Recherche avancée       Liste groupes



      
MAELSTROM MATHCORE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Bandcamp (11)

BOTCH - 061502 (2006)
Par POSITRON le 10 Août 2018          Consultée 438 fois

J'ai toujours considéré les fanatiques de la musique live – elle seule serait légitime et les enregistrements studio ne seraient qu'une fade copie quasiment sans âme – comme au mieux des passéistes têtus (*) ou au pire de sacrés abrutis. Je n'ai pas réellement envie de bavarder sur les nombreux contre-exemples de formations dont la nature réelle ne peut s'exprimer qu'en studio ou bien de faire un petit versus "limitations du live" contre "limitations du studio" mais vous m'accorderez cependant que dans le Metal on parle principalement d'œuvres studio avant de retenir les concerts sans même parler de l'album live, hybride bâtard qui ne fait correctement le boulot ni de l'un ni de l'autre.

Sauf qu'à l'instar des incontournables "Unleashed In The East", d'un "Made In Japan" ou d'un "The Link Alive", "061502", enregistrement du dernier concert de BOTCH est un de ces Lives marquants et inoubliables qui s'imposent au minimum comme des incontournables et je vais glisser tout doucement dans cette chronique vers la possibilité que celui-ci soit l'apogée de celui-là. Voilà je vous mets de la grosse référence ; on parle pas d'un petit concert enregistré pour remplir un contrat ou mettre un peu de thune dans les caisses. Alors puisque vous avez évidemment lu la chronique de "The Unifying Themes..." par Pinpin, vous connaissez déjà BOTCH, membre du Big 3 du Mathcore BOTCH – CONVERGE – DILLINGER, trop souvent oublié pour cause de split, indispensable pour qui voudrait comprendre le genre.

Bien évidemment la setlist de "061502" est absolument incroyable, regroupant purement et simplement ce que BOTCH a pu faire de meilleur dans sa discographie, à l'exception peut-être de la reprise "Rock Lobster" que aurait pu être avantageusement remplacée par "Afganistam" même si je soupçonne qu'elle soit impossible à reproduire correctement en live. L'ensemble des compositions représente le top du top du Mathcore, témoignant aussi bien des origines Hardcore du groupe, de sa parenté avec la scène Metalcore naissante (le groupe remerciera UNDERTOW) que de sa volonté constante de repousser les limites de sa musique. Si l'on peut regretter l'intensité des hurlements écorchés des tous débuts, David Verellen reste un vocaliste exemplaire qui hurle derrière un groupe possédé, au sommet de sa technique et de sa furie. Là normalement je cite des exemples mais je vais pas vous réciter la setlist, c'est idiot.

L'on parlait plus tôt de transcender les compositions originelles : si l'intensité atteinte par BOTCH tout au long de ce Live dépasse celle de ses enregistrements studios c'est réellement avec la fin du disque et l’enchaînement hallucinant "Transitions" – "To Our Friends" – "Hutton's Great Heat Engine" – "Man The Ramparts" (**) que le groupe impose ce Live comme le sommet de sa courte discographie. Si la férocité du groupe est alors à son maximum, la participation du public aux (courts) moments d'accalmie – "it's so quieeeeet.... heeeere....." qui ne m'a jamais fait grand-chose sur disque – fait réellement exploser les pistes.

"061502" est terriblement attachant. Les petit speechs de David Verellen, un gamin qui ne comprend pas ce qui se passe et rayonne juste de joie d'avoir pu arriver jusqu'ici, jouer du Hardcore avec ses potes devant un parterre de fans, contraste avec le maelstrom musical proposé par le groupe et offre un caractère très humain, vivant et organique à la représentation. Le 15 juin 2002 un grand du Hardcore s'est éteint au milieu de ses proches : il n'est pas trop tard pour venir présenter ses respects. "This is your last chance".

_ _ _ _ _

(*) Ne le prenez pas mal je suis après tout moi-même un jeune con têtu.
(**) Dont on regrettera cependant la troncature.

A lire aussi en HARDCORE par POSITRON :


ZAPRUDER
Zapruder (2018)
Feels fists & fun




NOMEANSNO
Wrong (1989)
Trop, ça n'est pas assez.


Marquez et partagez




 
   POSITRON

 
  N/A



- Dave Verellen (chant)
- Dave Knudson (guitare)
- Tim Latona (batterie)
- Brian Cook (basse)


1. St. Mathew Returns To The Wom
2. Thomas Howell As The 'soul Man'
3. John Woo
4. Japam
5. Oma
6. Frequency Ass Bandit
7. Thank God For The Worker Bees
8. Framce
9. Third Part In A Tragedy
10. Rock Lobster
11. Transitions From Persona To Object
12. Our Friends In The Great White North
13. Hutton's Great Heat Engine
14. Man The Ramparts



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod