire sa propre identité.

"Every Battle Has Its Glory" est un premier album fort honorable, à la personnalité plutôt forte en dépit de ses influences affirmées, mais qui n'est cependant pas dépourvu de défauts. Entre le chant très lancinant et son aspect conteur qui peut ne pas plaire, son manque de riffs réellement percutants (car soyons honnêtes : jamais SORDID BLADE ne parvient à délivrer un riff du niveau des meilleures oeuvres de MANILLA ROAD), il s'avère que le groupe suédois ne parvient pas toujours à se montrer des plus convaincants. On a vraiment l'impression d'avoir entre les mains un vieux grimoire, mais dont il est parfois difficile d'épousseter toute ce qui le recouvre. Certaines pages craquent et se désagrègent, d'autres demeurent illisibles... Mais par instants, des fulgurances poétiques surgissent, la magie du verbe opère et nous transporte. "Halfway To Heaven" est un de ces moments d'état de grâce qui nous font dire qu'on a bien fait de s'aventurer dans cet ouvrage.

Incontestablement, SORDID BLADE a du mérite. Le groupe s'aventure sur un terrain difficile et parvient à produire une oeuvre, qui, à défaut d'être parfaite, s'avère attachante et intrigante. L'aura de mystère que suscite la pochette n'est pas un leurre. Le voyage ne sera peut-être pas inoubliable, mais vous n'aurez rien à perdre à vous laisser tenter.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


OMEN
The Curse (1986)
Une fin en beauté pour la trilogie d'OMEN




BLACK SABBATH
Seventh Star (1986)
BLACK SAB'? Non, Iommi en solo, et c'est du bon

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Niklas Holm (chant, guitare, basse)
- Micael Zetterberg (batterie)


1. Mordian Winds
2. Unbreakable Bonds
3. Mighty Old Star
4. Hidden Enthronement
5. Halfway To Heaven
6. Kiolsvarf
7. My Guarded Home
8. Every Battle Has Its Glory
9. Lonesome Rider



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod