Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY POWER INDUS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2001 Mindcontrol
 

- Membre : Axxis

CYBERYA - Mindcontrol (2001)
Par ANIMA le 5 Février 2022          Consultée 293 fois

Je devrais et je ne devrais pas chroniquer cet album. D’un côté il le faut parce qu’un des grands intérêts d’être chroniqueur c’est de faire découvrir des albums un peu obscurs voire complètement tombés dans l’oubli donc je pense que la démarche n’est pas vaine, et aussi vu que je me fais plaisir en général quand je chronique, autant parler d’un album qui m’en procure une certaine dose. Par contre je ne devrais pas forcément chroniquer cet album parce qu’il appartient à un genre qui n’est pas forcément mon genre de prédilection, à savoir le Heavy Power teuton du débuts des années 2000. Et autant dire qu’à part les HELLOWEEN et les BLIND GUARDIAN de cette période, mes connaissances sont nulles.

M’enfin bref, passons cet espèce de disclaimer. Étrange album que ce "Mindcontrol", unique œuvre de ce CYBERYA (même si deux démos sorties sous le nom de TRINITY existent) oubliée de tous. Et pourtant, cet album a tout pour être une petite référence de connaisseur, le genre d’album dont la découverte n’est que le fruit d’un travail de recherche parmi les sorties confidentielles du genre (pour dire, j’ai découvert ça en épluchant un petit blogspot consacré aux musiques aux ambiances cybernétiques). Et en plus de ça, même si après son split en 2003 une partie des musiciens n’ont absolument rien fait de plus, le groupe est lié à deux membres, le guitariste-chanteur Oliver Lux fait du Thrash depuis 89 dans CONTRADICTION (bon eux non plus je les connais pas mais vu qu’ils ont sorti une poignée d’albums, c’est un peu moins confidentiel) et surtout, le bassiste Rob Schomaker a quand même rejoint AXXIS par la suite, donc y a moyen pour que l’album soit vraiment déterré un jour.

Mais assez brodé autour, ça donne quoi ce "Mindcontrol" ? Un Power Metal typique des années 2000 tendant vers une lourdeur toute Heavy et teutonne et une ambiance cybernétique aujourd’hui devenu dépassée mais qui participe beaucoup au charme de l’album. Ne vous attendez pas à avoir de grosses speederies, le propos de l’album repose plus sur son sens du riff Heavy qui par instants lorgne même vers l’Indus. Côté chant, Oliver Lux et Paul Dahlmann se montrent assez polyvalents avec un chant clair assez passe-partout ainsi qu’un chant plus rauque et agressif vraiment bien foutu qui personnellement me parle plus. Et pour finir le tour d’horizon, la prod est vraiment cool, donnant un aspect massif et écrasant à la musique tout en sonnant suffisamment organique pour qu’on entre dans l’univers de CYBERYA.

Côté compos, eh bien c’est du classique pour le genre. Même quelqu’un d’assez peu connaisseur comme moi voit arriver les morceaux à des kilomètres et peut anticiper à quel moment va venir chaque élément. Bon après c’est pas un problème en soi, surtout que là, même si les morceaux sont tout sauf surprenants, ils ont le mérite d’être bien fichus et d’être accrocheurs. Les mélodies sont bonnes, les refrains se chantent en chœur avec le groupe dès la première écoute et ils arrivent quand même a véhiculer un certain entrain aux compos pour qu’on soit bien dedans. Mais après, il y a quand même deux trois loupés, je pense à "Since I Loved You" qui choisit la lourdeur mais se vautre dedans plus qu’autre chose ou "2000 Years" dont le refrain ne décolle pas vraiment. Après vient une petite frustration personnelle de voir les tentatives d’utilisation un peu aventureuse de l’Électro tomber au final plutôt à plat, genre y avait moyen de faire un truc avec l’intro de "Rumours" mais au final non, que dalle.

"Mindcontrol" est un album oublié qui aurait pu devenir un petit classique de connaisseur, qui en avait les armes mais qui n’a pas su se montrer suffisamment mémorable à l’époque. Personnellement j’aime bien me le repasser de temps en temps, me délecter de son charme désuet et quand même prendre mon pied sur un "Digital Heroes" ou un "Addicted To Warfare" parce que ça reste un album des plus sympathiques.

A lire aussi en POWER METAL :


VISION DIVINE
Stream Of Consciousness (2004)
Sans Fabio (RHAPSODY), mais un bien joli retour




KAMELOT
Epica (2003)
Concept album symphonique de toute beauté

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ANIMA

 
  N/A



- Matthias Freyth (guitare)
- Rob Schomaker (basse)
- Oliver Lux (guitare, chant, programmation)
- Manu Manzek (claviers)
- Paul Dahlmann (chant)


1. Ministry Of Tech
2. One Hundred Ways
3. Since I Loved You
4. Digital Heroes
5. Invisible
6. Addicted To Warfare
7. 2000 Years
8. Mindcontrol
9. Born
10. Rumours
11. Bloodbrothers



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod