Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Warning

ATTENTAT ROCK - Le Gang Des Saigneurs (1984)
Par CITIZEN le 13 Novembre 2020          Consultée 762 fois

En France on a quand même de la chance, quand on creuse à rebours le terreau du bon vieux Heavy on se retrouve avec des seconds couteaux à tour de bras, pas autant qu'avec les inépuisables archives de la NWOBHM mais largement de quoi rivaliser en nombre ce qui se faisait outre Rhin. Tu dis CHAINSAW ? Je rétorque H-BOMB. Tu mets ANGEL DUST sur le tapis ? Je dégaine ANGEL DUST (ceux de Nîmes, pas Dortmund). Sauf que la scène française étant faite par définition uniquement du roi et de son aréopage de seconds couteaux en veux-tu en voilà, bien malin qui saura faire le tri, surtout avec le miroir un poil déformant que représente une trentaine d'années de décalage.

Aussi quand tu te mets du ATTENTAT ROCK sur ta platine/tape desk/phonographe tu sais pas trop à quoi t'attendre, avec juste pour piquer éventuellement ta curiosité ces quelques faits : trois albums, Avignon, et en gros c'est du Hard, quoi. Si t'y étais tu sais déjà que c'est évidemment culte, mais ça ne fait pas trop avancer ta charrette pour les autres, vu que le terme s'applique aussi à tous les concurrents serrés dans les frontières hexagonales qui se disputent ta précieuse attention. La preuve, la moitié vont se foutre de ma gueule : "késki raconte ce con, ATTENTAT ROCK c'était les putains de kings. Je les ai vu au Golf Drouot en 83, j'ai même écrit à Enfer Mag parce qu'ils leur ont mis que quatre étoiles. C'est culte et pis c'est tout", l'autre moitié va ironiser : "Hé jeune papy, on s'en bat les steaks de ton Heavy poussiéreux, tu peux pas écouter du Metal de jeune des fois ? *rejette la tête en arrière pour recoiffer sa mèche*".

Après avoir passé l'essentiel de mon confinement sur les trois albums du groupe, je me range humblement du premier côté et fais amende honorable pour toutes ces pincettes imméritées : c'était du putain de solide, juste là sous mes yeux ! Autant donc commencer la discographie par ce deuxième album qui est indéniablement le plus rassembleur et voit ATTENTAT ROCK débarquer chez Devil's Records, ce qui le case donc dans ce club sélect de club des groupes français qui avaient quasi tout pour percer mais qui ont justement signé chez Devil's, qui n’a jamais réussi à placer un de ses gangs au sommet. Mais comme pour la plupart des groupes des années 80 qui ne s'appellent pas IRON MAIDEN ou METALLICA, leur carrière s'évalue sur trente ans, avec en général vingt-cinq de celles-ci sans que grand-chose d'intéressant n'arrive. Si on juge ainsi ATTENTAT ROCK dans le pool "Heavy français" histoire de pas trop les handicaper, ils sont dans la moyenne plus mais tout juste : reformation nécessaire au PMFF, passage éclair au Helldisneyland – leur prestation ne m'avait d’ailleurs pas intéressé plus que ça, d'où le délai de réfraction nécessaire pour retenter le coup sur leur discographie.

Au Hellparcastérix donc, le seul hymne qui était repris en chœur était le titre éponyme de cet album : "dans l'gang des saigneurs, dans l'gang des saigneuuurs...". Un tube représentatif du style d’AR alors : avec cet album AR joue des morceaux typés comme les chansons les plus basiques du premier SATAN JOKERS, comprendre un Heavy frontal, confiant et fonceur. Remanié par l'éjection d’un guitariste et du batteur, le quartette se débarrasse des tendances à la sophistication du s/t, durcit le ton et propose un heavy axé gros refrains qui préfère la vitesse à la réflexion, se posant à l'occasion pour faire agiter les poings - dont acte ça marche pas mal "dans l'gang des saigneuuuuurs !". Ce tube évacué d’entrée de jeu, "Trans Europe Express" (le rapprochement avec KRAFTWERK est amusant) arrache comme il faut avec ce chant si caricatural dont je raffole. De manière générale il s’agit de l’album le plus 80s des trois, avec le kitsch qui va avec : le groupe ne rechigne pas à tenter des refrains un peu gnangnan ("Guerrier De La Nuit"), mais tout se règle en bonne et due forme à coups de hurlements aigus à qui mieux-mieux. Le groupe cherche même à élaborer des titres plus prenants et sérieux sur la durée, tel le faux-live "Sunset Boulevard" avec son superbe riff lancinant et répété à outrance, ou l’ambiancé "La Mer Du Silence". De manière plus générale, ne vous attendez toutefois pas à trouver un morceau sans batterie bombardante, solo flamboyant ou voix qui passe du nasillard décalé un tantinet boys band au cris heavy les plus bruts. Ce chant maniéré et pas bégueule fait quand même assez souvent la différence, même si le travail guitaristique est également bien souvent très remarquable.

L’édition la plus récente propose deux titres bonus chantés en anglais et très frais (l’un tapant clairement dans le registre le plus Glam et sucré de l’album, l’autre assez nerveuse et dont certains riffs pourraient sortir tour droit d’un album d’H-BOMB), l’augmentant néanmoins de manière fort sympathique, il est vrai que l'album est autrement bien court.

Avec le recul il s’agit incontestablement du plus solide des albums des Avignonnais, en tout cas le groupe ne s’y est pas trompé, remettant au goût du jour la quasi-totalité de ses chansons lors de ses concerts récents, contre quelques-uns du troisième et aucun du premier ! Le groupe semble entretenir sa légende en favorisant les titres les plus efficaces, quitte à surreprésenter peut-être "Gang Des Saigneurs". Les auditeurs avisés seraient en tout cas clairement sages de ne pas s’arrêter à celui-ci, même s’il est tentant de rester bloqué sur certains de ces hymnes, avant de retourner écouter d’autres albums plus classiques encore de la scène française parce que bon, quand même.

A lire aussi en HEAVY METAL par CITIZEN :


SLOUGH FEG
Hardworlder (2007)
Au-delà du Metal connu




MEDIEVAL
Medieval Kills! (1987)
Other bands play


Marquez et partagez




 
   CITIZEN

 
  N/A



- Pierre Brémond (basse)
- Thierry Gaulme (batterie)
- Hervé Raynal (guitare)
- Didier Rochette (chant, guitare)


1. Le Gang Des Saigneurs
2. Guerrier De La Nuit
3. Trans Europ Express
4. Coeur De Pierre
5. Lumières De La Ville
6. Sunset Boulevard
7. Rock Suicide
8. La Mer Du Silence
9. I'll Hate You Forever (bonus Track)
10. I'm Not So Blind (bonus Track)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod