Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Testament, Machine Head
- Membre : 4 Arm

MESHIAAK - Alliance Of Thieves (2016)
Par FREDOUILLE le 6 Octobre 2018          Consultée 496 fois

Forcément, MESHIAAK ne vous parlera sans doute pas. Surtout si vous n’avez pas suivi le groupe de Thrash australien qu’est 4 ARM et dont le dernier opus écouté et chroniqué par votre serviteur, "Submission For Liberty" (2012) est une petite tuerie Thrash. Dans le cas contraire vous avez dû attendre avec beaucoup d’impatience ce premier opus de MESHIAAK, "Alliance Of Thieves" à l'artwork plutôt soigné. Basé à Melbourne le groupe est récent et a été fondé par Danny Camilleri (alias Danny Tomb) ex-chanteur/guitariste chez 4 ARM, qui a donc mis les voiles, et qui s’est entouré de musiciens hors pairs avec notamment Jon Dette batteur américain au cv long comme le bras (EVIL DEAD, TESTAMENT, HEATHEN, ANTHRAX, SLAYER...) et Dean Wells guitariste chez TERAMAZE groupe de Metal Progressif australien. C'est le bassiste Nick Walker (BANE OF BEDLAM) qui complète le line-up.

Et pour son premier opus, MESHIAAK cogne vraiment très fort. Produit par Dean Wells, "Alliance Of Thieves" annonce très rapidement la couleur et ce dès les premières notes du monstrueux et tapageur "Chronicles Of The Dead", ses riffs puissants et agressifs, titre qui vous assaillit frontalement. Ce qui interpelle d'entrée de jeu c'est ce son relativement puissant, énorme pour ne pas dire pachydermique. Nous ne sommes parfois pas très loin d'un groupe comme MACHINE HEAD que ce soit niveau son ou bien au niveau de l'approche musicale ("It Burns At Both Ends"). MESHIAAK concasse tout sur son passage et a vraiment de quoi défriser un placide mammouth. Ce rendu est bien évidemment renforcé par les rythmiques énergiques, tantôt lourdes ("I Am Among You", "It Burns At Both Ends") voire même effrénées du groupe ("Chronicles Of The Dead", "Maniacal") et par le jeu très technique et assez impressionnant du batteur Jon Dette qui semble en mettre un peu plus dans tous les recoins.

Sur "Alliance Of Thieves", c’est donc à une vraie déferlante Thrash qu’on a droit. À mi-chemin entre tradition et modernité, le Thrash puissant, véloce, parfois ravageur, technique de MESHIAAK ne fait décidément pas dans la dentelle et propose de véritables brûlots Thrash à l'image donc de "Chronicles Of The Dead" et son break particulièrement efficace, le classique "Alliance Of Thieves" et ses quelques vocaux clairs, "Last Breath Taken" et son côté un tantinet TESTAMENTesque ou encore "I Am Among You" plutôt bien ficelé à l'image de ce sublime pont, chant calme et guitare sèche laissant bientôt place à de superbes soli aussi mélodiques que techniques ("I Am Among You" a de quoi vous faire plaisir amis progueux !). Car s'il y a bien un autre élément qui se dégage de ce disque c'est bien évidemment l'apport incontestable de l'ami et virtuose Dean Wells qui est déjà, loin d'être un manchot, et qui apporte de manière non-négligeable tout son savoir faire et sa technique (expérience TERAMAZE inside !). Ce qui rend le Thrash de MESHIAAK bien plus original, intéressant et attrayant qu'un Thrash lambda cela va de soi.

Car MESHIAAK en plus de proposer quelques perles de Thrash, n'hésite vraiment pas à varier les plaisirs en distillant non seulement quelques très belles mélodies (sur "I Am Among You" par exemple), quelques atmosphères plutôt subtiles et judicieuses ("At The Edge Of The World", arpèges orientaux et percussions sur "It Burns At Both Ends"), beaucoup de variations dans les vocalises (chant tantôt rageur et hurleur de Danny Tomb, chant tantôt doux et clair presque pop parfois), et en proposant aussi quelques mid-tempos qui ont vraiment tout de potentiels singles à l'image de "Drowning, Fading, Falling" et ses quelques fins arrangements, et surtout de "At The Edge Of The World" particulièrement captivant et accrocheur. MESHIAAK va même jusqu'à proposer une power-ballade pour terminer l'album avec "Death Of An Anthem" agrémentée d'une guitare acoustique et du chant clair de Danny Camilleri. Une montée en puissance progressive de toute beauté pour une composition qui se bonifie réellement au fil des écoutes.

Pour un premier opus, MESHIAAK marque donc indubitablement les esprits puisqu'il propose un Thrash à l'esthétique moderne, à la fois racé, solide et de très haute facture, toujours mélodique, diversifié qui plus est et ponctué d'éléments divers (breaks et ponts créatifs, soli techniques de haut vol, variations dans le chant...) qui font là toute son originalité et sa qualité. Bien sûr, les fans de 4 ARM ne seront nullement dépaysés par MESHIAAK puisque de par le chant toujours aussi puissant et reconnaissable de Danny Tomb et son sens du riff "killer", quelques chansons rappelleront aussi et allègrement l'ancien combo du chanteur/guitariste ("Last Breath Taken"). Un groupe au fort potentiel donc (ça joue quand même super bien) que je vous recommande chaudement et qu'il faudra bien évidemment suivre prochainement puisqu'il prépare en ce moment même un second opus.


Morceaux préférés : "I Am Among You", "Chronicles Of The Dead", "At The Edge Of The World", "Death Of An Anthem".

A lire aussi en THRASH METAL par FREDOUILLE :


DEPRESSIVE AGE
Electric Scum (1996)
Dernier album SOMPTUEUX, du Combo ex-est-Allemand




OVERKILL
Wrecking Everything (2002)
Thrash metal


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Jon Dette (batterie)
- Danny Camilleri (chant, guitares)
- Dean Wells (guitares)
- Nick Walker (bassiste)


1. Chronicles Of The Dead
2. It Burns At Both Ends
3. I Am Among You
4. Drowning, Fading, Falling
5. At The Edge Of The World
6. Last Breath Taken
7. Maniacal
8. Alliance Of Thieves
9. Death Of An Anthem



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod