Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW YORK HARDCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


SICK OF IT ALL - Scratch The Surface (1994)
Par PINPIN le 30 Mars 2017          Consultée 886 fois

Si je ne devais garder qu'un disque de Hardcore ce serait "Scratch The Surface". Cet album est le couteau suisse du HxC, il a tous les atouts pour plaire aux Punks de la vieille école, il est suffisamment moderne et frais pour plaire aux néophytes et aux coreux modernes. Cet album peut servir de bande son énergique pour se motiver lors d'une séance de sport, ou en cas de besoin urgent d'hymnes punks au beau milieu d'une soirée ! De manière générale si quelqu'un vous demande "c'est quoi le Punk/Hardcore ?", cette galette est une des meilleures réponses que vous puissiez faire, puisqu'elle couvre tout ce qui caractérise cette musique, et qu'elle le fait bien.

SICK OF IT ALL ne change pas fondamentalement de recette sur ce "Scratch The Surface", mais cette fois celle-ci est parfaitement maîtrisée et ça donne des tubes, des tubes et encore des tubes ! Le très bon mix donnant à chaque instrument l'espace de s'exprimer et la production d'époque qui donne l'impression d'être au CBGB avec le groupe, confèrent à "Scratch The Surface" un cachet qui le distingue des productions très propres et modernes. Et cette approche est logique parce que ce qui intéresse SICK OF IT ALL avant tout, c'est la scène, le partage avec le public, le groupe tourne énormément et encore aujourd'hui il ne renie pas les petites salles et les petites villes. Tout est-il qu'il ne faut pas plus d'une écoute de "Scratch The Surface" pour comprendre qu'on a affaire à un classique dont de nombreux morceaux sont encore aujourd'hui joués en live.

Parmi les grandes réussites de l'album, il y a la prouesse d'avoir réussi à mettre encore davantage en avant la basse, Craig Setari, appuie non seulement la rythmique comme tout bon bassiste, mais a aussi de nombreux moments solo. Que ce soit des introductions ou des transitions, il se retrouve souvent à nous lâcher un grondement de basse bien groovy. La guitare de Pete Koller aussi nous propose des nouveautés via des pédales qui varient un peu les effets, nous sortant des plans dans les aigus répondants à la basse et aux riffs traditionnels lourds. Le chant rageur de Lou Koller est impeccable, c'est le chaînon manquant entre le chant scandé du Punk oldschool, et le screaming/growling moderne. Lou Koller ne changera plus son style à partir de cet album.

La construction des morceaux aussi est intéressante, bien que cours (entre 1'30" et 3') ils ne sonnent pas "pressés". Je m'explique : beaucoup de groupes de Hardcore des années 80 écrivent des morceaux ultra-rapides qui m'apparaissent affolés, finis à peine commencés, ce qui est très bien pour traduire un sentiment d'urgence. Sur "Scratch The Surface", SOIA prend davantage le temps de mettre en place les différentes parties des pistes, proposant souvent une introduction, des passages aux tempos lents, des ponts, des parties tenant plus du Punk à roulette. Enfin, qu'on se rassure : c'est tout de même du NYHC, les tempos élevés, les moshparts et l'énergie restent le fond de commerce de l'album, mais je ne peux m'empêcher de noter à quel point l'album est varié, au niveau rythmique, mélodique, tout en restant homogène du point de vue de l'ambiance dégagée.

Je décerne les 5 étoiles à cet album de SOIA, non pas qu'il soit leur seul album qui les vaille, toutefois je considère que les honneurs ne doivent revenir qu'au premier de la série, parce que c'est ce classique qui a influencé de nombreux autres groupes, conquis les auditeurs, et moi-même – je me souviens du choc en entendant pour la première fois "Who Set The Rules" ! Avec "Scratch The Surface le groupe atteint un sommet duquel il ne redescendra pas puisque l'album lance le début d'une période faste, du moins en termes de renommée et de tournées glorieuses dans le monde entier.

A lire aussi en HARDCORE par PINPIN :


CONVERGE
Jane Doe (2001)
De l'acmé du Hardcore

(+ 1 kro-express)



EARTH CRISIS
Destroy The Machines (1995)
Un disque po-li-tique


Marquez et partagez




 
   PINPIN

 
  N/A



- Lou Koller (chant)
- Pete Koller (guitare)
- Craig Setari (basse)
- Armand Majidi (batterie)


1. No Cure
2. Insurrection
3. Consume
4. Who Sets The Rules
5. Goatless
6. Step Down
7. Maladjusted
8. Scratch The Surface
9. Free Spirit
10. Force My Hand
11. Desperate Fool
12. Return To Reality
13. Farm Team
14. Cease Fire



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod