Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK CELTIQUE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


1997 Punk Noz

MELMOR - Punk Noz (1997)
Par DARK SCHNEIDER le 20 Septembre 2021          Consultée 500 fois

Si de la Bretagne tout le monde connaît sa musique celtique et tout le folklore qui va avec, je ne suis pas certain que tous aient conscience de l'importance qu'a pu avoir la musique Punk dans la péninsule. Car à partir de la seconde moitié des années 90, les formations de créteux envahissaient la région. Une véritable "culture Punk" sévissait, en marge de la société, évidemment, mais très visible. Deux points névralgiques : Rennes, d'où est originaire TAGADA JONES, ultime survivant de cette vague Punk, et Saint-Brieuc, le véritable noyau dur du Punk breton. On pouvait véritablement parler de culture Punk, car cela allait au-delà des formations musicales : c'est à Saint-Brieuc que se situait un des plus importants squats Punk de France (un wagon sncf abandonné dans un port lugubre), et il était à cette époque impossible de se promener en centre-ville sans croiser de nombreux punks à chien qui se servaient du distributeur de billets de la banque Société Générale comme d'un bar, faisant peur à certains petits vieux qui n'osaient plus y retirer leur argent. Vous voulez ruiner la société capitaliste ? Mettez un punk à chien devant une banque. Évidemment, au bout de quelques années cela allait finir par déranger...

De tous les combos Punk qui sévissaient alors, il y'en avait un qui avait atteint un statut culte en quelques mois à peine : MELMOR. On peut vraiment parler de carrière éclair : formé en 1994 (à Saint-Brieuc, donc), une première démo en 95, un EP en 97 (uniquement en format 45 tours), plus quelques titres sur des compils live. Dès 1996 le sort du groupe est scellé : Youenn, violoniste, part travailler en Angleterre rendant impossible la continuité du groupe. MELMOR ne fera ensuite qu'un ultime concert au festival Breizh Disorder de 1999, confirmant plus que jamais l'aura culte du groupe, ce festival marquant en quelque sorte l'apogée du Punk Breton à cette époque. Le groupe se reformera quelques années plus tard, mais avec de nouveaux membres et uniquement pour quelques concerts.

Mais alors, ils avaient quoi de plus ces MELMOR ? Le violon, évidemment ! C'est bien sûr la principale touche "celtique" du groupe. Avec aussi plusieurs textes en breton. Bon, bien sûr, on peut dire que le terme celtique est galvaudé, le simple qualificatif de Folk faisant tout autant l'affaire. Et si par Punk Celtique vous pensez à The POGUES ou DROPKICK MURPHYS, laissez tomber, MELMOR n'a rien à voir. Parce qu'en Bretagne à cette époque, on ne fait pas dans la broderie de Quimper quand on se dit Punk : MELMOR c'est du bourrin, du Hardcore, largement influencé par la vague UK 82 et les quelques tentatives francophones dans le même genre. Les riffs de guitares de Nico sont tout ce qu'il y a de plus acérés (écoutez-moi donc cette intro de "Une Balle Dans Le Front", très Thrash allemand dans l'esprit). Ça avoine sec c'est le cas de le dire. Si les progressions d'accords corroborent la dimension Punk de la musique, l'attaque est précise, ultra agressive et franche, avec un son sali comme il faut. Une guitare et une basse suffisent, car la mélodie sera assurée par le violon. Et ce dernier est très présent, très généreux : ses mélodies sont simples, efficaces (on les chantonne) et surtout totalement en rythme avec les instruments électriques. Pas de douceur : même quand le violon domine, la musique reste teigneuse, sans parler du chant arraché de Nico, l'âme Punk du groupe, qui ne quittera d'ailleurs jamais ce milieu.

MELMOR ne mettra au monde qu'une poignée de morceaux. Un tout petit répertoire d'à peine dix titres. Cet EP regroupe incontestablement leurs quatre morceaux les plus marquants. Ce sont tous des tueries. On commence par une petite intro en trompe l'œil et ça envoie direct un "Gouvernés Par Des Porcs" dont la teneur des paroles est facile à deviner. L'hymne "Une Balle Dans Le Front" est du même acabit, une mise à mort du Front National (oui, je pense qu'il est inutile de préciser que le groupe est politisé), on retrouve sur ce titre un message proche des BÉRUS. Le final, sorte de marche celtique, clôt parfaitement cet EP. Incontestablement, c'est le meilleur titre du groupe. "Melmorback" laisse un peu plus la place à la basse, l'occasion de mentionner que si la section rythmique se fait assez précise, c'est sans doute car elle était très influencée par le Metal extrême. "Netra" est lui un pur condensé de Punk Hardcore sans concession, qui bénéficie toujours de l'apport du violon pour se distinguer. Tout cela a été parfaitement travaillé, bien mis en place et bien pensé. Évidemment au niveau du son ce n'est pas trop ça, et dites vous bien qu'à l'époque c'était surtout des copies cassette qui circulaient, détériorant encore plus la qualité sonore, mais on s'en foutait pas mal.

"Punk Noz" reste l'oeuvre essentielle de MELMOR, bien plus aboutie que la démo 4 titres sortie en 1995. C'est un EP qui fut culte dès sa sortie, une dizaine de minutes d'un Punk à violon ultraviolent qui suffit à ce que le groupe devint une légende pour les jeunes à vestes kakis, il doit sans doute encore l'être pour certains. Jamais je ne m'en lasserai. Tout ça suite à un apéro à base de chouchen...

A lire aussi en PUNK par DARK SCHNEIDER :


TAGADA JONES
Les Compteurs à Zéro (2008)
Album de la maturité, mélodique et de haute volée




TAGADA JONES
L'envers Du Décor (2003)
Boucherie Hardcore !


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Nico (chant, guiatre)
- Youenn (violon)
- Fred (basse)
- Chino (batterie)


1. Gouvernés Par Des Porcs
2. Melmorback
3. Netra
4. Une Balle Dans Le Front



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod