Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SPINA - Le Meilleur Des Mondes (1997)
Par ANIMA le 26 Novembre 2019          Consultée 458 fois

1997 est une belle année pour le Metal Indus, d’une part la scène américaine est déjà fort bien installée avec ses mastodontes que son MINISTRY, et NINE INCH NAILS et la Neue Deutsche Härte explose avec un certain "Sehnsucht", et même en France, on a eu droit au quatrième album de TREPONEM PAL. Et l’année précédente, un certain LAIBACH sortait un album très Metal, GODFLESH sortait son "Songs Of Love And Hate" tandis que SAMAEL commençait à quitter le Black pour l’Indus. Mais surtout, 1997 c’est l’année de sortie de cette petite pépite qu’est "Le Meilleur Des Mondes".
SPINA, car c’est ainsi que se nomme le géniteur de cet album, est un groupe qui se montre assez singulier quand on s’y intéresse. Une carrière plutôt longue (formation en 91, et a priori il serait toujours actif même la date la plus récente que j’ai trouvé où le groupe a fait parler de lui est 2003 malgré peu de sorties (un EP en 96 puis un album en 97 et c’est marre), des concerts avec projections d’images de synthèse créées en direct et un lieu de répétition pour le moins inhabituel : la base sous-marine de Bordeaux.

Le décor est posé et on peut en effet se dire qu’avec ce contexte musical et l’environnement dans lequel évoluait le groupe, la musique de SPINA n’aurait pas pu sonner autrement. En termes de production, le son du groupe est dans le top de ce qui se faisait en Indus dans les années 90. Les guitares sont dans une espèce d’oxymore sonore où elles se montrent très claires et cliniques tout en ayant un son massif, écrasant et grésillant. La section rythmique sait parfaitement comment alterner entre lourdeur martiale et accélération frénétique. Et les éléments Electro et les samples sont quant à eux utilisés à tout instant et toujours dans l’optique de soutenir et renforcer l’aspect Metal de l’album.

Bien que l’on puisse très facilement faire la comparaison avec NINE INCH NAILS, la musique de SPINA m’évoque plus facilement l’ambiance dégagée par la musique EBM de l’époque (SKINNY PUPPY en tête), notamment à cause d’une froideur toute industrielle et prenante dégagée par le son du groupe ainsi que par un mélange de chant clair démuni de toute étincelle de vie, de hurlements aliénés et autres chants plus agressifs. Les trois-quarts des morceaux sont de lourds pavés écrasant de puissance et à l’ambiance exceptionnellement bien travaillées ("One" est d’ailleurs la plus belle pièce en terme d’atmosphère), je ne m’étends pas plus sur ces pistes car l’ensemble est très homogène, et pourrait très bien s’écouter comme un seul bloc monolithique.

Sauf que, il y a le quart restant. Et ce quart restant, ce sont des morceaux qui viennent tout simplement exploser le rythme martial de l’album en lui filant des coups de boost que je qualifierais de salvateur pour l’auditeur malmené. Ainsi, le barré "Death Match" nous balance du NINE INCH NAILS sous coke saupoudré de samples mélangeant râles des démons de Doom et punchline de Duke Nukem. De son côté, "Asphalt" explore un aspect plus accessible de l’EBM, quelque chose de tout aussi froid et inhumain mais étrangement dansant et accrocheur. Et pour finir, l’instrumentale "Neuronal Destruction" nous sort les gros beats et les gros riffs bien mastoc et brise-nuque et là clairement, pour faire le lien avec la thématique jeu-vidéo de "Death Match", c’est clairement le genre de musique que je verrais bien dans un bon vieux FPS old-school à la Quake ou Unreal.

Que retenir donc de ce "Meilleur Des Mondes" ? Que c’est un album d’Indus profondément ancré dans les années 90 et qui fait sa tambouille en s’inspirant aussi bien de la frange Metal que de la frange Électro de l’Indus, le tout pour un résultat à la personnalité forte. C’est lourd, c’est froid, c’est anxiogène, et quand le groupe cesse de retenir sa folie pendant quelques instants pour des morceaux peut-être plus engageants, c’est pour mieux nous enterrer sous ses riffs martiaux et aliénants. "Le Meilleur Des Mondes" est une pépite du Metal Indus et du Metal français, il est de ces albums qui, sans profondément marquer un genre, arrivent à maîtriser leurs sujets à la perfection et à offrir des instants inoubliable pour le curieux osant y poser ses oreilles.

A lire aussi en METAL INDUS par ANIMA :


DEATHSTARS
The Perfect Cult (2014)
Parfaitement tubesque




GORGONEA PRIMA
Brownfields (2017)
Quand la Darkwave s'en mêle


Marquez et partagez




 
   ANIMA

 
  N/A



- Laurent Paris (chant, guitare)
- Bruno Bares (chant, basse)
- Jean-françois Buisson (batterie)


1. Calcuta
2. Lipstick On The Gun
3. Ghost Cie
4. Death Match
5. One
6. Le Gritche
7. Asphalt
8. Le Sang
9. Big Foot
10. Neuronal Destruction
11. North



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod