Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL EXTRÊME  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Devilment, Extreme Noise Terror
- Style + Membre : Paradise Lost, Vallenfyre

STRIGOI - Abandon All Faith (2019)
Par DARK BEAGLE le 20 Janvier 2020          Consultée 1997 fois

J’ai rencontré Greg Mackintosh à un concert. Évidemment, il s’agissait d’un concert de PARADISE LOST, ce qui rend tout de suite les choses plus faciles. C’était à Strasbourg, à la Laiterie, le groupe était là pour soutenir "Symbol Of Life", avec WITHIN TEMPTATION en première partie. À cette époque, j’étais déjà très fan du groupe, que je soutenais dans ses choix artistiques. Ce jour-là, Nick Holmes était fermé comme une huître, il a mis un certain temps pour s’ouvrir, plombant quelque peu le show. Alors que j’allais vers le stand de merchandising (bien plus abordable en 2003 qu’aujourd’hui !), je tombe nez à nez avec Mackintosh dans un état d’ébriété assez avancé. À cette époque, c’était difficile d’être plus bourré que lui. Prenant mon courage à deux mains, je l’interpelle pour qu’il me signe mon billet de concert. Je lui dis que le show était sympa, il me répond un « euuuuuuuurgh » aux saveurs de houblon pour me remercier et j’ajoute que j’ai grave kiffé "Host". Là, il me regarde et me lâche un sourire. Il veut me serrer la main, mais il choisit l’une de ses doubles avant de se fondre dans la foule, me laissant un souvenir impérissable.

Aujourd’hui, j’achève la vingtième écoute de son nouveau projet, STRIGOI, le sourire aux lèvres. Cet album ne révolutionnera pas la musique tellement il est passéiste, mais il agit, pour quelqu’un qui a grandi au début des années 90 avec l’explosion du Death Metal et des autres musiques extrêmes, comme une véritable madeleine de Proust. Et j’entre complètement dans cette case vu qu’à l’époque où NIRVANA devenait gigantesque, je m’intéressais nettement plus à ce qui se passait du côté de Tampa en Floride, dans les coins mal famés d’Angleterre et dans les pays scandinaves, qui proposaient une musique bien plus excitante à mon goût. Ayant commencé à lire Stephen King très tôt, pillant le Bibliobus de ses ouvrages, j’aimais bien avoir de la musique qui sente le caveau pour accompagner mes lectures macabres. STRIGOI me donne envie de relire "Simetierre", le King qui m’a vraiment foutu les jetons quand j’étais môme et ce n’est pas rien. Il n’en est pas la bande-son idéale, mais son ambiance colle à merveille aux passages les plus flippants du livre, alors forcément, je suis bon client.

Et même, j’étais forcé d’être bon client. Déjà parce qu’en règle générale, j’aime bien la musique que propose Mackintosh, mais aussi parce que c’est le Death que j’aime : point s’en faut trop sophistiqué, sale, varié, où il est possible de différencier les morceaux. Ça sent le scrotum d’un scout perdu depuis trois semaines en forêt, mêlé à des senteurs de caveau putride et c’est ça qui est bon. "Abandon All Faith" est un album gorgé de désespoir. Le contraire aurait été étonnant, Greg Mackintosh n’est pas connu pour pratiquer une musique pleine d’optimisme et de joie. PARADISE LOST est souvent porté sur la mélancolie, VALLENFYRE embrassait à pleine bouche le Death Old School mais était avant tout une façon pour le grand Greg de faire le deuil de son père, mettant fin au projet avec la mort de sa mère. Une boucle était bouclée. STRIGOI n’est pas la continuité de VALLENFYRE même s’il lui arrive de regarder dans la même direction. STRIGOI, c’est un quasi inventaire du Metal Extrême.

Dans le folklore roumain, le strigoi est une créature qui a bien évolué depuis le Moyen-Âge, la tradition locale étant avant tout du bouche à oreille. À la base, il s’agissait d’une âme en peine qui s’attaquait à l’esprit des vivants, avant de devenir une créature métamorphe, se nourrissant du sang de ses victimes et se retrouve ainsi lié au mythe du vampire. Et sans aller jusqu’au mode de subsistance de cet être, il convient très bien à ce que propose Mackintosh avec ce projet, au point d’en devenir un peu déstabilisant. Les racines sont purement Death, mais le guitariste n’hésite pas à faire des incursions dans différents domaines proches ou affiliés, comme le Grind ou le Doom, avec des relents Crust pas dégueulasses. Il y a également ces effluves de CELTIC FROST très présents, qui en disent assez long sur les influences de Mackintosh. Mais nous le savions déjà, c’est cet amour du Metal Extrême qui a réuni Nick Holmes et le guitariste aux origines de PARADISE LOST et STRIGOI, sur "Abandon All Faith", ressemble à une compilation de ces diverses influences.

Accompagné par Chris Casket à la basse (membre live de VALLENFYRE et ancien EXTREME NOISE TERROR) et de Waltteri Vayrynen à la batterie (PARADISE LOST), Greg Mackintosh nous fait un état des lieux du Metal qu’il apprécie. Mais il le fait avec intelligence. Si le plus gros défaut de ce disque est son absence de cohérence, il se veut malsain au possible et dégage une ambiance lourde, noire et délétère. Le guitariste rebondit toujours, quelque soit le style qu’il approche, il parvient à accaparer l’attention de l’auditeur, qui se retrouve au bord d’une Delorean dont le point de chute ne serait plus 1895, 1955, 1985 ou 2015, mais plutôt 1989 et le résultat s’avère tout simplement jouissif. STRIGOI m’évoque aussi bien ma découverte d’ENTOMBED, celle de BOLT THROWER ainsi que le souffre des vieux CELTIC FROST. Une madeleine de Proust donc, d’autant plus que le growl de Mackintosh est parfaitement maîtrisé, malsain et grumeleux à souhait.

Aussi, STRIGOI s’accapare le pouvoir de métamorphose de la créature dont il a emprunté le nom et se fond dans un paysage désolé jusqu’à nos oreilles dévastées. Parfois terriblement lent à l’instar des Funeral Doom "Carved Into The Skin" et de "Abandon All Faith", furieusement brutal comme sur" Nocturnal Vermin" et "Throne Of Disgrace" aux références Grind, lorgnant parfois du côté du Black Metal comme en témoigne "Seven Crowns", sublimé par une production qui respecte l’aspect très roots désiré, Mackintosh ne fait pas qu’un simple état des lieux de la diversité du Metal Extrême, il s’octroie surtout la liberté de le faire au sein d’un projet qui peut évoluer comme il l’entend, en fonction des envies et de l’inspiration. Si vous avez apprécié les premiers PARADISE LOST et si VALLENFYRE vous avait séduit, STRIGOI pourrait bien être une espèce de retour aux sources du Mal, ou pouvant être vécu comme tel. Cela faisait longtemps qu’un disque étiqueté Death Metal ne m’avait plus fait un tel effet, dans sa simplicité et sa diversité, comme un exutoire aussi sincère que nécessaire.

Si je devais croiser Greg Mackintosh aujourd’hui à un concert (de STRIGOI ou de PARADISE LOST pour que cela soit plausible), je ne verrais plus ce guitariste carbonisé par les bières qu’il se descendait durant le set sous la chaleur des projecteurs et incapable d’aligner deux mots intelligibles à la suite. L’homme s’est racheté une sobriété après qu’il a failli crever d’une septicémie sur le sol de sa maison et il fait attention à présent. Je lui dirai alors à quel point "Host" est un beau disque, injustement mésestimé. Et surtout, je lui dirai qu'il a su me faire plaisir avec STRIGOI sans commune mesure, en remuant avec ses souvenirs de jeunesse les miens, avec des références plus ou moins similaires, même si j’avais pour ma part un peu de retard, trop jeune pour certaines choses, devant faire avec ce que mes aînés écoutaient. Pour cette cure de jouvence en noir, je ne saurai trop le remercier et j’espère juste que d’autres apprécieront ce disque pour les mêmes raisons.

A lire aussi en DEATH METAL :


DEAD CONGREGATION
Graves Of The Archangels (2008)
Quand la Grèce appelle l'Enfer sur Terre...

(+ 1 kro-express)



BROKEN HOPE
Loathing (1997)
Terrifiant


Marquez et partagez






 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Greg Mackintosh (chant, guitare)
- Chris Casket (basse)
- Waltteri Vayrynen (batterie)


1. The Rising Horde
2. Phantom
3. Nocturnal Vermin
4. Seven Crowns
5. Throne Of Disgrace
6. Carved Into The Skin
7. Parasite
8. Iniquitous Rage
9. Plague Nation
10. Enemies Of God
11. Scorn Of The Father
12. Abandon All Faith



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod