Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Theatre Of Tragedy, Cradle Of Filth, Angel Nation [enkelination]
- Style + Membre : Liv Kristine

LEAVES' EYES - My Destiny (2009)
Par DARK BEAGLE le 9 Février 2018          Consultée 604 fois

Autant "Vinland Saga" était sorti rapidement après un premier album salué par les fans et la critique, autant son successeur se sera fait attendre. Trois années le séparent en effet de "Njord", mais le groupe a décidé de sortir un petit EP pour le présenter, "My Destiny", composé de quelques titres de l’album et d’inédits, à la façon d'un single qui aurait un peu plus de gueule. Une mise en bouche donc, histoire de ne pas arriver directement avec un plat trop copieux.

"My Destiny" fut illustré par un clip pas toujours très bien fagoté, mais qui avait le mérite de raconter une histoire assez simple et cruelle, où le poids du mensonge conduit à la fatalité. En cela, il suit très bien le côté à la fois triste et guerrier qui se dégage de cette chanson. Triste, parce que la prestation de Liv Kristine est toujours remarquable d’émotion et de subtilité et qu’elle porte les sentiments de sa voix cristalline. Guerrier, parce quand Alexander Krull (ATROCITY) se lance à son tour, c’est du direct et sans fioriture, genre décrassage des conduits auditifs. Mais surtout, cela nous permet d’apprécier la grande surprise qui nous attend sur "Njord".

En effet, LEAVES’ EYES a travaillé avec le LINGUA MORTIS ORCHESTRA, dirigé par Victor Smolski, alors encore chez RAGE. Et l’apport de l’orchestre et des chœurs vient magnifier la musique de la formation, qui ne pouvait être que sublimée tant elle se prête à ce genre d’exercice. Cela lui confère donc un côté symphonique loin d’être déplaisant parce que maîtrisé, sans surenchère inutile. On évite ainsi la boursoufflure guimauve qui menace souvent le genre. Tout est donc question d’équilibre. Et ici, ce sera plutôt bien respecté.

Prenons "Northbound" par exemple (que l’on retrouvera aussi sur l’album). Elle développe une approche assez accrocheuse, à la manière d’un WITHIN TEMPTATION dans l’idée, en s’acoquinant avec des rythmes plus Pop. Ici, les orchestrations vont agrémenter une montée en puissance qui va s’avérer décisive et on se laisse facilement prendre au jeu. De ce point de vue, le titre est une entière réussite et le tour de chant de la belle Liv est une fois de plus irréprochable. D’ailleurs, elle se montrera magistrale sur les passages les plus Folk.

Ainsi, "Scarborough Fair", présentée dans une version acoustique, s’avère troublante, tout comme l’inédit "Nine Wave Maidens". On se laisse complètement happer par le chant de la belle, à la fois mélancolique et cajoleur, qui se marie très bien avec ce genre d’exercice. Et encore une fois, l’émotion est très présente, aussi bien d’un point de vue strictement musical qu’au niveau vocal. De ce côté-là, le groupe est irréprochable, mené par une Liv Kristine qui ne déçoit pas.

Sur d’autres, en revanche, il va se montrer plus discutable dans ses choix, comme celui de proposer un remix de "My Destiny" pour clôturer cet EP. Rien d’Electro, rassurez-vous, mais les instruments sonnent de façon différente, ils se montrent plus clinquants et le résultat a de quoi faire grincer des dents, vu que l’efficacité dégagée par le morceau à la base se retrouve complètement noyée avec cette approche résolument plus Heavy. Dommage, peut-être qu’une reprise ou une version live aurait été plus judicieusement utilisée ? Reste que cette version alternative, on s'en passe très bien.

"My Destiny" s’avère donc être une bonne mise en jambes avant de s’attaquer à un "Njord" autrement plus ambitieux. Un EP sympathique, donc, dévoilant suffisamment de belles choses pour nous mettre en appétit, avec une ambition mesurée et réaliste des capacités de chacun et des possibilités pour le groupe de briller différemment, en évitant de trop ressembler à d’autres formations ou de tomber dans tous les pièges relatifs au Metal Symphonique. Du joli travail.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE :


THY MAJESTIE
Hastings 1066 (2002)
Metal symphonique




RHAPSODY
Power Of The Dragonflame (2002)
Fin de cycle qui s'inscrit comme un commencement

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
  N/A



- Liv Kristine (chant)
- Alexander Krull (chant)
- Thorsten Bauer (guitare)
- Mathias Röderer (guitare)
- Alla Fedynitch (basse)
- Seven Antonopoulos (batterie)


1. My Destiny
2. The Battle Of Maldon
3. Scarborough Fair
4. Northbound
5. Nine Wave Maidens
6. My Destiny (remix)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod