Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2016 1 Tsar
2017 Kingslayer
2020 Rush Of Death
 

- Style : Tobias Sammet's Avantasia
- Membre : Adagio, Brainstorm, Pink Cream 69, Mind Odyssey, Rage, Symphorce, Ivanhoe, Gun Barrel
 

 Site Officiel (36)

ALMANAC - Rush Of Death (2020)
Par JEFF KANJI le 25 Mai 2020          Consultée 844 fois

Et ben… Pas facile de suivre le stakhanoviste biélorusse… J'imagine même pas ce qui se passe dans son cerveau visiblement en surrégime quasi permanent. Pour avoir une idée, même l'écouter parler en interview de sa voix posée et distanciée, qu'il sait manier dans différents idiomes, n'y suffit pas. ALMANAC c'est son bébé, et le "Victor Smolski's" qui orne le logo désormais de façon très claire vient l'affirmer. Le projet de groupe fixe à plusieurs vocalistes aura fait long feu puisqu'après avoir défendu "Kingslayer", il est devenu compliqué pour David Readman, engagé dans une multitude de projets, Andy B. Franck qui bosse à plein temps et doit déjà s'occuper de BRAINSTORM, de continuer l'aventure. De plus, si Victor a toujours mis un point d'honneur à engager les musiciens les plus compétents pour l'accompagner dans cette aventure, un excellent musicien de studio peut avoir ses limites sur scène, ce qui explique l'arrivée d'un nouveau batteur.

C'est ainsi un ALMANAC largement remanié, recentré autour de Jeannette Marchewka et de l'ex GUN BARREL Patrick Sühl que va s'arque-bouter ce troisième volet, qui, pour la peine, délaisse aussi l'aspect historique des deux premiers albums (même si le second globalisait déjà un peu en s'inspirant de la vie des gladiateurs antiques). Ce "Rush Of Death" fait référence à une citation d'un célèbre pilote (l'autre activité favorite de Victor Smolski quand il ne rivalise pas avec ses propres acrobaties sur le manche) qui voulait figurer ce sentiment de vie intense que l'on peut éprouver quand on prend de gros risques, cette sorte de danse avec la mort qui renforce cette pulsion de prédation que le premier titre met en avant.

Et après que le départ nous ait été donné, on est en pleine course-poursuite, entre Bullit et Speed, et l'enchaînement quasi imperceptible avec "Rush Of Death" vient mettre en valeur une approche bien moins symphonique de ce que "Tzar" avait révélé. Les guitares sont reines ici, et, encore une fois, les riffs si personnels de Smolski tapent juste. On se croirait revenu à l'époque où il faisait la pluie et le beau temps chez RAGE. Mais c'est aussi le cas sur les morceaux utilisant le Lingua Mortis Orchestra, qui ont permis à Victor de retrouver ses potes de conservatoire et de collaborer à nouveau avec son père.

Si l'on a ces impressions ce n'est pas pour rien. Victor Smolski est à l'heure du bilan (il n'en a pas l'air, mais le bougre a fêté ses cinquante ans l'an dernier), et après vingt-cinq piges de carrière a ressenti le besoin de jouer avec toutes les facettes qu'il a aimé exploiter et qui ont fait de lui l'artiste que nous connaissons. C'est pourquoi, allié à un domaine vocal moins partagé, la couleur RAGE des années 2000 reparaît. Ce troisième ALMANAC est donc bien plus proche du Power Metal, avec option riffing cochon tout de même ; Victor ne va pas se refaire, même s'il a cherché à l'équilibrer avec les morceaux utilisant l'orchestre. Et j'avoue que je trouve le mélange plutôt réussi. Et sans être un spécialiste en son, le fait que beaucoup de prises aient été réalisées en conditions "live in studio" doit beaucoup jouer sur ce résultat sonore organique, qui peut-être aide, avec une écriture classique intelligente, à incorporer au mieux l'orchestre, enregistré à Minsk, un sacré retour aux sources pour le plus célèbre metalleux du pays.

Il faut dire que Victor Smolski a toujours mis un point d'honneur à proposer des albums les plus aboutis possibles, et notamment en ce qui concerne la restitution sonore. Le rendu de l'orchestre sur "The Human Essence" rappelle l'excellence du premier opus d'ALMANAC, et "Satisfied" vient proposer le parfait équilibre des éléments (entre cette guitare claire, ces accords qui commencent à gronder pendant que les cuivres font monter la sauce, avant d'entendre proposé une utilisation originale de la talk-box sur le riff du couplet).

Alors que reprocher à ce disque ? Une seule chose : de ne rien proposer de bien neuf par rapport à ce que Victor Smolski a déjà pu créer par le passé ; toutes ses marques de fabrique en termes de songwriting et de jeu de guitare sont présentes, sans présenter d'évolutions majeures. Reste dix compositions fort bien troussées, infusées de la forte personnalité de leur géniteur, qui pourront encore sans doute influencer une nouvelle génération de guitaristes en herbe souhaitant se lancer dans le Heavy, même si Victor a toujours mis la barre très haut.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


BLIND GUARDIAN
Imaginations From The Other Side (1995)
S'il ne devait en rester qu'un

(+ 4 kros-express)



Martin Beck's INDUCTION
Induction (2019)
Le travail paie toujours


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Victor Smolski (guitare, claviers, violoncelle, sitar, piano)
- Jeannette Marchewka (chant)
- Patrick Sühl (chant)
- Tim Rashid (basse)
- Kevin Kott (batterie)
- -
- Frank Beck (chant additionnel)
- Marcel Junker (chant additionnel)


1. Predator
2. Rush Of Death
3. Let The Show Begin
4. Soiled Existence
5. Bought And Sold
6. The Human Essence
7. Satisfied
8. Blink Of An Eye
9. Can't Hold Me Back
10. Like A Machine

- Dvd
- Live In Korea – Jeonjou Stadium 03/08/2019
1. Suite Lingua Mortis (part 1: Morituri Te Salutant)
2. Suite Lingua Mortis (part 2: Prelude Of Souls)
3. Suite Lingua Mortis (part 3: Innocence)
4. Hands Are Tied
5. Children Of The Sacred Path
6. Down
7. Empty Hollow Part 1
8. Hail To The King
9. Soundchaser
10. Self-blinded Eyes
- Live In Minsk – Club Republic 16/03/2019
11. Suite Lingua Mortis (part 3: Innocence)
12. Self-blinded Eyes
13. Hands Are Tied
- Live In Korea – Jeonjou Stadium 04/08/2019
14. No More Shadows
- Live In Moscow – Big Gun Festival 28/07/2019
15. Soundchaser
16. Documentary: Live In Czech Republic/plzen At Metal



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod