Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ORPHEUS OMEGA - Bleed The Way (2011)
Par JEFF KANJI le 28 Février 2017          Consultée 638 fois

ORPHEUS est une formation australienne réunissant deux frères Chris (guitare et vocaux) et Matt Themelco, Joao Goncalves à la seconde guitare, Milky Adams à la basse et de la douce Sasha Braganca aux claviers, qui va agrémenter le Death Mélodique inspiré des géants européens DARK TRANQUILLITY, CHILDREN OF BODOM ou encore ARCH ENEMY de sons de claviers modernes.

Auteur d'un premier EP deux ans après sa formation en 2007, "Bleed The Way", ce premier album, voit le jour début 2011 sous le patronyme ORPHEUS ; le groupe n'ajoutera le OMEGA qu'après la sortie de "Resillusion" pour éviter des problèmes de copyright. Mais revenons à ce premier album qui est une excellente surprise et qui apporte un petit vent d'air frais au Death Mélodique, dans un style différent de son compatriote BE'LAKOR qui pratique un Death plus Progressif aux influences OPETH-iennes.

Orphée est ce héros de la mythologie qui fit partie des Argonautes, fils d'un roi et d'une muse, qui est surtout connu pour son épopée manquée aux enfers pour tenter d'en ramener sa chère Eurydice. Et sans aller jusqu'à parler d'enfer, "Bleed The Way" est un disque qui vous prend à la gorge subitement et qui parvient à ne pas desserrer son étreinte pendant ses dix titres. Avec une faculté à renouveler ses riffs (ça n'arrête pas, ces gars ont vraiment le sens du riff qui fait mouche, dans un style effectivement à mi-chemin entre ARCH ENEMY et DARK TRANQUILLITY), ORPHEUS propose un premier disque abouti, très bien produit, même pas gâché par cette batterie programmée par le jeune Matt (âgé de dix-neuf ans au moment des faits) de très belle qualité et qui s'avère bien dynamique, en adéquation avec les envolées rythmiques de combo (le très COB "Winds Of Change" en donne un bel aperçu).

Je parlais en introduction de l'apport du clavier dans le Death Mélo des Australiens. Si l'instrument à touches noires et blanches se fait relativement discret dans les premières plages, se contentant de nappes ambiancées et de piano, la suite se fait plus inventive et surprenante avec ces sons presque Trance distillés par la claviériste Sasha Braganca dès "Unscathed" qui met le plus en évidence la diversité des influences du combo. Car si "Bleed the Way" est très clairement Death Mélo, on sent ce jeune combo réceptif à toute la scène Metalcore qui s'est développée en parallèle. Les petits gars d'ORPHEUS me rappellent en ce sens les petits prodiges de The SONS OF TALION dont ils sont assez proches, si bien que la musique des Australiens s'apparente à un AUGUST BURNS RED dont l'agressivité serait en partie troquée pour de la mélodie. La quintessence des capacités du combo jaillit à mi-course sur ce très ARCH ENEMY-en "Face Of Vengeance" où les leads mélodiques sont à la fête.

Je n'ai rien contre le Metalcore quand il sait se montrer sous son meilleur jour, et c'est du bon côté qu'ORPHEUS et allé brouter pour y trouver l'urgence, le principe du breakdown repris mais pas jamais utilisé en tant que tel. Le Death Mélodique d'ORPHEUS est incroyablement catchy, sans jamais rien concéder, à l'image du chant Death, très ARCH ENEMY deuxième époque dans la couleur, vindicatif tout au long de l'album (bon ok à part quelques chœurs scandés sur "Sealed In Fate"), des blasts beats qui s'invitent régulièrement, alternant à merveille avec des skank beats dynamiques.

En résumé, ORPHEUS apporte avec lui son propre univers, mis en valeur par un songwriting affûté, et qui permettra de varier vos écoutes pour alterner avec un "Damage Done" ou un "Anthems To Rebellion" trop usés. Le Metal se renouvelle sans cesse, et de petits jeunes aux dents longues comme ceux d'ORPHEUS n'ont clairement pas à rougir face à leurs aînés.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par JEFF KANJI :


DESTINITY
Resolve In Crimson (2012)
Pas chauvin !




The SONS OF TALION
And The Sky Opened (2008)
Un espoir éclaté en plein vol !


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Adam 'milky' Adams (basse)
- Matt Themelco (programmation batterie)
- Joao Goncalves (guitare)
- Chris Themelco (guitare, vocaux)
- Sasha Braganca (claviers)


1. Neath (the Shadow Of The Monolith)
2. Winds Of Change
3. Unscathed
4. Common Enemy
5. Face Of Vengeance
6. Societies Of Steel
7. Sealed In Fate
8. For All It's Worth
9. A Thousand Times
10. Grin Of Madness



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod