Recherche avancée       Liste groupes



      
GRIND/BLACK/NOISE METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ENDON - Through The Mirror (2017)
Par LYRR le 11 Novembre 2017          Consultée 458 fois

"Mama" était un album intéressement déboussolant. Il combinait violence et extrémisme musical de manière fort bien pensée, faisant appel tant à la rage du Grindcore qu'à la haine du Black Metal, mais dopées par une dose d'avant-gardisme bruitiste qui donnait à l'ensemble une dimension supplémentaire par rapport à une production lambda de Metal bruyant. C'était vraiment dans cette articulation subtile du violent et de l'extrême que l'on pouvait déceler la marque de fabrique du groupe : la brutalité exacerbée est monnaie courante dans le Metal actuel, mais sublimer celle-ci dans une forme d'expression artistique encore plus radicale afin de véhiculer son message demande peut-être une approche de la musique plus ouverte et conceptuellement complexe que celle d'une simple formation de Grindcore traditionnel. "Mama" était une œuvre d'art contemporain émotionnellement puissante, augurant le meilleur pour un jeune groupe aux influences multiples et à l'univers tourmenté.

C'est donc deux années plus tard qu'ENDON sortit "Through The Mirror", son deuxième album. Le clip produit pour mettre en valeur le titre "Your Ghost Is Dead" diffusé avant la sortie officielle du disque avait toutefois de quoi intriguer : la chanson est très lisible, très « Hardcore », composée de manière à s'imprimer rapidement dans l'esprit de l'auditeur, à tel point que l'on en venait à se demander si le groupe n'était pas en train d'opérer une opération de séduction des masses en abandonnant la Noise et le Black pour se focaliser sur les aspects les plus vendables de sa musique. C'est donc avec une curiosité empreinte de retenue que l'on lance l'écoute de l'album complet : quel niveau de risque ENDON a-t-il choisi de prendre dans son processus de composition ?

Eh bien, un niveau tristement modéré. "Through The Mirror" n’est pas l’écrin de folie destructrice qu’était son prédécesseur : il est plus lisse, mieux calibré et contrôlé ; certes toujours violent, mais bien moins extrême que "Mama". L’équilibrage a été revu avec une dose additionnelle de Grindcore, au détriment du Black et de la Noise, comme l’on pouvait le craindre. "Your Ghost Is Dead" n’est pas représentatif du disque car ne montrant que le visage le plus accessible du groupe, mais force est d’admettre que l’on a ici droit à un son moins innovant et surprenant qu’auparavant.

La qualité est cependant toujours là : il y a une certaine recherche dans les arrangements, une variété bienvenue d’ambiances dérangeantes et dérangées. "Born In Limbo" amuse par ses vocaux animaliers ; "Postsex" ferait presque penser à du NAPALM DEATH avec ses alternances vocales entre growls et shrieks. "Torch Your House" est quant à lui plus aérien, loin de la brutalité Grindcore de "Pensum". "Through The Mirror" renoue quelque peu avec le Black avec son magnifique final dépressif. Mais le seul titre qui fait vraiment montre d’ingéniosité est "Perversion ‘Till Death", avec ses dix minutes de bruitages torturés, ses guitares gémissantes et ses vocaux écorchés. L’atmosphère y est délicieusement horrifiante, rappelant volontiers l’œuvre de KHANATE dans sa capacité à faire cohabiter une lenteur on ne peut plus Doom et une agressivité auditive imprégnée de Harsh Noise. L’on retrouve sur cette piste un extrémisme musical digne de "Mama", naviguant avec style entre l’inaudible et l’accessible, ce qui manquait à l’album jusqu’alors.

"Through The Mirror" est réussi dans l’absolu : il propose une expérience différente de son prédécesseur, avec moins d’extrémisme pour plus de lisibilité. Le groupe a gagné en visibilité (merci au patronage de BORIS), ce qui l’a peut-être poussé à se rendre plus écoutable. Le monde de la critique musicale semble satisfait de ce disque dans l’ensemble ; mais je garderai cependant personnellement certaines réserves quant au choix de mettre autant l’aspect Black Metal de côté. Pour un groupe qui se définit comme du « Catastrophic Noise Metal », cela est un peu dommage : le catastrophique bénéficiait pourtant beaucoup de la négativité du Black. De plus, la Noise se fait parfois trop discrète et rangée, pas assez puissante.

Plus généralement, c’est peut-être l’impression de faire face à une musique trop calibrée et pas assez libre qui me fait placer "Through The Mirror" en deçà de "Mama". C’est certes bon, mais moins jouissif que si la brutalité s’était faite plus artistiquement anarchique. Si le précédent opus vous avait rebuté de par son anti-musicalité trop exacerbée, celui-ci devrait mieux vous convenir. Enfin, pour autant que vous aimiez vous faire exploser les tympans à coup de décibels, cela va de soi.

A lire aussi en DIVERS par LYRR :


BORIS
Gensho (2016)
Redécouvrir des géants de l'expérimentation




ENDON
Mama (2014)
Tu vas pleurer ta mère !


Marquez et partagez




 
   LYRR

 
  N/A



- Shin Yokota (batterie)
- Taro Aiko (électronique)
- Etsuo Nagura (électronique)
- Koki Miyabe (guitare)
- Taichi Nagura (chant)


1. Nerve Rain
2. Your Ghost Is Dead
3. Born In Limbo
4. Pensum
5. Postsex
6. Perversion 'till Death
7. Through The Mirror
8. Torch Your House



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod