Recherche avancée       Liste groupes



      
OI!  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 



KOHORTE IDF - Ultimate Completius (2008)
Par CITIZEN le 1er Août 2019          Consultée 413 fois

La Oi! c’est du sérieux, vous pensez peut-être que les débats de blackeux c’est autiste mais par contre dès qu’on est dans la Oi! c’est interdit de rigoler, jamais jamais jamais. Eh toi t’es un rouge ? Eh toi t’es un faf ? Et de castagner si c’est IRL, ou de boycotter autrement. Raison de plus d’avoir un groupe qui passe le plus clair de son temps à causer de comment c’est dur de se positionner sur cette scène infestée par la politique, là où même le terme d’apolitique est un code d’honneur essentiel pour les uns, une fumisterie pour les autres.

KOHORTE IDF est un groupe studio qui n’a existé qu’autour de 2004, issu d’un groupe français assez célèbre (relevant d’un genre non pertinent pour NIME) et actif depuis un bail, même à l’époque de la sortie de ces quatre EPs, cette compilation sortie un peu plus tard les regroupant tous. Formation restée un side-project discret, à tel point que son line-up exact est inconnu et que le groupe dont les musiciens proviennent n’a jamais revendiqué la paternité de ce combo - infos de première main trouvées à la faveur d’une rencontre fortuite, je suis pas un journaliste d’investigation hein. Y a pas vraiment de quoi se cacher non plus à part si on est intime avec les histoires de cette scène qui ne m’intéressent pas vraiment et que je suis pas tout à fait sûr de comprendre dans toutes leurs subtilités, laissons donc ça de côté.

KOHORTE IDF, fort donc d’une grande expérience musicale dans un répertoire différent mais dont les sources abreuvent également la Oi! qui est son style d’adoption, est également fort d’un recul musical et culturel lui permettant de se détacher des défauts de l’âge d’or de ce genre musical. Ils proposent une Oi! systématiquement mid-tempo et extrêmement massive, robuste et maîtrisée, à tel point que cette compile peut avoir initialement l’aspect d’un bloc impénétrable, loin des fantaisies Punk ou des accointances alternatives qui agitaient la scène originale. Le mot d’ordre est donc Oi! point barre, la plus pure possible et vous avez intérêt à savoir dans quoi vous vous lancez. KOHORTE IDF ne connaît que deux modes : un mode proposant un commentaire sur l’état de la scène Oi! en général, livrant la musique la plus terre à terre et basique, une efficacité de mise sur tous les morceaux avec une approche rythmée parfois renfermant une tension explosive bien amenée par un chant rocailleux et menaçant ; et très curieusement, des chansons à thématique médiévale occasionnellement ayant recours à des instruments traditionnels en intro, avec parfois une synthèse entre les deux, le morceau "Ménestrel" servant de métaphore au musicien actuel. Les deux cohabitent bien est sont de toute façon très bien servis par la maîtrise du propos et la fluidité de composition, jamais à la traîne pour proposer des riffs assassins ou des rythmiques scandées qui vous font battre du pied aussi automatiquement que n’importe quel classique d’AC/DC.

Le groupe n’oublie jamais de construire ses chansons sur des riffs, des refrains percutants ou n’importe quel petit truc accrocheur et adapté dont il a la fantaisie, à noter notamment un saxophone qui renvoie au meilleur de l’utilisation de cet instrument qui, s’il n’est pas vraiment un élément constitutif de la Oi!, peut y être coopté avec une facilité remarquable et l’a été avec bonheur dans les années 80 sur quelques morceaux mémorables (le saxophone de BÉRURIER NOIR a ainsi enregistré deux titres pour les TOLBIAC’S TOADS !). Les titres qui bénéficient de cet instrument providentiel ont donc un surcroît d’intérêt.

L’intérêt de la compilation est clairement concentrée dans les premiers titres, avec un enchaînement énorme sans fillers pour les huit premiers morceaux (à moins que la longueur me fasse perdre ma concentration sur la fin, pourtant j’ai réussi à tout me farcir d’une traite plusieurs fois mais faut dire que l’impression de satiété arrive vite). Parmi ces titres, je sélectionnerai surtout "La Compagnie Noire", "Les Moines Soldats" (mine de rien les paroles sont une accumulation de piques super ajustées, rien n’est laissé au hasard), "Internet Héros" (malgré l’inanité de la thématique), "Vendu Aux Médias", "Ménestrel". On appréciera les titres plus métallisés, le groupe proposant une relecture de la Oi! assez inédite par l’intransigeance de son jeu, qui préfère souvent les enchaînements de riffs sulfureux aux chœurs avinés, même si les refrains scandés trouvent évidemment toujours leur place.

Du côté des titres plus joviaux et plus basiques, on peut citer l’inévitable "Skingirl" (qui est bien sûr l’occasion d’utiliser des plans plus chaleureux, et qui swingue méchamment), "Kohorte I.D.F" pour l’hymne. La fin de la compilation se fait plus sombre avec l’ensemble des morceaux introspectifs et critiques ("Quel Avenir ?", "Douce Illusion"), le très réussi "La Sentinelle" dont le riff déchirant est une merveille, ainsi que "Skinhead" avec ses rythmes syncopés pépères (comptez le nombre de fois que le mot “Skinhead“ est prononcé sur ce titre et pensez que vous perdez cinq points de QI à chaque fois, il vous reste pas grand-chose à la sortie !). Quelques morceaux plus bateau se glissent quand même dans la pioche de la seconde moitié.

Avec cette compilation qui regroupe les quatre EPs sortis par le groupe en un an, on a l’impression que KOHORTE IDF a voulu mettre un point final à la Oi! en fermant tous les débats possibles et en récapitulant tous les thèmes imaginables (ils ont quand même la bonne idée de pas trop causer hooliganisme), avec des compositions travaillées et absolument écrasantes. C’est la bizarrerie de ces groupes officieux qui lâchent tout sur un album énorme et disparaissent complètement, ces mecs ont montré que la Oi! ils maîtrisaient, ils auraient pu étaler un peu plus tout ça pour le rendre plus digeste. Si ces gars n’ont jamais remis le couvert, ils n’empêchent pas pour autant de nombreux autres groupes de fleurir et de ressasser encore et encore ces débats vieux de trente ans… Mais bon on les supporte, mais c’est surtout grâce au saxo qui fait passer la pilule ! Une actualisation du genre bienvenue.

A lire aussi en DIVERS :


APOCALYPTICA
The Life Burns Tour (2006)
Du tout grand art original !




PIN-UP WENT DOWN
2 Unlimited (2008)
Melting-pot fun et zarbi.


Marquez et partagez




 
   CITIZEN

 
  N/A



Non disponible


1. La Compagnie Noire
2. Anti Hippies Army
3. Renégat
4. Les Moines Soldats
5. Skingirl...
6. Internet Heros
7. Vendu Aux Medias
8. Menestral
9. Baltringue
10. Kohorte I.d.f.
11. L'auberge Du Chat Pendu
12. Ni Bones, Ni Reds
13. Noel Rouge
14. Quel Avenir?
15. Douce Illusion
16. La Sentinelle
17. Classe Travaillante
18. Docs Coquées Et Cranes Rasés
19. La Grande Faucheuse
20. Skinhead...



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod