Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  COMPILATION

Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 


E.P

2021 Power Wisdom Courage

COMPILATIONS

2021 The Trials
 

- Style : Kyuss, Odd Logic, Osyron, Queens Of The Stone Age
 

 Bandcamp (201)
 Facebook (229)

FIERCE DEITY - The Trials (2021)
Par HAPLO le 23 Janvier 2023          Consultée 1152 fois

Dire qu’un type vivant aux antipodes de notre bel hexagone et passionné de jeux vidéos un chouïa vintage anime une chaîne TonTube avec sa joyeuse bonhomie en mêlant des graphismes pixelisés haut en couleur et de la musique métallique… c’est rigolo !

Ajouter que notre gugusse est un metalleux dans l’âme qui voue une sainte idolâtrie aux riffs tant musclés qu’acérés déclinés sur de longues mesures hypnotiques qu’il associe volontiers à son univers de gamer en mode 16 bits, là, ça devient singulier !

Enfoncer le clou en précisant que ce dingo de tasmanien est également un musicien accompli, multi-instrumentiste hautement démerdard, qu’il compose, interprète tout de la voix à la programmation de la batterie, enregistre et publie seul ses compositions… En l’occurrence un Metal à la fois mélodique, martelant et râpeux à ravir, c’est en train de se transformer en un joli piège à mouche pour n’importe quel kroniqueur NIMIEN qui se respecte !

Projet unipersonnel volcanique sorti des eaux du Pacifique sud et diablement attrayant… C’est tout cela FIERCE DEITY, dont le non moins illuminé Jonathan Barwick est le mentor ou l’âme damnée, c’est selon ! Anciennement à la manœuvre au sein du combo local Heavy-revival de chevelus TABERAH, notre olibrius profite du split de la formation pour se mettre à son compte en 2019 et partage alors son temps entre l’animation de sa chaîne pour vidéo-joueurs nostalgiques et sa composition poli-instrumentale : il enregistre et publie des singles inédits au fil des mois… chaque titre étant un univers à lui seul, illustré par une pochette héroïco-pixelisée inspirée par son monde d’aventuriers solitaires menant des quêtes épiques. Le côté gamer n’étant jamais très loin, le nom même de FIERCE DEITY lui vient directement du hit mondial ZELDA… comme quoi, on ne renie pas ses origines ni ses passions ! C’est ainsi qu’entre 2019 et 2020, le chanteur-guitariste qui se faisait appeler Jonathon "Jono" Barwick dans son ancienne formation, égraine une belle brochette de cinq brûlots caractérisés par leur simplissime efficacité ainsi qu’un professionnalisme percutant qui laisse songeur quand on pense à certaines bouses pourtant portées par des moyens financiers colossaux ou de somptueuses brochettes de pseudo-stars et autres guitar-heros derrières les manettes… Comme quoi !

Chaque morceau représente donc pour Barwick une sainte expérimentation, un essai ("trial" in english) dans lequel il plante un décor, raconte une histoire et laisse libre court à son inspiration métallique :
- le Rôdeur nomade qui cherche son destin au fil du lancinant et tabassant "The Path",
- le Héros qui combat les ombres et leur chuchotement avec le rapide et cadencé "Hearing Whispers",
- le Chasseur angoissé qui psalmodie sa prière dans le lent et ample "When My Lantern Fails",
- les Saints Excités du Feu Purificateur sur l’ultra-calibré "The Holy Fire",
- les larmes du Chasseur de Démons au travers du riche et varié "A Ballad of Heartbreak & Despair"…

Ces gifles sonores made in Australia remportant un certain succès, Barwick pense assez rapidement à en faire une ch’tite compilation pour contenter ses fans : "The Trials Unmasked" sort ainsi en juillet 2021 mais réserve la (bonne) surprise de proposer cinq versions exclusivement acoustiques où la puissance électro-saturée initiale est brillamment transposée en énergie sèche et plus contenue. FIERCE DEITY y démontre toute sa musicalité, sa parfaite maîtrise instrumentale comme la profondeur des sentiments qui soutiennent les compositions. À fond dans son élan de composition, Barwick publie ensuite son premier EP digne de ce nom avec le très réussi "Power Wisdom Courage" (dont tu n’auras pas manqué, ô lecteur perspicace, de parcourir goulûment la kro présente sur ton webzine préféré, ben voui !) où les trois titres reprenant respectivement ces termes viennent talentueusement compléter l’univers poético-riffé édifié par notre Maestro des antipodes… Et que j’encourage tout amateur de Metal exotique tambourinant à écouter presto ! FIERCE DEITY enfonce le clou en laissant augurer un avenir prometteur tant dans son originalité que dans sa capacité à produire des compos qui déménagent, ceci sans pour autant s’auto plagier, dans un style Stoner-Power qui demeure quand même une (petite) niche pour accrocs initiés.

Toujours soumis à la pression de fans de plus en plus pressants, notre Diable de Tasmanie (fallait bien que je la sorte ici celle-là !) finira donc par réunir ses cinq singles de jeunesse sous une même pochette, à savoir la sympathique compilation dont nous parlons ici parue en décembre 2021 : "The Trials". J’ai expliqué ailleurs tout le mal que je pensais du principe même de la compilation (piège à fans complètement artificiel souvent pondu dans une logique purement commerciale…) mais pour le coup, force est de reconnaître qu’en l’espèce FIERCE DEITY propose une jolie machine à claques d’une haute densité armée d’une solide cohérence sans doute expliquée par les dates rapprochées de parution des dites claques et de la signature artistique qui s’en dégage. L’ami Barwick y déploie en effet une musique simple, directe, diablement efficace, faite de lignes rythmiques tant puissantes que ciselées, elles-mêmes ponctuées par des mélodies et des refrains résolument accrocheurs, le tout tissé par une réelle intelligence de composition et d’arrangements qu’on reste systématiquement frustré quand les lumières s’éteignent. Les ambiances se veulent prenantes, avec une guitare d’ossature puissante mais également capable de soli décapsulants et nerveux, le tout associé à des variations qui viennent opportunément aérer ce joli pavé en le rendant pleinement digeste.

Ainsi, que l’on chemine au côtés du Rôdeur nomade et de sa rythmique trapue et incisive, qu’on se retrouve dos à dos avec le Héro face aux ombres déployant leurs riffs rapides sur un refrain foutrement fédérateur, que l’on s’inquiète à l’idée de perdre sa dernière source de clarté aux relents massif d’un blues débridé, que l’on éructe de plaisir aux enchaînements très punchy du feu sacré dévorant les Impurs ou encore que l’on s’agenouille de tristesse et de fatigue face à l’obscurité des démons et à leurs mélodies douce-amère… "The Trials" accroche, percute violemment l’estomac, et te laisse tomber comme une grosse chaussette la tête en arrière pour tenter de reprendre ton souffle… bluffant !

En tout état de cause, cette compilation arrive à point nommé pour (re)découvrir l’univers épique et joliment démonte-pneus du sieur Barwick inspiré dans ses compos et réellement doué dans ses diverses interprétations : ceci allant jusqu’à la programmation d’une batterie électronique qui me fait en général pousser des boutons. Les titres s’enchaînent très naturellement, valorisés par un mix plus qu’honorable ainsi qu’une énergie tant porteuse qu’accrocheuse : à découvrir d’urgence pour tous ceux qui n’ont pas encore été brûlés au sable tasmanien ! La compilation constituée par "The Trials" peut certes s’avérer frustrante du haut de ses 27 min, mais elle nous ramène à une simplicité bénie (et souvent oubliée !) qui plonge ses racines dans la moelle épaisse du Metal, du Rock voire du Blues. Et elle le fait avec classe.

Rabattant mon lourd capuchon pour empêcher les flocons denses de noyer mes sourcils, je contemple dans cette solitude gelée, ma petite lanterne qui jette ses derniers feux… Dans moins de dix minutes, je serai submergé par l’Obscurité. Fredonnant les mélodies lancinantes de "The Trials", je trace dans la neige vierge un très mérité 5/5 pour cette compil’ du bout du monde… Elle me réchauffe l’âme : quoi qu’il arrive, ça, ils ne pourront pas me l’enlever !

- pour le Feu sacré :"The Holy Fire"
- pour le guest vocal bienvenu (Andrew Hudson de HARLOTT) : "A Ballad of Heartbreak & Despair"
- pour continuer à se faire plaiz : le reste des titres !

A lire aussi en STONER :


RESCUE RANGERS
Guitars And Dust Dancing (2009)
En direct de la planète Marseille !!!




LOWRIDER
Refractions (2020)
Petite pépite stoner suédoise !


Marquez et partagez




 
   HAPLO

 
  N/A



- Jonathan Barwick (chant, guitare, basse, claviers, programmation)


1. The Path
2. Hearing Whispers
3. When My Lantern Fails
4. The Holy Fire
5. A Ballad Of Heartbreak & Despair



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod