Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-HARDCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


GLASSJAW - Material Control (2017)
Par PINPIN le 18 Mai 2018          Consultée 495 fois

Retour inattendu, mais logique. Après les réunions de THRICE, SAOSIN et The FALL OF TROY en 2016, AT THE DRIVE-IN en 2017, GLASSJAW fait partie d’une vague de comebacks qui se poursuit avec UNDEROATH et HOPESFALL au début 2018.
Vous ne connaissez pas ces groupes ? Il est encore temps de découvrir, ce sont des entités notoires de la vague Post Hardcore du début des années 2000. La musique des premiers GLASSJAW est d’ailleurs selon moi, une des meilleures définitions qu'on puisse donner au style Post Hardcore, j’en reparlerai si un jour je me décide à chroniquer "Everything You Ever Wanted To Know About Silence". Moi qui ne connaissais pas GLASSJAW à l’époque où il tournait, je me réjouis de ce retour, j’ai saigné la discographie depuis quelques années et il en est né une certaine frustration de ne pas pouvoir ni le voir en concert, ni d’avoir de nouveautés à me mettre sous la dent.

Sur ce, commençons par la pochette : boum, madeleine de Proust dans ma face – ok c’est très personnel – mon père faisait des photos macro-argentiques d’insectes sur fleurs qui ont vieilli et pris cette même teinte ô combien nostalgique. Je note une légère tendance à la compo florale des jaquettes de Post Hardcore en 2018, regardez celle du dernier GOOD TIGER, que je cite davantage pour vous le recommander que pour vous inviter à regarder la pochette. Cette pochette pourra aussi rappeler les images des bons points que les instits’ donnaient, pas de doute GLASSJAW veut que vous abordiez ce disque l’esprit rivé sur le passé – je note que j’ai déjà dit ça à propos de OF MICE & MEN, serait-ce une mode ?

Le passé donc, je mets le CD dans la platine et là, surprise, GJ nous fait du neuf avec de l’ancien, "Material Control" n’est pas une redite mais une expérimentation, une réinterprétation de leur style. À ce niveau d’ailleurs, difficile d’accoler une étiquette, on assiste en 35 minutes à un mix de Noise Rock, Punk sale et lourd, DEFTONES, Trip Hop aussi pour le côté répétitif, futuriste et froid ; j’y entends même une influence de BJÖRK – pour ce que ce dernier point vaut, je pense bien être le seul à percevoir du BJÖRK dans ce fatras. Globalement, la frénésie des premiers albums est passée, GJ donne davantage dans le lourd, plaintif et répétitif, le lien avec le GLASSJAW de début 2000 se fait par la voix de Daryl Palumbo principalement.

Avec les écoutes ce mélange étonnant s’organise, les dissonances prennent sens et ce qui se dégage c’est un effet hypnotique, une impression de musique intemporelle, underground. Les murs de sons et les mélodies aigres de l’album provoquent un sentiment curieux de revenez-y et d’incomplet à la fois, ce qui fait qu’on y retourne pour rechercher si l’on n’a pas manqué une subtilité cachée. Personnellement j’apprécie plus l’album qu’aux premières écoutes, mais quelques longueurs et l’absence de ces crises de folie passagères caractéristiques du vieux GJ laissent une petite partie de moi insatisfaite.

Dans l’ensemble "Material Control" est un bon album, innovant et bien réalisé. Il est toutefois plutôt sombre et intimiste ce qui contribue à l’écarter des productions très légères ou accrocheuses que nous propose la scène en ce moment, prenez par exemple : le dernier GOOD TIGER (*) ! Ce qui ne signifie pas qu’il ne faut pas écouter "Material Control", il faut juste savoir l’associer avec votre humeur du moment.

Note finale : 3,5/5 - J’ai toujours des difficultés à choisir entre 3 et 4 étoiles, sachant que c’est une grande différence en termes de note mais aussi en termes de nombre de lecteurs.

(*) écoutez GOOD TIGER.

A lire aussi en POST-HARDCORE par PINPIN :


DANCE GAVIN DANCE
Downtown Battle Mountain (2007)
Écoute ça mec, ça va changer ta vie !




DANCE GAVIN DANCE
Mothership (2016)
Tu sais pas ce que tu rates !


Marquez et partagez




 
   PINPIN

 
  N/A



- Daryl Palumbo (chant)
- Justin Beck (guitare, basse)
- Billy Rymer (batterie)


1. New White Extremity
2. Shira
3. Citizen
4. Golgotha
5. Strange Hours
6. Bastille Day
7. Pompeii
8. Bibleland 6
9. Closer
10. My Conscience Weighs A Ton
11. Material Control
12. Cut And Run



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod