Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Blood Ceremony, Jess And The Ancient Ones
- Style + Membre : The Devil's Blood, Dool

MOLASSESS - Through The Hollow (2020)
Par DARK BEAGLE le 31 Mars 2021          Consultée 818 fois

Le suicide de Selim Lemouchi aura été un drame. Pour sa famille, tout d’abord, qui devait vivre avec cela et sa mémoire. Pour les fans, ensuite, qui voyaient leur rêve de découvrir un quatrième album de The DEVIL’S BLOOD s’envoler en fumée, le guitariste et âme damnée de la formation s’en étant déjà détourné au travers son projet Selim LEMOUCHI AND HIS ENNEMIES. Puis il ne faut pas oublier le monde de la musique qui pleure également sa disparition, lui qui avait rendu le Rock Psychédélique et Occulte excitant à nouveau. Et ce ne sont pas les projets nés après sa disparition qui nous consoleront, malgré toutes leurs qualités.

Puis Farida Lemouchi, que nous avions connu sous le nom de Mouth Of Satan au sein de The DEVIL’S BLOOD, revient tout d’abord en 2019 au sein de MOLASSES, cinq ans après la mort de son frère. Retrouver le son de sa voix est un bonheur. Puis, l’année dernière, il y a la sortie du premier album de MOLASSESS, un S ayant été rajouté à la fin pour des histoires de droit. Surtout, "Molasses" était le dernier titre de l’album "Earth Air Spirit Water" de Selim LEMOUCHI AND HIS ENNEMIES. Histoire de poursuivre une œuvre commencée plus d’une décennie auparavant ? Pas tout à fait.

Bien entendu, nous sommes toujours dans ce vivier de Rock Psychédélique racé et aventureux, qui nous entraîne loin au gré de longs morceaux tout à fait captivants. Mais musicalement, MOLASSESS se rapprocherait plus d’un DOOL en moins revêche. Parce que si le fantôme de Selim Lemouchi plane sur ce disque, il n’en est pas l’instigateur. Il n’a pas écrit le disque (à l’exception du dernier morceau, mais on en reparlera plus tard), ce ne sont pas ses mots non plus. Et du coup, MOLASSESS n’est pas tout à fait une suite à The DEVIL’S BLOOD, n’en déplaise aux esprits chagrins.

"Through The Hollow" est un album qui s’écoute d’une traite et qui se savoure longtemps. Il devient presque essentiel de revenir sur certaines pistes pour les assimiler pleinement, notamment pour les pièces qui dépassent les dix minutes et qui ont une dimension mystique. Il y a cependant une connotation moins transcendantale de ce que pouvait produire l’ancien groupe de Farida, particulièrement sur scène ou le sang et l’interprétation faisaient qu’un concert de The DEVIL’S BLOOD se vivait entièrement. Mais la jeune femme arrive à nous toucher en plein cœur, encore une fois.

Les mélodies sont doucereuses, l’ambiance plutôt Heavy. Farida nous guide dans son nouveau monde, Psyché et Occulte et nous narre des histoires lourdes de sens ("Death Is"). Dès le premier morceau on est happé dans cet univers qui lui appartient, débarrassé des pseudonymes et du sang, il lui est plus personnel. Mais les musiciens derrière elle contribuent à renforcer cela, à lui donner une patte qui devient sienne à mesure que les morceaux s’égrainent.

Si les longs titres ont un petit quelque chose d’hypnotique, les passages les plus courts (on parle quand même de morceaux faisant entre quatre et cinq minutes) permettent de donner des petits coups de fouet à l’album, ils lui permettent de respirer et d’embrayer sur des choses parfois plus directes, à l’image de "The Maze Of Stagnant Time" ou du plus saccadé "Death Is", étrangement lumineux dans cet album fait d’un brouillard dense et obscur. Et il y a toujours cette voix, familière, mais que nous semblons redécouvrir à chaque fois, expressive et douce bien que puissante. Elle se fait la narratrice de cet opus, elle nous conduit là où elle veut nous amener, à travers des passages souvent mélancoliques. C’est parfois beau à en pleurer.

Puis le disque s’achève sur l’ultime offrande de Selim Lemouchi. Un titre à n’être jamais sorti sur un album de The DEVIL’S BLOOD alors qu’il aurait pu, il n’aurait rien eu de honteux en comparaison des longues pièces dont les Bataves nous approvisionnaient. Mais n’allons pas croire que nous retrouvons la magie de ce groupe qui aurait marqué la scène Rock malgré un passage éclair. La magie, vous la retrouviez déjà avant. Le long des huit autres pistes qui se dégustent comme autant de mets savoureux, même si certains se veulent un peu acides, d’autres amers.

Et donc "The Devil Lives" - titre ironique quand on connaît la suite de l'aventure - renoue avec un passé pas si lointain, mais indéniablement glorieux, ainsi qu’avec la nostalgie. Pour Farida, c’est également l’occasion de faire son deuil, de tourner une page douloureuse et laisser son frère reposer en paix, même si son fantôme planera toujours sur l’œuvre de sa sœur, savourant très certainement ce qu’elle est capable de faire sans lui, libre de faire ce qu’elle veut, comme elle le veut. Cette longue piste, qui termine l’album en beauté prend donc des allures de catharsis. Mais à présent, la boucle est bouclée, Farida peut regarder devant elle avec un regard neuf.

Il est inutile de s’épancher sur ce disque plus longtemps, il vaut mieux l’écouter, s’en imprégner et, quelque part, faire notre deuil également de celui que fut Selim Lemouchi, de son œuvre et sa musique, pour apprécier le travail de sa sœur, émancipée tout en persévérant une flamme de The DEVIL’S BLOOD. Oui, l’ombre de ce groupe plane beaucoup sur cette chronique, mais c’est surtout pour mettre en valeur ce "Through The Hollow" à la fois dur et raffiné, qui fut probablement l’une des meilleures sorties en matière de Rock Psychédélique et Occulte de l’année 2020.

A lire aussi en HARD ROCK par DARK BEAGLE :


MEAT LOAF
Dead Ringer (1981)
Le motard de l'enfer est de retour !




DOOL
Summerland (2020)
Froid comme la braise


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Farida Lemouchi (chant)
- Oeds Beydals (guitare)
- Ron Van Herpen (guitare)
- Job Van De Zande (basse)
- Bob Hogenelst (batterie)
- Matthijs Stronks (claviers)


1. Through The Hollow
2. Get Out From Under
3. Formless Hands
4. Corpse Of Mind
5. The Maze Of Stagnant Time
6. I Am No Longer
7. Death Is Tunnel
8. The Devil Lives



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod