Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL / CRUST  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


DÖDSRIT - Spirit Crusher (2018)
Par ISAACRUDER le 25 Avril 2020          Consultée 719 fois

Rejeton génial né des cendres de TOTEM SKIN, DÖDSRIT est ce projet de Christoffer Öster qui avait fait grand bruit lors de la sortie de son éponyme il y a désormais trois ans, vous savez, quand le monde semblait encore tenir debout. Son Black/Crust impitoyable faisait mourir d'extase les fans de MARTYRDÖD et DARKTHRONE réunis en un même culte du riff épique et de la batterie char d'assaut. Deux ans plus tard, "Spirit Crusher", son deuxième album, emprunte une autre direction, la passion intacte, mais l'atmosphère foncièrement différente. Si "Dödsrit" était la cavalcade d'une troupe viking, "Spirit Crusher" est la contemplation des montagnes brumeuses de Suède, comme le Sarektjåkkå, pris dans la glace. Cela me rappelle que malgré de nombreux voyages en Europe, je n'ai jamais eu la chance de visiter la Scandinavie. La musique de DÖDSRIT a cependant sur ce disque un caractère universel qui permet la rêverie, et je revois sans mal mes Alpes natales ainsi que la magnifique Transylvanie que j'ai eu le bonheur de traverser en van.

"Spirit Crusher" est de fait un album totalement différent de son petit frère. Öster y délaisse ses tendances les plus brutales pour embrasser des territoires plus atmosphériques. Le Black Metal y est plus prégnant, peignant des paysages somptueux par du riff romantique, à l'instar des WOLVES IN THE THRONE ROOM. Comme les Américains, DÖDSRIT prend le temps sur cet album, et bâtit des pièces musicales intenses où le crescendo est roi. Le titre éponyme est ainsi un monument, du haut de ses quinze minutes, naviguant entre mélodies Black Atmo, riffs Crust et interludes Post. Il apparaît clairement que la volonté d'Öster est d'explorer des territoires célestes. "Aura" pourrait dès lors être l'incarnation de la voix d'une aurore boréale, si elle pouvait chanter, avec son riff principal venu de la voûte étoilée, écrasé par un blast impérial. "Spirit Crusher" comporte nombre de moments magnifiques, et il est difficile de ne pas être happé par son ambiance nocturne. Néanmoins, le changement de direction opéré a provoqué un virage tel que la contemplation a pris le pas sur tout le reste.

Est-ce à dire que DÖDSRIT a perdu son caractère épique ? Clairement oui. Les riffs Crust sont davantage dilués que sur l'éponyme, et le souffle héroïque qui faisait le charme du précédent album a faibli. Ce constat marque une déception de taille pour ma part. En fin de compte, "Spirit Crusher" manque de variété. Engoncé dans ses propres codes de Black Atmo, Öster semble oublier que la contemplation gagne en puissance lorsqu'elle est traversée par une rage intérieure. La structure des morceaux répond ainsi à une même logique héritée du Post Rock, avec un crescendo qui amène à un final royal, mais il est difficile de trouver ici cette puissance attendue pendant toute la tension. "Aura" est certes une exception, avec son riff de fin impressionnant d'énergie, mais la plupart des moments font pétard mouillé. La problématique n'est pas tant dans les riffs, souvent excellents, bien que répétitifs (la partie Crust de "Ändlösa ådror" est parfaite) que dans la rythmique, trop régulière, trop attendue. DÖDSRIT se révèle en fait très simpliste, et surtout prévisible. Une observation amère, quand on réécoute le premier album, dynamique et surprenant.

"Spirit Crusher" est beau, c'est indéniable, et c'est un album qui ravira les fans de Black Atmo. Notons que sa production est fantastique, claire, définitivement astrale. Loin de la terre et de ses violences humaines, "Spirit Crusher" est un album au romantisme assumé, un ermite qui fuit les hommes pour se terrer dans une nature magique. Par les temps qui courent, que nous faudrait-il de plus que quitter la civilisation et contempler le spectacle que la Terre nous offre avant de nous détruire ?

A lire aussi en BLACK METAL par ISAACRUDER :


MISÞYRMING [MISTHYRMING]
Söngvar Elds Og Óreiðu (2015)
Force du grand Nord

(+ 2 kros-express)



BLUT AUS NORD
Hallucinogen (2019)
Memoria vetusta iv


Marquez et partagez




 
   ISAACRUDER

 
  N/A



- Christoffer Öster (tout)


1. Aura
2. Ändlösa ådror
3. A Drowning Voice
4. Spirit Crusher



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod