Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Harmony, Heed, Lost Horizon
 

 Site Officiel (113)
 Bandcamp (111)

DIMHAV - The Boreal Flame (2019)
Par JEFF KANJI le 2 Mai 2020          Consultée 1114 fois

Parvenant au fil des mois à surprendre tous les curieux qui tombent dans son sillage, DIMHAV (du suédois signifiant "mer de brume") a sorti sur Bandcamp un premier album tout à fait étonnant début novembre. Si mon attention s'est portée dessus, c'est parce qu'il a été remarqué par l'équipe de la plateforme comme l'une des sorties les plus importantes de ce mois et pour son vocaliste. Connaissant la subjectivité inhérente à l'activité de chroniqueur, j'aime toutefois aller à la pêche chez ces grands défenseurs de l'underground.

DIMHAV n'est pas parti de rien. Staffan et Olle Lindroth sont membres de SHADOWS PAST, le projet solo du chanteur d'INSANIA, groupe certes de seconde zone, mais qui s'est avéré capable de sortir quelques très bonnes pépites dans les années 2000 (et qui semble ne pas avoir survécu au départ d'Ola Halén). En composant pour le projet, les deux frères se sont retrouvés avec deux compositions très progressives qui ne collaient pas. C'est ainsi que la composition de cet album de DIMHAV a débuté. Pensant d'abord opter pour un chanteur à la voix medium, histoire de trancher avec la profusion de screamers et castrés de première classe, ils ont finalement opté pour Daniel Heiman…

Et là forcément j'ai toute votre attention. Souvent vu dans le milieu Heavy Power comme l'un des meilleurs vocalistes de sa génération, l'ancienne tête de proue de LOST HORIZON va illuminer "The Boreal Flame" de sa classe. Ne vous attendez pas pour autant à du Power comme il en produisait il y a quinze ans. Le bonhomme a mûri (l'album de HEED avait déjà permis de le percevoir) et des dires mêmes d'Olle Lindroth, il a apporté une profondeur aux lignes de chant qui ont permis à certains titres d'atteindre leur plein potentiel.

"The Boreal Flame" n'est pas un album vocal. D'ailleurs, la tracklist était déjà définie avant même que Daniel Heiman n'intègre le projet. Mais même si vous avez de base une aversion pour la musique instrumentale, ne partez pas toute de suite ! Avec son équilibre synthétiseurs/orchestrations, ses soli de clavier lumineux et son ambiance particulièrement travaillée (une qualité que l'on retrouve sur tout l'album), "Boreal Ascent" est une fresque de dix minutes passionnantes que l'on ne voit pas défiler, ponctuée comme je le disais plus haut, de soli lumineux.

Rejoignant le discours d'un MY LAST WHISPER, dans son association musique progressive qui invite au voyage SF et Power Metal, DIMHAV ne reproduit pas le schéma habituel des formations Power Prog. Il y a bien cet aspect lisse et hypra mélodique typique de la Suède, mais aussi des moments pour la contemplation, pour la détente, pour le voyage. Si bien que même le chant de Daniel Heiman apparaît comme un instrument parmi les autres, ce qui ne l'empêche pas d'illuminer de sa classe les portions chantées, nous gratifiant même de quelques envolées aiguës qui viennent titiller nos souvenirs. Mais il le fait avec une telle détente que sa maîtrise n'en apparaît que plus absolue. Le titre le plus enlevé, "Star And Crescent" en fait une belle démonstration, n'exagérant pas le riffing massif et les envolées speed, ce qu'il aurait sans doute fait avec LOST HORIZON il y a quinze ans, même si la plus belle réussite de l'album est sans doute pour moi "Realms Of A Vagrant King" avec son solo de basse central.

Tout à fait curieux mais à la fois maîtrisé de bout en bout, ce premier album, qui devrait a priori connaître une sortie physique prochaine, aurait pu avoir sa place dans les surprises et révélations de 2019, nous donnant à apprécier un Metal Progressif soigné, senti, à la fois puissant et plein de relief, pas avare en claviers, ce qui personnellement a souvent tendance à me réjouir quand ils sont bien utilisés. Et le boulot que se sont partagés Staffan et Olle porte incontestablement ses fruits, Staffan en particulier qui est au moins aussi bon sur les touches qu'il l'est avec six (voire sept) cordes sous les doigts.

A lire aussi en METAL PROG par JEFF KANJI :


ORPHANED LAND
Unsung Prophets & Dead Messiahs (2018)
Philosophie antique & chaos moderne




SECRET SPHERE
The Nature Of Time (2017)
La vie, la mort, puis la vie


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Staffan Lindroth (basse, guitare, claviers)
- Olle Lindroth (batterie, arrangements claviers)
- Daniel Heiman (chant)
- -
- Pär Lindqvist (cordes sur 3,5)


1. Boreal Ascent
2. Realms Of A Vagrant King
3. The Flame Transcendent
4. Cthonic Elegy
5. The Aerial
6. From Southern Shores
7. Star And Crescent



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod