Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Everon, Satyrian, To Elysium
- Style + Membre : Delain, Serenity

PHANTASMA - The Deviant Hearts (2015)
Par JEFF KANJI le 8 Janvier 2018          Consultée 452 fois

Un nouvel All-Star band ? En tout cas ce nouveau projet PHANTASMA est le bébé de deux des vocalistes emblématiques de la nouvelle génération du Power Sympho, à savoir la ravissante Charlotte Wessels (DELAIN) et le charmant Georg Neuhauser (SERENITY). Au milieu de leurs actus bien chargées, les deux vocalistes ont trouvé le temps de se réunir autour d'un concept-album à la trame entièrement rédigée par l'autre jolie rousse du Metal Symphonique (pas Simone donc).

S'appuyant sur des leitmotivs et des textes particulièrement travaillés de Charlotte Wessels qui font ressortir bien davantage que la très jolie fille qu'elle est (elle a même écrit une nouvelle pour accompagner l'album, expliquant aussi la présence de nombreux invités, même si Georg Neuhauser, Oliver Phillips et Charlotte se partagent 90% du boulot), ce disque de Metal Symphonique est parti d'une trame de Georg qui pensait en faire le point de départ d'un album de SERENITY avant de réaliser qu'il méritait une vie propre ; l'histoire des "Deviant Hearts" apportée par Charlotte a permis aux protagonistes d'avancer en parallèle de leurs activités respectives, si bien que le projet a tout de même mis un an avant de naître.

"The Deviant Hearts" est une histoire introspective, ce qui explique sans doute en partie son côté presque intimiste, très mesuré dans ses tempi. Le piano d'Oliver Phillips est omniprésent, contribuant à accentuer la mélancolie présente sur ce disque. C'est d'ailleurs le piano seul qui accompagne les voix doucereuses de Charlotte qui donne envie de recevoir des câlins dès qu'elle ouvre la bouche, et de Georg qui laisse passer dans ses lignes vocales toute sa sympathie laissant émaner charme et classe. Les orchestrations ne sont pas en reste ("Runaway Grey" très dans l'esprit des premiers DELAIN) et c'est sur ces titres que le chant d'Oliver Phillips est le plus appréciable, avec son timbre enrobé qui a des faux-airs de Tobias Sammet comme le très Pop "Try" permet aussi de le remarquer.

Et les trois voix se mêlent à merveille, même si Georg Neuhauser se fait étrangement discret après "Incomplete" pour revenir en force sur le théâtral "Miserable Me" où Charlotte Wessels a le loisir de se reposer un peu. Les titres, même s'ils peuvent parfois se révéler surprenants, ne virent pas pour autant au Prog et on se tient toujours plus ou moins autour des cinq minutes. L'opus est un peu mou à cause de cette succession inéluctable de mid-tempi (il faut attendre l'avant-dernière piste "Novaturient" pour que ça s'énerve un peu) et le côté presque variété qui se dégage des mélodies vocales pourra peut-être en rebuter certains. Néanmoins cela fait longtemps que le Metal Symphonique ne m'a pas surpris en bien (on est tellement habitué à voir EPICA cartonner qu'on y fait plus guère attention), et rien que pour cela cet album mérite les encouragements du jury.

Pour toutes ces raisons, "The Deviant Hearts" est un disque peu évident à appréhender et qui met du temps à se révéler. Il m'aura fallu une dizaine d'écoutes pour revenir, finalement, presqu'au stade de mes premières impressions. Il faut savoir qu'à l'époque je m'écoutais les SERENITY à donf pour enfin chroniquer la discographie des talentueux Autrichiens. Dans une période où je suis davantage motivé par le Hard Rock, je dois avouer que ce disque est, contre toute attente, plutôt rafraîchissant même s'il ne révolutionne pas la musique. Son alliage d'orchestrations pas trop Hollywoodiennes (comme chez SERENITY en fait, et parfois très fines - "Carry Me Home"), de piano romantique et du trio de vocalistes, confère une dimension plus profonde à cette histoire qui en effet est bien plus que la musique qui la raconte, un peu comme le "Forsaken" de NOVERIA.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


NIGHTWISH
Showtime, Storytime (2013)
This is to be good, great, joyous...




Luca Turilli's RHAPSODY
Ascending To Infinity (2012)
Le nouvel o.s. de Luca Turilli

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Charlotte Wessels (chant)
- Georg Neuhauser (chant)
- Oliver Phillips (chant, guitare, claviers, orchestrations)
- Randy George (basse)
- Jason Gianni (batterie)
- -
- Thomas Buchberger (guitare sur 2,3,5,6)
- Chloe Lowery (chant sur 4)
- Dennis Schunke (chant sur 4,9)
- Tom S. Englund (chant sur 2,5,6)


1. Incomplete
2. The Deviant Hearts
3. Runaway Grey
4. Try
5. Enter Dreamscape
6. Miserable Me
7. The Lotus And The Willow
8. Crimson Course
9. Carry Me Home
10. The Sound Of Fear
11. Novaturient
12. Let It Die
13. Symphony Of Light



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod