Recherche avancée       Liste groupes



      
OPERA METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Anthropia, Assacrentis
- Style + Membre : Hamka, Kerion
 

 Bandcamp (80)

GATES OF PARIS - Gates Of Paris (2018)
Par FREDOUILLE le 18 Mars 2019          Consultée 2707 fois

Si ces derniers jours voire même ces dernières semaines, on parle beaucoup de "Moonglow", le tout dernier effort studio d’AVANTASIA, à juste titre d’ailleurs, c’est en effet une grosse sortie Metal qui était très attendue, il faut bien le reconnaître, et puis dans le registre on n’a guère fait mieux que le projet de Tobias Sammet (EDGUY), il serait cependant dommage d’occulter des disques du même registre et sortis très récemment. Et je veux tout particulièrement attirer aujourd’hui votre attention sur l’excellent premier album de GATES OF PARIS (sorti le 30 novembre 2018) le tout nouveau projet de l’ami Remch Carrayrou, le guitariste et compositeur du non moins excellent groupe français KERION (actuellement en pause au détriment justement de GATES OF PARIS) et de Chris Barberi auteur écrivain de la saga des "Cloudriders". Question line-up nous retrouvons ici le camarade de Remch du groupe KERION, soit Steph Papasergio à la basse, Damien Rainaud (ONCE HUMAN) à la batterie et l’excellent Raphael Dantas (EGO ABSENCE, SOULSPELL) au chant.

GATES OF PARIS est ce genre de projet Opera Metal, unique en son genre et qui se veut réellement attrayant (on ne s’arrêtera pas trop sur la pochette qui « pique un peu », elle a ceci dit le mérite d’être en totale adéquation avec la thématique de l’album), ambitieux aussi, même si de toute évidence il dispose de moins de moyens qu’AVANTASIA. Ce disque aura au moins le mérite d’être beaucoup plus varié, moins stéréotypé surtout, et finalement à des années-lumière des gimmicks d'AVANTASIA qui a tendance à toujours tourner autour de la même recette. Pour cela, GATES OF PARIS qui nous fait voyager à travers les siècles dans la ville de Paris en nous faisant redécouvrir des lieux mythiques à l’image du Moulin Rouge, Notre Dame de Paris, Le Louvre, les catacombes ou encore la cour des miracles, regroupe lui aussi de nombreux invités tels que Flora Spinelli (chanteuse de KERION) qui nous enchante réellement sur le titre d’ouverture, "Wieniawski Caprice, Op 181" et de clôture "Wieniawski Caprice, Op 182", chant façon opéra sur la composition de Henryk Wieniawski, de Phillip Giordana (FAIRYLAND) qui vient poser ses chœurs, ainsi que de plusieurs guitaristes français (et pas des moindres !) qui ont enregistré avec le groupe sur l’album, à savoir Yann Mouhad (HAMKA), Stephan Forté (ADAGIO) et Olivier Lapauze (HEAVENLY). Du beau monde donc !

Et le résultat est tout particulièrement probant. En moins de cinquante minutes, "Gates Of Paris" nous immerge totalement dans la ville-lumière. Non seulement par le biais d’introductions telles que "Wieniawski Caprice OP.181", de narrations et interludes plutôt bien placés comme sur les ouvertures du single "The Cabaret", du presque solennel "Gargoyles' Shadow" son orgue, son riff à la STRATOVARIUS, ses chœurs et son chant soprano de toute beauté ou du presque inquiétant "Catacombs", mais aussi et surtout par le biais d'une variété absolument exceptionnelle au niveau des compositions. Pour cela, GATES OF PARIS n’a pas hésité à varier les plaisirs en piochant directement dans des airs traditionnels appropriés comme sur le très enlevé "The Cabaret" qui combine habilement les passages purement Opera Metal avec chœurs grandiloquents, passages purement Speed mélodiques et s’inspirant complètement de musiques festives de danses parisiennes (French Cancan) avec des soli mélodiques de haute voltige. Il en est de même pour d’autres titres comme "Ghost Of The Seine" (où l’on entend au début Edith Piaf et un orgue de barbarie) à la mélodie enchanteresse et qui fait penser à de la musique du vieux monde, au lancinant "House Of Kings (Louvre)" dont l’intro classique et les mélodies rappellent parfaitement ce qu’était le palais royal au temps de la Renaissance, à "Napoleon’s Circus Show" et sa parade du cirque façon metallique, sa mélodie élégante et ses quelques cuivres, à "Mysteries Of Paris" et ses quelques notes de tango qui nous délivre une mélodie au piano à vous faire hérisser les poils sur les bras et qui propose lui aussi quelques très bons enchainements. On retiendra également le surprenant "The Dress Of Light Lady" et ses touches Jazz Manouche qui s’allient parfaitement avec des chœurs symphoniques là encore majestueux et grandiloquents, et le très jazzy "Temple Of Swing", son côté un peu piano-bar et son passage au saxo.

GATES OF PARIS propose donc et tout au long du disque de multiples orchestrations de premier choix, pléthore d’arrangements, chorales et chant (soprano, chant de messe araméen à la fin de "Gargoyles' Shadow") et l’utilisation aussi de bon nombre d’instruments à l’image de l’accordéon, du piano, du violon, de quelques cuivres et même de castagnettes comme sur l’excellent "Court Of Miracles" qui sous ses airs de flamenco nous surprend presque avec ses enchaînements absolument limpides et son pont tout bonnement fantastique où l’on entend même un air de Carmen avec son chant soprano. Du grand art assurément ! L'ensemble habilement ficelé permet en tout cas à GATES OF PARIS de retranscrire à merveille l'univers de la ville lumière et de ses lieux mythiques. Bien évidemment, le tout est servi par une production claire et de qualité même si elle manque d'un poil de profondeur, et par d'excellents musiciens à commencer par le vocaliste Raphael Dantas aux vocalises puissantes qui est au final assez convaincant malgré la variété des compositions. Côté guitares, elles restent omniprésentes malgré les interludes et multiples variations, Remch Carrayrou et ses camarades invités prenant le soin de distiller une foultitude de soli mélodiques de qualité. GATES OF PARIS s'apparente, derrière son costume affriolant et au final original, à une danseuse de cabaret. Il fait preuve à la fois d'énergie, d'équilibre, de souplesse, multipliant les pirouettes parfois même à la limite de l'acrobatie. Brillant ! COUP DE COEUR de mon coté qui mérite bien une sélection du site.

Morceaux préférés : "The Cabaret", "Court Of Miracles", "Gargoyles' Shadow", "The Dress Of Light Lady", "Mysteries Of Paris".

Note : 4/5.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par FREDOUILLE :


KERION
Holy Creatures Quest (2008)
Pour les fans de Rhapsody ou de Fairyland!




EPICA
We Will Take You With Us / 2 Meter Sessies (2004)
Pour les collectionneurs avant tout!


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
   METAL

 
   (2 chroniques)



- Raphael Dantas (chant)
- Remch Carrayrou (guitares)
- Damien Rainaud (batterie)
- Steph Papasergio (basse)


1. Wieniawski Caprice Op.181 Feat. F. Spinelli
2. The Cabaret
3. Court Of Miracles
4. The Dress Of Light Lady Feat. O. Lapauze
5. Catacombs
6. Ghost Of The Seine
7. Napoleon’s Circus Show Feat. Y. Mouhad
8. Temple Of Swing
9. House Of Kings (louvre) Feat. R. Carrayrou
10. Gargoyles’ Shadow Feat. S. Forté
11. Mysteries Of Paris
12. Wieniawski Caprice Op.182 Feat. F. Spinelli



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod