Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Bandcamp (575)
 Myspace (436)

ABNORMALITY - Sociopathic Constructs (2019)
Par SIRFRANGILL le 23 Juin 2019          Consultée 817 fois

Rares sont les formations, tout en pratiquant un genre aussi extrême que le Brutal Death, à être signées chez une écurie aussi réputée et puissante que Metal Blade. C'est pourtant le cas d'ABNORMALITY qui, en peu de temps (dès son premier premier album en fait), a su s'imposer comme un des noms notables du genre. Pour en arriver là, la formation n'a pas uniquement compté sur son talent pourtant indéniable, elle a également su jouer de quelques artifices. En effet, la vocaliste Mallika Sundaramurthy, bien avant l'avènement de "Contaminating The Hive Mind", travaillait aux studios Harmonix Music System, connus dans l'industrie du jeu vidéo pour avoir mis au monde les licences "Guitar Hero" et "Rock Band" qui jouissent aujourd'hui d'une grande popularité autour du monde. Bien consciente des bénéfices que son groupe alors nouveau-né pourrait retirer de la publicité que de tels jeux offrent aux artistes qu'ils incluent en leur sein, la chanteuse parvint à rendre disponible le titre "Visions" de leur démo de 2007 sur Rock Band 2. Si aujourd'hui le clip de leur "tube" "Monarch Omega" a été visionné presque trois millions de fois, cette apparition d'apparence inexplicable sur les écrans maculés de vert, rouge, jaune, bleu et orange n'y est certainement pas pour rien.

Ceux qui avaient eu l'occasion de se frotter au morceau sus-nommé sur leur console septième génération préférée savent que les Américains entendent bien, aux travers de leur œuvre, botter un maximum de culs. Bien nul sera leur étonnement une fois au contact de l'inaugurale "Monarch Alpha" qui blaste d'entrée et qui, tout au long de ses trois minutes quarante-deux nous donne à voir un enchevêtrement de riffs et plans techniques entrecoupés de temps à autres par une mosh part, dans un schéma qui ne sera pas sans nous évoquer SUFFOCATION. Cette comparaison peut être prolongée jusqu'aux vocaux puisque Sundaramurthy donne dans un growl assez profond mais plutôt clair, ressemblant assez à ce qu'a pu réaliser Franck Mullen dans la seconde partie de la carrière des New-Yorkais. Le chant grave est cependant rehaussé de phrasés aigus présents en quantité suffisante pour éviter la monotonie. Instrumentalement, on est pas non plus dans la pure repompe des premiers Brutal Deatheux de l'histoire, ABNORMALITY possède un goût encore plus marqué pour la technique que son modèle. C'est flagrant sur "A Catastrophic And Catalyzing Event" où l'on retrouve des riffs assez instables et ardus.

Malgré ses trente-deux petites minutes, "Sociopathic Constructs" est assez dense, non seulement de par le haut niveau de jeu, mais aussi par son tempo globalement très élevé qui fait suivre les riffs à grande vitesse de la première à la dernière seconde. La deuxième partie de disque présente tout de même quelques baisses de BPM, "A Catastrophic And Catalyzing Event" est relativement plus mesurée que ses sœurs et "Dying Breed" se veut plus écrasante que fulgurante de la même manière que "A Seething Perversion" débutant de façon plus mélodique. Quant à l'intro de "Transmogrification Of The Echoborgs", elle pourrait presque faire penser à du NILE par sa mélodie ensoleillée et sa lourde rythmique impériale.

Mais ces quelques accalmies ne sont que de courtes trêves entre les bombardements presque constants qui composent donc la quasi totalité du skeud. C'est ici que réside le principal bémol de ce dernier, ABNORMALITY ne sera pas le premier groupe de Brutal Death à miser sur la rapidité, c'est l'une des caractéristiques premières du genre, mais ici tout est tellement homogène qu'il est bien difficile de retenir quoi que se soit en fin d'écoute. Non pas que ce soit trop complexe, je dirais plutôt trop classique, aucun riff ne se démarque vraiment de ses voisins, impossible d'apprécier un morceau davantage qu'un autre. Se dessine au fil de la lecture une impression d’agression certes, mais par un mal contre lequel on serait immunisé, qui attaquerait sans avoir connaissance du mur infranchissable qui protégerait sa victime. Si les riffs moyens de Henry et Kirsch constituent les briques de ce rempart, le ciment serait certainement la production de l'enregistrement. Celle-ci est si clinique qu'elle finit par polir la musique des Américains, ce qui n'était certainement pas le but. Cet effet dramatique est d'autant plus audible lors des mosh-parts qui voient leur projet de lourdeur saboté sur "Transmogrification Of The Echoborgs" ou "Dying Breed".

Mallika et sa bande avaient su attirer à eux les projeteurs du Death avec "Contaminating The Hive Mind", mais depuis, malgré la signature chez Metal Blade, on ne peut que constater une certaine stagnation (au niveau musical en tout cas). ABNORMALITY a beau ne pas emprunter tous les clichés du genre, tant avec sa pochette, bien que discutable, qui se pare d'une esthétique un brin abstraite, qu'avec ses paroles, la vocaliste n'hésite pas à aborder des sujets pour le moins rares dans le Metal comme le féminisme sur "Curb Stomp" (on parle quand même de la frontwomen de CASTRATOR, formation au sein de laquelle elle retourne dans l'autre sens les thèmes misogynes omniprésents dans le Death, et on aura bien du mal à lui en vouloir), la groupe ne réussit pas en cette année 2019 à proposer un travail suffisamment personnel ou efficace pour qu'on aie envie de retourner vers ce "Sociopathic Constructs".

A lire aussi en DEATH TECHNIQUE :


ULCERATE
Stare Into Death And Be Still (2020)
Déréliction

(+ 1 kro-express)



PSYCROPTIC
Symbols Of Failure (2006)
Brutal Death Technique, bitch


Marquez et partagez




 
   SIRFRANGILL

 
  N/A



- Mallika Sundaramurthy (vocaux)
- Jeremy Henry (guitare)
- Sam Kirsch (guitare)
- Josh Staples (basse)
- Jay Blaisdell (batterie)


1. Monarch Alpha
2. Penance
3. Kakistocracy
4. Transmogrification Of The Echoborgs
5. A Catastrophic And Catalyzing Event
6. Aeturnum
7. Dying Breed
8. A Seething Perversion
9. Curb Stomp



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod